mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Guillaume Joli "Je ne viens pas à Dunkerque en retraite"
LNH: Guillaume Joli "Je ne viens pas à Dunkerque en retraite"
19 Janvier 2016 | France > LSL

Guillaume Joli qui termine sa 2ème saison en Bundesliga a saisi l'opportunité. Le gaucher revient à Dunkerque où il a signé un contrat de trois ans. A presque 31 ans (il les aura le 27 mars prochain), il veut donner un nouvel élan à sa carrière. C'est à Handzone qu'il a bien voulu expliquer les raisons de son choix auquel personne ne s'attendait.

par Yves MICHEL

"Guigui" is back !

Guillaume Joli avait quitté Dunkerque à la fin de la saison 2013-2014 après avoir remporté le titre de champion de France. Il rêvait de Bundesliga et s'était engagé jusqu'en 2017 avec Wetzlar, club de milieu de tableau. Il pensait y rester jusqu'au terme de son contrat. C'était sans compter sur l'insistance des dirigeants nordistes qui avaient gardé un excellent souvenir de son extraordinaire état d'esprit lors des deux saisons passées à l'USDK (2012-2014). Cela tombait plutôt bien puisque l'équipe entraînée par Patrick Cazal était à la recherche d'un ailier droit d'expérience pour encadrer le jeune Florian Billant après l'annonce du départ en juin prochain de Théophile Caussé pour Montpellier. Guillaume Joli pourrait également se relancer et rester sur les tablettes de Claude Onesta en équipe de France qui ne l'a plus rappelé depuis le match de qualification à l'Euro face à la Macédoine en mai 2015.

Guillaume, le rappel du pays a été plus fort ?
On peut dire ça (rires). Dunkerque m'a sollicité en décembre et ce qui m'a été proposé, m'a tout de suite séduit. Je connais le contexte, l'entraîneur, le fonctionnement du club. 

Tu reviens à Dunkerque en qualité de n°1 sur le poste d'ailier droit
Il faudra quand même faire le boulot. Quand j'étais avec Jalel (Touati) on se partageait le temps de jeu même si c'est vrai, parfois il jouait plus. Là, il y a eu pas mal de départs et plus de jeunes dans l'effectif.

Tu en avais déjà marre de l'Allemagne ?
Non, ce n'est pas exactement ça. En fait, Wetzlar est un club assez spécial et il y a des choses qui ne m'ont pas plu. L'opportunité que ce soit Dunkerque qui frappe à la porte, a accéléré les choses.

Qu'est ce qui ne t'a pas plu ?
(rires) sans commentaires. Cela n'a rien à voir avec l'équipe, cela concerne surtout les dirigeants. Un étranger a toujours droit à un traitement un peu plus dur. J'ai eu aussi vent qu'ils voulaient signer un gaucher norvégien et changer huit joueurs donc voilà ...

Dunkerque, c'est une fin de carrière ou une relance ?
Ni l'un, ni l'autre. Je sais que je ne serai pas très loin de la sortie mais je me sens encore en forme et bon sur le terrain et j'ai envie d'apporter. Je ne viens pas à Dunkerque en retraite. Je veux faire en sorte que cette équipe avance pour qu'à terme, on puisse jouer les places européennes. Ce sera mon nouveau challenge.

Pourtant l'Allemagne faisait partie de tes rêves...
Oui, c'est vrai. C'est une expérience que je voulais vivre depuis longtemps. J'ai vu ce que c'était dans un club de milieu de tableau. Ce n'est obligatoirement pas l'idée qu'on se fait de la Bundesliga depuis la France. Pour les salles pleines, l'engouement, les infrastructures, c'est bien, après sur le reste, on se dit que la LNH n'a rien à envier.

Outre l'entraîneur, que ou qui vas-tu retrouver avec plaisir à Dunkerque ?
Le vestiaire. J'ai laissé là-bas des bons copains. L'aventure humaine qu'on a connue l'année du titre et même les deux ans avec la Ligue des Champions, c'était formidable. Et puis c'est le lieu de naissance de ma 1ère fille, ça aussi c'est important donc on va lui faire voir où elle est née.

Espères-tu revenir en équipe de France ?
On espère toujours même si cela parait compliqué parce que les jeunes poussent et qu'il y en a un, talentueux qui a été pris à l'Euro (Benoit Kounkoud). Mais je continuerai à travailler dans cette perspective, avec l'idée de pouvoir revenir.

La carte de visite déjà bien garnie de Guillaume Joli

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités