mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial : perdantes à la roulette russe
Mondial : perdantes à la roulette russe
18 Décembre 2015 | International > Mondial

Faute d’envie et d’application, les Françaises ont été battues par des Russes plus motivées, ce vendredi, pour leur premier match de classement (31-25). Les Bleues joueront une importante 7e place, dimanche, face au Monténégro.

Si le handball n’est pas un sport de statistiques, ces dernières peuvent parfois donner une idée d’une rencontre. Prenons celles de l’équipe de France ce vendredi, face à la Russie : 12 ballons perdus (on soupçonne le responsable de s’être endormi puisqu’il y en avait 11 à la pause), 22 tirs loupés dont 3 pénaltys, plus de 30 buts encaissés pour la première fois du Mondial, 24% arrêts pour les gardiennes. Difficile, dans ces conditions, de l'emporter. C’est donc après une heure de bouillie de handball que les Françaises se sont inclinées face à la Russie (31-25), pour leur premier match de classement dans ce Mondial. Une rencontre qu’il convient tout de suite de resituer dans son contexte : d’un côté, une France sans pression, déjà assurée de disputer un tournoi de qualification olympique qui serait même plus facile en terminant 7e plutôt que 5e ; de l’autre, des Russes le couteau entre les dents, obligées de gagner pour espérer voir Rio. Ce qui explique beaucoup de choses quand même. Mais n'excuse pas tout.

Avec une équipe sérieusement remaniée (Lassource, Kanto et Prouvensier devant, Pineau, Zaadi et Ayglon derrière), les filles d’Alain Portes connaissaient des difficultés à marquer dès le début. Zaadi scorait pour son retour dans l’équipe (2e), mais les Bleues restaient muette pendant 8 minutes, le temps pour leurs adversaires d’en enfiler quatre (1-4, 8e), avant que Pineau puis Prouvensier trouvent l’ouverture sur une double supériorité numérique. Ensuite, nouveau trou d’air : 12 minutes sans marquer à cause, à nouveau, de multiples ratés face au but, un 7-0 russe, et un score aux allures d’énorme raclée (3-11, 23e). « On est ridicules là, on va continuer comme ça ?, pestait le sélectionneur, contraint de prendre son deuxième temps-mort avant la pause. Vous allez montrer ce que vous avez dans le ventre car ce sont des petites filles qui jouent là. » Un contre de Lassource et un bon passage de Nze Minko et Lévêque stoppaient l’hémorragie, mais un pénalty sur le buzzer manqué par Lacrabère prouvait, s’il le fallait, que ces Bleues étaient bien pâles (8-15 à la pause).

La seconde période commençait comme avait terminé la première : par un nouveau pénalty loupé, par Prouvensier cette fois. La suite se révélait néanmoins meilleure, avec des Françaises enfin dynamiques en défense et une efficacité retrouvée devant les cages. Niombla et Dembélé lançaient un semblant de révolte (11-16, 34e), la capitaine confirmait à 20 minutes du terme (17-21) et Zaadi, impeccable à 7 mètres (4/4) et dont la volonté est à souligner, faisait même croire que tout était possible (24-27, 53e). Un espoir bien vain tant le bloc bleu se montrait friable en défense.

Souvent en supériorité numériques dans une seconde période où les arbitres sud-coréens se sont davantage montrés que certaines joueuses (9 exclusions pour 2 minutes, 16 au total !), l'ex meilleure défense du Mondial subissait encore face aux bras de Dmitrieva et Akopian, ou à cause d’ailières russes qui se sont régalées devant des gardiennes bien peu inspirées (Glauser en première, puis Leynaud pendant 20 minutes et re-Glauser pour finir). Il aura manqué un vrai esprit de révolte, que les sourires français à la pause n'annonçaient pas vraiment et qu’un tir en pleine tête de Chernoivanenko sur Leynaud à l’aile (33e) n’a même pas déclenché. Un 3-0 russe à l’entame des cinq dernières minutes (24-30, 58e) scellait la victoire des filles de Trefilov, qui auront donc le droit de postuler pour les Jeux olympiques lors d’un TQO.

En parlant de TQO, d’ailleurs, les Françaises auraient une bonne idée de battre le Monténégro, dimanche (9h45) pour finir 7e de ce Mondial. Ainsi, elles intégreraient un plateau plus ouvert où ne figureraient que deux équipes européennes : les prochaines vice-championnes du monde et la France, en plus du Japon et de la Tunisie. Une défaite et l’affaire se corserait un peu plus. Une bonne raison de retrouver de la motivation d’ici dimanche.

Match de classement
FRANCE – RUSSIE : 25 – 31 (8-15)

A Herning, Jyske Bank Boxen. 500 spectateurs environ. Arbitres : MM. Koo et Lee (Corée du Sud)

Dans l'autre match, le Danemark a largement dominé le Monténégro (28-20, 15-11 à la pause).

Réactions (Avec le concours de la FFHB)

Alain Portes

Matches de Classement 5 à 8
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
France FRussie F253118/12>>
Monténégro FDanemark F202818/12>>



© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités