mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Aymen Toumi entre jubilation et déception
LNH: Aymen Toumi entre jubilation et déception
18 Janvier 2016 | France > LSL

L'ailier droit Aymen Toumi est très satisfait de rester en LNH et poursuivre son expérience, trois saisons supplémentaires avec Montpellier. Le bonheur aurait été total s'il avait pu prendre part avec la Tunisie au Championnat d'Afrique des Nations qui démarre à la fin du mois en Egypte.

par Yves MICHEL

Le club de Montpellier a décidé de prolonger sa collaboration avec Aymen Toumi pour les trois saisons à venir. Arrivé sur la pointe des pieds l'été dernier, Le joueur originaire de Sousse n’a jamais baissé les bras et a surtout saisi l’opportunité lorsque Gajic s’est blessé au tendon d'Achille contre Szeged en Ligue des champions. Ses performances ont été très régulières en championnat malgré une défaite à Créteil (8/8) et un nul à Cesson (8/10). Les deux derniers succès en Ligue des Champions face à Kristianstad (8 buts) et en coupe de France à Dijon (9 buts) ont fini par convaincre les plus sceptiques. «Je suis vraiment très content qu’on ait trouvé un accord si tôt. Le club me fait confiance et cela me touche beaucoup. A Montpellier, je me sens comme dans une famille et cela me donne encore plus l’envie de réussir. » Une sorte de revanche pour le jeune ailier droit dont les deux saisons passées à Nantes n’avaient marqué personne, à commencer par l’entraîneur Thierry Anti qui l’avait laissé partir avant même la fin de son contrat. «Au début, c’était bien et puis je me suis blessé. Ensuite, je n’ai pas très bien compris les choix de l’entraîneur qui n’a plus compté sur moi. Mais tout le temps, j’ai essayé d’être positif. Je ne voulais pas quitter le championnat français. Si j’ai pu commettre des erreurs à Nantes, cela me sert d’expérience. Ces erreurs, je ne vais pas les renouveler à Montpellier.» Sauf que la saison prochaine, outre le Slovène Dragan Gajic qui s’est engagé jusqu’en juin 2017, Aymen Toumi devra également faire face à la concurrence de Théophile Caussé. Le jeune Dunkerquois portera au moins jusqu’en 2019, les couleurs du MHB. Ce qui n’est pas pour inquiéter son futur partenaire tunisien. «Quand la concurrence est saine, cela ne me pose aucun problème. Si c’est le meilleur du moment qui joue, cela me convient parfaitement. Je sais qu’il y a encore quelques semaines, la priorité du club n’était pas de me garder. J’ai profité de l’opportunité qui m’a été donnée. Et puis, avec la Ligue des Champions, le calendrier est très long et Patrice (Canayer) sait tirer le meilleur profit de ses joueurs. Je vais tout faire pour ne pas le décevoir. » On peut dès lors s'interroger sur les motivations du coach héraultais à renforcer un poste qui est loin d'être stratégique.

D'autant qu'il a en réserve Vid Kavticnik, promis désormais à un rôle de meneur de jeu mais qui peut "dépanner" sur ce côté droit si bien achalandé. «Je rappelle que l’été dernier nous n’avions pas anticipé le départ de Tej, s'agace Patrice Canayer. Donc aujourd'hui, je n’ai plus envie de me retrouver dans une telle situation et ma responsabilité est de faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Donc je préfère avoir plus de joueurs que pas assez !» Le technicien du MHB n'en dira pas plus sur sa stratégie. Est ce à dire que les contours de la saison 2016-2017 sont totalement définis ? « Par principe, je ne dis jamais que le recrutement est bouclé. Nous souhaitons prolonger Mathieu Grébille et Baptiste Bonnefond à qui il reste un an de contrat et en fonction de la durée de la prolongation, on ne s’interdit pas de travailler sur des pistes déjà activées.»



Toumi meurtri en sélection

Aymen Toumi lui, a repris le chemin de Bougnol juste après les fêtes. Il n'aurait du rentrer dans l'Hérault qu'aux alentours du 7 février, à la fin du Championnat d'Afrique des Nations (qui débute le 28 janvier au Caire en Egypte). Au lendemain du succès en coupe de France, il a rejoint le stage de l'équipe nationale mais il n'y est resté que quelques jours. Des dissensions dans le groupe et le sentiment de ne plus avoir la confiance de certains cadres, l’ont contraint à renoncer. « Je suis vraiment déçu, je ne pensais pas en arriver là, nous a confié l’intéressé. Depuis mon arrivée en France, un joueur tunisien (que Toumi se refuse de citer nommément) n’a pas arrêté de me pourrir la vie. Jusque-là en sélection, j'étais défendu par Issam Tej le capitaine, qui m’a toujours soutenu mais depuis que Issam a quitté l’équipe nationale, ce joueur n’a pas cessé de me rabaisser et monter certains autres contre moi. Je ne leur en veux pas mais dans cet environnement, cela ne pouvait pas continuer.» Du coup, contraint et forcé, l'ailier montpelliérain ne participera pas à sa 3ème CAN en Egypte. 

Il y a quelques jours, Sylvain Nouet, le patron de l’encadrement technique de l’équipe tunisienne devait fournir des explications sur cette affaire au cours d'une conférence de presse. Il a laissé le soin à son adjoint Anouar Ayed de le faire pour lui. Sur une radio locale, l'ancien buteur de Toulouse a indiqué que le joueur de Montpellier avait tenu des propos qui n'étaient "pas dignes d'un international" et qu'il "n'a pas fait les efforts nécessaires pour s'intégrer au groupe" concluant "il a fait passer les intérêts de son club avant ceux de la sélection". Ce contre quoi Aymen Toumi s'est inscrit en faux.  « J’ai essayé d’avoir une discussion avec le sélectionneur mais je n’ai pas senti qu’il avait besoin de moi, regrette-t-il. Il n’a rien fait pour me retenir. Il s’en tient à ce que lui ont dit quelques membres influents. C’est dommage car contrairement à ce que j’ai lâché sous le coup de la colère, je suis attaché à l’équipe et j’espère qu’elle ira loin à la CAN. Mais ça sera sans moi. » Après un Mondial raté au Qatar et déjà, des problèmes qui avaient surgi au sein du groupe et dans sa périphérie, après la retraite de Tej, Touati, Hmam et Meganem et la décision de Kamel Alouini, l’ancien Istréen de renoncer à porter le maillot national, la Tunisie n’aborde pas ses prochaines échéances égyptiennes dans des conditions rêvées.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités