mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Pro D2 : Billère enchaîne, Sélestat et Istres à la traîne
Pro D2 : Billère enchaîne, Sélestat et Istres à la traîne
24 Novembre 2015 | France > ProLigue

Résumé de la 11° Journée de Pro D2. 
 Vainqueur à Istres, Billère confirme sa place de leader. Saran, Dijon et Mulhouse complètent le podium. En bas, rien ne va plus pour Valence.

Soyons franc. A l'orée de cette saison 2015-2016, on ne donnait pas chère de la peau de Billère. Entre une saison 2014-2015 finie en eau de boudin, des problèmes financiers, le souhait d'Arnaud Villedieu, son emblématique coach d'aller faire un tour ailleurs, le départ de nombreux joueurs "cadre" et l'arrivée d'un nouvel entraîneur, les supporters du BHB avaient de quoi s'inquiéter. Inquiétude confirmée dès la première journée avec une défaite à domicile, une défaite infligée qui plus est par Cherbourg, celui là même qui il y a quelques semaines lui avait pris sur tapis vert la cinquième place synonyme de play-offs. Mais l'ancêtre de la Pro D2 n'est pas une vieille dame sénile. En Béarn, chassez le naturel, il revient au galop. Et c'est naturellement que les fondamentaux du jeu béarnais sont revenus. Défense de fer, solidarité, abnégation, courage jusqu'auboutiste et surtout du jeu.

Après Saran, Besançon, Pontault, Sélestat etc... c'est Istres qui a fait les frais du tempérament béarnais. Dominateurs les trois quarts du match (5-3 / 8-6 / 13-10 / 16-13 / 21-18, 44ème), les provençaux vont connaître un gros coup de mou. Et Billère d'en profiter. En quelques instants, l'avance acquise de haute lutte (24-20, 48ème) fond comme neige au soleil. Verdier ramène Billère au contact (24-24, 52ème) avant que les huitième et neuvième buts de Querin ne donnent le premier avantage du match au BHB (25-26, 57ème). Le premier sera le bon. Arrêts de Tabarand, deux minutes pour Boschi, doublé de Mourrioux, but de Zerbib... C’est fini, Istres est battu.

Avec cinq défaites à presque mi-parcours, la remontée directe est loin d'être assurée. Même constat pour Sélestat. En perdant le combat des chefs de défense, le SAHB a sans doute fait une croix sur un retour express en LNH. Cette ambition, cette envie de tutoyer les étoiles du handball hexagonal, Cherbourg s'en approche. Tout comme Dijon et Istres, Sélestat n'a pu s'extirper indemne du chaudron normand, une salle Chantereyne bouillonnante de 2.600 coeurs debout. 2.600 supporters qui, passé l’émouvant moment de recueillement et de communion, ont eu droit à une empoignade de 3.600 secondes. Et à une confirmation, le "divin chauve", Laszlo Fulop est de retour. En stoppant dix neuf des quarante tentatives de ses ex collègues de travail, le portier hongrois a largement contribué au succès des siens. Mais ce match âpre ne peut pas se résumer à la seule prestation du « divin chauve ». Rarement prise à défaut à l'intérieur, la défense mauve s'est attachée à sortir sur les gros bras alsaciens. Et si Martin, Savic ou Seri sur la fin parviennent à faire mouche, ça ne suffit pas à faire la différence. Secteur central et shoots longue distance verrouillés, le salut devait passer par les ailes. Option tactique parfaitement appliquée par Cherbourg qui prend l’ascendant à l’orée du dernier quart d'heure. Deux buts de Soudani, un de Manebard, Cherbourg fait le break (17-14, 47ème). Sélestat ne lâche pas pour autant. Gaudin fils et Seri entretiennent l’espoir (19-19 / 21-20 / 22-21, 58ème). En vain. Encore un but de Soudani, derniers arrêts de Fulop... Sélestat est battu.

Tous les nouveaux arrivants ne "rament" pas autant pour prendre leurs marques en Pro D2. Il en est même un qui s'y sent comme un poisson dans l'eau. Et c'est l'un des promus de l'année, Saran. Après l'ambitieux Dijon proprement atomisé sur ses terres, c'est un tout autre adversaire qui venait tâter de l'acclimatation du promu. Et pas plus que Dijon, Angers n'a pas pu trouver la solution au casse tête posé par Saran. La recette ? Enthousiasme, culot, peur de rien, humilité... Et comme Cherbourg l'an passé, une envie dévorante de jouer. Face à Angers, ça n'a pas traîné. Débordés d'entrée, les noyangevins balbutient leur handball comme en témoignent les deux sept mètres manqués et pas moins de dix tirs hors cadre ou stoppés par Lettens (9-2, 16ème). Et si l'écart n'enfle pas, Angers n'y est pour rien. Un peu en mode alternatif, Saran se contente de contrôler la situation (12-6 / 15-9, 30ème). Le calme avant la tempête. Car dès la reprise, alerte rouge, fort coup de vent sur les cotes noyangevines. Montées de balle, lucarnes nettoyées par Vozab et Muyembo, arrêts de Lettens (16 au total à 48%), Angers subit (19-12, 37ème), encaisse (24-15, 43ème) et finit par lâcher l'affaire (31-18, 52ème). Saran s'impose facilement. Trop facilement.

Dauphin de Billère, Saran est en bonne compagnie sur la deuxième marche du podium. Avec Mulhouse et Dijon. A Limoges, Mulhouse n'a pas tremblé. Si ce n’est un rapproché à l’entrée du dernier quart d’heure (22-24 / 24-26, 47ème), espoir que sept buts dont quatre de Muller vont étouffer dans l'oeuf (25-33, 53ème), jamais Limoges n’aura eu son destin en main. Avants au top (19 buts pour le trio Gallotte-Reig Guillen-Serrano), défense aux aguets, gestion sans faille de ses temps faibles, Mulhouse a contrôlé en vieux briscard un promu courageux mais insuffisamment armé. Courage illustré par le beau baroud d'honneur final des limougeauds. Beau mais vain.

Laminé par Saran la semaine dernière, l'heure était au rebond pour Dijon. Et à l'issue d'un match globalement maîtrisé, force est de constater que le DBHB a bien géré ce cuisant échec. A Pontault, pas de temps faible funeste dans le dernier quart d'heure. Au contraire. Après quarante minutes de coude à coude, Vranic ou Tchitombi répondant à Kuduz et Naudin (9-10 / 10-10 / 13-14 / 14-14 / 17-19 / 19-19, 36ème), c'est à l'approche du money time que Dijon va prendre la main. Au moment où Pontault avec Vranic semblait prendre l'ascendant (23-21, 40ème). Mais le huitième but du gaucher croate n'est pas suivi d'effet. Et quand, moins de dix minutes plus tard, Tchitombi trouve à nouveau la faille dans la muraille bourguignonne, le mal a été fait. Trois doublés signés François-Marie, Naudin et Rac ont mis un terme au rêve de victoire des seine et marnais (23-28, 48ème). Dijon contrôle jusqu'au bout et prend les trois points.

C'est évident, les ex leader marquent le pas. Comme Pontault, Besançon est sur le déclin. A Nancy, les bisontins ont tout de suite perdu pied, encaissant quatorze buts en autant de minutes (14-6, 15ème). Et encore neuf jusqu'à la pause. Bilan, huit buts de retard (23-15), handicap insurmontable pour des bisontins beaucoup trop laxistes derrière et tributaires devant des exploits individuels de Brkljacic. Et si l’opération portes ouvertes prend fin à la reprise, ça ne change rien à l'affaire. Nancy et un impeccable Ducreux (10/10) a match gagné. Et le relâchement nancéien, logique, n’a pas d’autres conséquences que le retour à l’équilibre d'un match plié depuis belle lurette.

Pas de panique en Franche Comté. Avec 11 et 13 points d'avance sur les deux relégables, le maintien est quasiment assuré. Il l'est d'autant plus que la probabilité d'un retour de Valence n'est pas loin d'être nul. Un constat plus visuel que purement mathématique. Car Valence est en train de lâcher l'affaire. Face à Massy, les drômois n'ont joué que trente minutes. Trente minutes pendant lesquelles Obradovic, Marroux et consorts tentent avec succès de rester au près de Conta, Sarr et compagnie (3-5 / 8-8 / 10-12 / 14-15, 29ème). La pause arrive. Elle sera fatale au VHB. Tirs manqués, pertes de balle, fautes techniques, tout y passe. 3-0, 5-0, les essonniens se chargent de châtier la gabegie drômoise (16-24, 44ème). Le sursaut arrive trop tard (24-27, 53ème). Une dernière accélération laisse Valence sur place. Massy est de retour.

ISTRES PROVENCE HANDBALL - BILLERE HANDBALL PAU PYRENEES

26 - 29 (Mi-temps : 14-13)
Le quart d'heure béarnais ? Le dernier !

Arbitres / Délégué (D) :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE
Date et Heure :
Le 20/11/2015 à 20:00:00
Lieu :
HALLE POLYVALENTE
Rue de l'Equerre - Quartier de la Pyramide
Place Champollion
ISTRES

Statistiques du match

*****************************

JS CHERBOURG MANCHE HB - SELESTAT ALSACE HB

23 - 21 (Mi-temps : 9-9)
Le "divin chauve" superstar

Arbitres / Délégué (D) :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN
Date et Heure :
Le 20/11/2015 à 20:30:00
Lieu :
CHANTEREYNE
AVENUE DE CESSART
CHERBOURG OCTEVILLE

Statistiques du match

*****************************

USM SARAN HB - ANGERS NOYANT HBC

35 - 22 (Mi-temps : 15-9)
Saran sans peine

Arbitres / Délégué (D) :
CARMAUX YANN
MURSCH JULIEN
Date et Heure :
Le 20/11/2015 à 20:30:00
Lieu :
Halle des Sports du Bois Joly
115 Allée du Parc des Sports
SARAN

Statistiques du match

*****************************

UMS PONTAULT COMBAULT HANDBALL - DIJON BOURGOGNE H.B.

27 - 33 (Mi-temps : 15-15)
Dijon roi du dernier quart d'heure

Arbitres / Délégué (D) :
PARADIS ANNE-LAURE
TOURNANT ELODIE
Date et Heure :
Le 21/11/2015 à 20:30:00
Lieu :
ROGER BOISRAME
85 /89, AVENUE CHARLES ROUXEL
PONTAULT COMBAULT

Statistiques du match

*****************************

VALENCE HANDBALL - MASSY ESSONNE HB

26 - 33 (Mi-temps : 14-15)
Massy enfonce Valence

Arbitres / Délégué (D) :
CLAPSON SIGFRID
FIESCHI XAVIER
Date et Heure :
Le 20/11/2015 à 20:00:00
Lieu :
MENDES FRANCE
Rue Barthelémy Laffemas
VALENCE

Statistiques du match

*****************************

GRAND NANCY ASPTT HB - GRAND BESANCON DOUBS HANDBALL

36 - 28 (Mi-temps : 23-15)

Au programme : hourra handball

Arbitres / Délégué (D) :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS
Date et Heure :
Le 20/11/2015 à 20:30:00
Lieu :
Parc des sports Vandoeuvre - Nations
RUE DE GEMBLOUX
VANDOEUVRE LES NANCY

Statistiques du match

*****************************

LIMOGES HAND 87 - MULHOUSE HANDBALL SUD ALSACE

31 - 36 (Mi-temps : 12-18)
Mulhouse, tout sous contrôle

Arbitres / Délégué (D) :
DOUGAREM MEHDI
LESS CEDRIC
Date et Heure :
Le 20/11/2015 à 20:30:00
Lieu :
VILLA SPORT
Rue du Colonel du Garreau de la Mèchenie
ST YRIEIX LA PERCHE

Statistiques du match

*****************************

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités