mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF F : du bon pour commencer
EDF F : du bon pour commencer
26 Novembre 2015 | International

Dans la lignée de ses derniers succès, l’équipe de France a dominé la Roumanie, jeudi, pour débuter sa préparation au Mondial danois (29-27). Les Bleues ont livré une excellente première période avant de commettre davantage d’erreurs. Encourageant.

Le résultat a beau ne pas compter en match amical, il peut entretenir une dynamique. Ça, l’équipe de France l’a visiblement bien compris. Très appliquées en attaque, plutôt intéressantes en défense, elles se sont offert la Roumanie, jeudi soir, pour le premier de leurs trois matchs de préparation au Mondial danois (5-20 décembre), ce qui porte à onze leur série de matchs sans défaite. Un premier épisode encourageant, à une grosse semaine de leur entrée en matière, d’autant que les Roumaines seront les plus sérieuses adversaires rencontrées avant la compétition. La seconde période, moins aboutie, servira, elle, de rappel pour un groupe qui ne peut se permettre de se relâcher et a encore du travail devant lui.

Le sélectionneur retiendra néanmoins beaucoup de bonnes choses. Notamment de ce premier acte, largement maîtrisé par les Bleues. En attaque, le mouvement mis par la base arrière déstabilisait complètement le bloc roumain et les bras de Pineau et Zaadi s’exprimaient, le plus souvent dans les 9 mètres, preuve des bonnes solutions trouvées. En pivot Edwige se régalait des passes de Lacrabère et Pineau et marquait trois fois en moins de 10 minutes. De l’autre côté du terrain, la 6-0 tricolore très mobile gênait pas mal les arrières adverses mais lâchait souvent sur la fin, offrant des solutions à Neagu ou à Manea en pivot. Les Roumaines en profitaient pour s’accrocher (7-6, 13e).

Un premier bon passage de Glauser (deux arrêts à 6 mètres) couplé à des pertes de balles adverses, et l’équipe de France, toujours aussi efficace en attaque (premier tir loupé après 12 minutes) créait un premier écart signifiant (11-6, 19e). Landre, très disponible en pivot, profitait des largesses défensives roumaines, et Lévêque, tout juste entrée en jeu, y allait de son but longue distance pour porter l’avance à 7 buts (14-7, 23e). Malgré un petit relâchement avant la pause, la joueuse de Craiova concluait de près une très belle première période des Françaises (16-11).

La suite s’avérait plus compliquée, avec beaucoup de changements côté français (et les premiers pas de Dazet après ceux de Kolczynski en première période) et une Roumanie enfin plus consistante. Les filles du coach suédois Tomas Ryde avaient perdu 11 ballons en 30 minutes ; elles n’allaient plus en lâcher que 3. Ungureanu avait commencé par une mi-temps transparente (2 arrêts) ; elle se réveillait enfin après la pause, bien suppléée par Munteanu (11 arrêts à elles deux). Puisque l’attaque roumaine continuait à peser, à l’image d’une énorme Neagu (11 buts), le match se corsait pour les Bleues. Lacrabère, impeccable au penalty (4/4), maintenait l’avance (21-16, 41e) mais la solide Manea rapprochait les siennes (23-20 puis 24-23, 53e). De quoi laisser craindre le pire.

C’est là tout le mérite des filles d’Alain Portes. Plutôt que de craquer, elles retrouvaient leur application, à l’image de ce lobe millimétré de Prouvensier sur son seul ballon du match (25-23, 53e). Et alors que la défense n’y était définitivement plus malgré la bonne entrée de Foggea (3 arrêts), Lacrabère et Landre gardaient leur efficacité pour éviter un faux pas (29-26). « Je ne sais pas si on peut être vraiment satisfaites, soufflait la capitaine Siraba Dembélé. C’est un match en demi-teinte. Il y a eu des bonnes choses mais on va revoir cette seconde mi-temps, surtout en défense, notre point fort. On est en mode préparation, on regarde ce qu’on fait et on va se servir de ce match pour améliorer les choses. » Que l’ailière gauche se rassure : les bases sont déjà bonnes. Même sans Leynaud, Ayglon, Houette ni Niakaté, laissées au repos pour ce premier match.

FRANCE – ROUMANIE
29 – 27 (Mi-temps : 16-11)
A Roanne, Halle André-Vacheresse. 5000 spectateurs environ. Arbitres : MM. Sami et Bounouara.

France.- Gardiennes : Glauser (44 min, 11 arrêts dt 0/4 pen) et Foggea (16 min, 3 arrêts dt 0/3 pen). Joueuses de champ : Lassource (0/1), Kolczynski, Pineau (5/10 dt 2/3 pen), Landre (4/4), Dazet (0/1), Zaadi (1/3), Prouvensier (1/1), Dembélé (4/5), Bulleux (0/1), Lévêque (3/3), Edwige (4/4), Nze Minko (1/3), Niombla (1/5), Lacrabère (5/9 dt 4/4 pen). Sélectionneur : A. Portes.

Roumanie.- Gardiennes : Ungureanu (41 min, 5 arrêts dt 1/3 pen) et Munteanu (19 min, 8 arrêts dt 0/3 pen). Joueuses de champ : Szucs, Pintea, Nechita (2/3), Neagu (11/17 dt 7/7 pen), Bradeanu (1/2), Perianu (1/3), Marin (2/2), Ardean (1/1), Manea (6/7), Tanasie (1/1), Geiger (0/3), Bucheschi (1/3), Vizitiu, Chiper (1/2). Sélectionneur : T. Ryde.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités