mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Daniel Costantini, l’œil  de l'expert
LNH: Daniel Costantini, l’œil de l'expert
14 Décembre 2015 | France > LSL

Daniel Costantini garde un œil avisé sur le championnat de LNH qu’il continue à suivre assidûment. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France masculine tire un constat sans concession et très précis sur le comportement de chacune des équipes concernées. Avec ses coups de cœur et ses coups de gueule.  

Le PSG plus que jamais devant, c’est sans surprise...
Bien-sûr. Ce qui fait la force de Paris, c’est qu’il y a toujours une star pour en remplacer une autre. On aurait pu croire que Nikola Karabatic était indispensable mais ses partenaires ont su gagner sans lui, on en a eu la preuve cette semaine, contre Nantes et Chartres.

En revanche, derrière, c'est très ouvert...
De la 2ème à la 5ème place, on ne peut pas savoir encore qui sera qualifié pour la Ligue des Champions. Les positions bougent constamment car les performances de chacun sont très irrégulières. On l'a encore vu ce week-end. Montpellier avec tous ses pépins de blessures n’est pas aussi solide que ça mais trouve de la ressource pour limiter la casse, St Raphaël montre aussi par moment une certaine fragilité mais parvient à tirer profit de la situation. Chambéry peut surprendre tout le monde sur la 2ème partie. C’est une équipe pratiquement imbattable à domicile et qui peut faire des coups à l’extérieur même si cela n'a pas été le cas à Toulouse. On pensait que Nîmes était invincible au Parnasse, Dunkerque est venu refroidir l'ambiance. Pourtant, je crois qu'avec plus de régularité à l’extérieur, l'USAM peut terminer dans les quatre 1ers.

Créteil et Cesson sont en embuscade...
Créteil a très bien  négocié sa semaine. Son effectif est assez jeune, ce qui rend parfois cette équipe immature. Ses performances ne reposent souvent que sur un ou deux joueurs et en ce moment, c'est le "petit" Rémili qui est au top. La saison dernière, j'avais imaginé le pire pour Cesson. Je me suis planté, ils sont toujours là et capables de rivaliser avec n'importe qui.

Pour la descente, le sort de Chartres est-il scellé ?
Je le crains. Cette équipe a pris un très mauvais départ, le manque de confiance et les problèmes humains récurrents ont aggravé la situation.

Qui accompagnera les Chartrains à l'étage inférieur ?
Tremblay est en mauvaise posture et la défaite à Ivry n'arrange pas son affaire. Désormais, avec 6 points de retard sur le 1er non relégable (Ivry) et surtout une différence de buts particulière en défaveur, je ne vois pas comment Tremblay va s'en sortir. En changeant de têtes chaque année aux postes clé, il est impossible de trouver une cohésion. Et quand tu te mets à perdre plus qu’à gagner, le doute s’installe.

Certaines équipes ne sont pas au rendez-vous...
On peut être déçu par Nantes. Il y a beaucoup d’inconstance dans cette équipe qui est sans doute en fin de cycle. Les jeunes que lance l’entraîneur n’ont pas encore toute l’expérience requise. Dunkerque a disparu de la tête car trop irrégulière. Cette équipe est déconcertante. Elle est capable d'aller faire de super résultats à l'extérieur et perdre à domicile. Concernant Toulouse, je suis un peu déçu pour Gardent mais avec un effectif au complet, la 2ème partie est plus en sa faveur. A Aix, j'ai t
rouvé l'éviction de Wiltberger assez précoce. Surtout que les résultats n’étaient pas catastrophiques. Mais c'est une équipe à fort potentiel.  



Comment juger le niveau du championnat ?
En me basant sur les résultats européens avec 3 qualifiés par exemple en EHF, j'aurais tendance à dire que c’est en progrès. Concernant la qualité du jeu produit, je ne vois aucune nouveauté. Tout le monde attaque et défend pareil, quand il y a une infériorité numérique, c’est la même chose. Il y a par exemple 500 "yago" par journée de championnat ! Je reproche aux entraîneurs actuels d’avoir la trouille d’innover.

Quel joueur est au dessus du lot ?
Sans hésiter... N’Guessan (notre photo). Il dégage cette saison, une impression de facilité, une puissance, un dynamisme qu’il n’avait pas forcément les années précédentes. Il arrive à maturité et ce n’est pas un hasard si Barcelone vient le chercher. C’est la plus-value de Chambéry et de ce début de saison.

Et celui qui déçoit ?
Jérôme Fernandez. En pleine possession de ses moyens à Toulouse, il était un argument offensif de taille et craint par tous les adversaires. Cette saison, il est moins en vue. Il paye peut-être le poids des années. Il a moins pesé sur le jeu d’Aix qu’auparavant sur celui de Toulouse. Je ne suis pas fan du cumul entraîneur-joueur. Dans ma carrière, j'ai vécu cela à Marseille une demie saison, je n'en ai pas gardé un super souvenir. 

Dans quelle équipe te reconnais-tu le plus ? 
L'attitude de Joël Da Silva à St Raphaël me plait beaucoup. C'est un coach très jeune sans grand passé marquant, très jeune dans le métier mais qui a su créer une certaine harmonie. Il sait mettre en avant les vraies valeurs de ce sport collectif qu’est le handball. Même si l'équipe est expérimentée, le seul bémol, c'est qu'il y a un degré de fragilité dans tout cela. 

Retour du championnat de LNH: le mercredi 10 février 2016 avec un certain Montpellier-St Raphaël

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision