mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF : Nantes qualifié à l'économie
EHF : Nantes qualifié à l'économie
29 Novembre 2015 | Europe

Coupe EHF (3ème tour retour). Son heure de jeu face à Nasice ne restera pas dans les mémoires mais Nantes a pu s'appuyer sur son meilleur atout... sa défense et surtout un excellent Matias Schulz pour prendre un billet vers la phase de poule.

« Le match le plus important de la saison » disait Thierry Anti avant le coup d'envoi. Le HBCN ne s’y trompe pas, une belle campagne Européenne ne peut se faire qu’au détour d’une victoire même étriquée face à Nasice. Secoué en seconde période à l’aller, le collectif violet doit cette fois-ci imposer son jeu mais peine toutefois à marquer son territoire d’entrée. Bafouillage initial du « H » : Marko Mrdenovic, le pivot Croate, est omniprésent et Nasice joue de sa vitesse pour planter les premières banderilles (4-6, 8’). Premier quart d’heure en mode diesel, une montée en régime du bloc défensif local serait la bienvenue… c’est une nouvelle fois Matias Schulz qui donne l’exemple (7-6, 15’). Deux parades de grande classe de l’international Argentin au quart d’heure de jeu, ce joli numéro du portier Nantais évite au « H » de prendre du retard à l’allumage.

Mais Schulz ne peut évidemment à lui seul faire oublier les difficultés latentes de l’attaque Nantaise. Manque de rythme et surtout d’inspiration chez les partenaires d’Alberto Entrerrios : d’ailleurs, Valero Rivera et Nicolas Claire malgré de nombreuses récupérations de balle butent régulièrement sur un Perica Lelic attentif (10-8, 24’). Salinas dans le mauvais timing, Thierry Anti invente en placant Nyateu et Delecroix côté droit. Sans être beau à voir, Nantes s’attache à l’essentiel… préserver une petite avance avant de rentrer aux vestiaires (11-9). Neuf arrêts de Schulz dans le premier acte… et après ? Nantes est-il en capacité de prendre enfin le large en seconde mi-temps ? Ca passe évidemment par un jeu plus séduisant en attaque placée, par une efficacité retrouvée face au gardien adverse, par un « H » tout simplement meilleur ! Des questions à foison dans les têtes Nantaises et une réponse sur le terrain qui se fait attendre au retour des vestiaires (14-13, 40’).

Matias Schulz tente d’haranguer ses partenaires mais rien n’y fait. Nyateu, Claire ou Entrerrios usent et abusent d'actions individuelles trop confuses. L’équipe Ligérienne se prépare alors à vivre un dernier quart d’heure Hitchcockien… Nasice est pénalisé par un trop plein d’agressivité (18-15, 49’) mais reste au contact. La formation Croate essaie plusieurs solutions… opte pour une défense haute mais rate quelques occasions de revenir à -1. Neutralisations en règle de parts et d’autres, la Trocardière n’assistera décidemment pas au match du siècle (22-18, 57’). Nantes gère et Nasice tente son va-tout. La défense Violette est heureusement hermétique dans le money-time : la solidité d’un bloc autour du duo Gharbi – Feliho comme garant de la qualification Nantaise. L’essentiel est acquis, Nantes jouera bien la phase de poule de cette EHF Cup.

Commentaires d'après-match :
Thierry Anti (entraîneur du HBC Nantes)
"C’était un vrai match de Coupe… un match crispé, tendu avec deux grosses défenses. C’est dans ces matchs-là qu’on apprend beaucoup parce qu’il faut savoir gérer le score, le temps. Il est évident qu’on était fatigué notamment en attaque, on a manqué de dynamisme dans les duels et les tirs. Un petit score nous donnait quand même un avantage. Dès qu’on a pris trois buts d’avance, on était en position de qualification. Par la suite, on a su tenir. Même moi dans le managérat, j’étais beaucoup dans le contrôle en faisant jouer plus de joueurs que je ne pensais au départ. Dès le début, l’adversaire était coriace et je savais qu’on ne pourrait pas creuser un gros écart… il fallait contrôler ce match et mes joueurs l’ont plutôt bien fait. On est mieux dans la maîtrise du match, indiscutablement. On aurait pu s’énerver, lâcher des ballons, se cacher… mais au contraire, on est resté concentré sur chaque ballon, on a joué avec la tête. Pour mon 900ème match officiel, c’était quelque que je ne voulais pas rater. Il fallait continuer l’aventure en Coupe d’Europe, aller faire ces matchs de poule pour espérer rentrer dans les deux premiers et qui sait peut-être… aller jouer ce final four qu’on a tous envie de disputer".

Nicolas Claire (demi-centre du HBC Nantes)
"Un match dur face à une équipe défensive comme nous. C’est notre 4ème match en quinze jours. On n’est jamais à l’abri quand on n’arrive pas à faire l’écart. C’était un match tendu du début à la fin. On a un peu accusé le coup en attaque placée, on s’appuie sur une grosse défense, un grand gardien encore une fois. On arrive à gérer ce match… quelque chose qu’on n’arrivait pas à faire avant. Le contrat est rempli, on est qualifié, c’est tout ce qui compte. Cette qualification, c’est un grand soulagement parce que l’an dernier, on n’a pas pu se battre avec toutes nos armes à Berlin. Une petite délivrance pour nous, on voulait se rattraper et offrir la Coupe d’Europe à notre public".

Alberto Entrerrios (arrière du HBC Nantes)
"Ça a été dur ! Je crois que tout le monde était confiant, pensait qu’on allait gagner facilement. Ce n’était pas le cas ! On aurait pu gagner là-bas, on ne l’a pas fait… ils ont montré qu’ils avaient une bonne équipe, ce sont des joueurs Balkans qui savent très bien jouer contre une défense 3-2-1. Notre défense a bien marché… mais en attaque, on a eu de grandes difficultés à trouver des bonnes situations.  Et il y a eu de la fatigue de notre côté, on a fait un match costaud contre Dunkerque. Le plus important reste cette qualification".

Obrian Nyateu (arrière du HBC Nantes)
"On est satisfait… on s’est battu toute la saison dernière pour être qualifié. L’an dernier, on perd au goal-average particulier au but à l’extérieur… on n’avait pas envie que ça se reproduise aujourd’hui. Nexe est une équipe solide, une équipe agressive à l’aller et qui n’avait rien à perdre ici. On était confiant mais il restait à faire un résultat, c’est chose faite et on est satisfait. On commence à enchaîner les matchs, à tirer sur les cadres, il y a sûrement un manque de rythme de notre part. Le gros point positif, c’est qu’on a réussi à maîtriser ce match même si on n’a jamais été à l’abri. Mais dans les moments difficiles, on peut se reposer sur notre défense. Et Matias depuis trois à quatre matchs fait des grosses parties, ça rassure forcément. Il a réellement un rôle sur nos performances en ce moment".

A Nantes, Salle sportive de la Trocardière
Le samedi 28 novembre 2015 à 19h00
HBC Nantes - RK Nexe Nasice : 22 - 18 (Mi-temps : 11-9)
4.420 spectateurs
Arbitres :
MM. Denis BOLIC & Christoph HURICH (Autriche)
Délégué :
M. Richard JOHANSSON (Suède)

Nantes
Gardiens : Schulz (19 arrêts dont 0/2 pen), Skof (0/1 pen).
Joueurs de champ : Claire (4/8), Rivera (6/9 dont 4/5 pen), Tournat (4/6), Nyateu (1/3), Entrerrios (1/4), Gharbi (1/1), Feliho, Komogorov, Delecroix (4/7), Salinas (0/1), Derot, Balaguer (1/3), Aufret, Vergely.
Entraîneur : Anti.

Nexe Nasice
Gardiens
: Lelic (11 arrêts dont 0/4 pen), Juzbasic.
Joueurs de champ : Eter (0/1), Sokolic (0/1), Nuic (2/3), Bozic (1/1), Mrdenovic (2/3), Barisic (5/7 dont 3/3 pen), Zrnic (1/1), Srsen (4/8), Jurjevic (0/3), Sakic (0/1), Halilkovic (2/4), Vegar (1/3), Nenadic (0/2), Herceg (0/2).
Entraîneur : Mahovlic.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision