mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CAN : Tunisie - Egypte... le choc au sommet tant attendu
CAN : Tunisie - Egypte... le choc au sommet tant attendu
30 Janvier 2016 | International > CAN

Point d'orgue d'une CAN 2016 fidèle à la logique, la finale de samedi au Caire mettra aux prises la Tunisie, victorieuse avec la manière de l'Algérie en demie, à un hôte Egyptien grandissime favori de la compétition.

Des Tunisiens trop puissants
Que de frustration pour les Fennecs… Les hommes de Salah Bouchekriou n’ont jamais pu s’exprimer ce vendredi lors d’une demi-finale à sens unique. On aurait pu croire à une montée en régime du collectif Vert après la défaite inaugurale face à l’Egypte… il n’en fut rien. L’Algérie a été mangée par des Aigles de Carthage beaucoup trop puissants. Le début de match est d’ailleurs à l’initiative des Tunisiens, dans le sillage de Wael Jallouz et Sobhi Saied (7-2, 12’). Dans le dispositif défensif concoctée par le sélectionneur Sylvain Nouet, aucun espace de liberté pour Mohamed Mokrani (ci-dessus en photo) et les siens… surtout lorsque Majed Hamza prend un malin plaisir à fermer l’angle (19 arrêts pour le gardien Tunisien dans ce match). Et pourtant, l’Algérie s’accroche grâce à l’efficacité de Redouane Saker et aux expulsions temporaires de Tunisiens souvent pris par la patrouille arbitrale en fin de première période. Mais il en faut plus pour déstabiliser un bloc Tunisien impressionnant de solidité… Oussama Boughamni (7 buts dans cette rencontre) et ses coéquipiers ont déjà mis un pied en finale à la pause.

Le second pied sera posé dès le retour des vestiaires… Terrible instant pour les Verts de Bouchekriou qui encaissent au plus mauvais moment un 6-0 rédhibitoire. Le portier Adel Bousmal est esseulé, les attaquants Algériens sont stériles pendant douze longues minutes face à un Hamza en grande forme… et les maigres supporters Tunisiens présents au Caire exultent à la 40ème minute. « La différence est liée à notre qualité défensive. On avait bien étudié l’équipe d’Algérie et on a fait quelques modifications pour placer les joueurs là où il fallait sur les lancements algériens, c’est ça qui les a fortement perturbés » dira un Sylvain Nouet satisfait à l’issue de la rencontre. +10 alors que le match est loin d’être terminé (19-9, 40’), Mahmoud Gharbi et ses coéquipiers n’ont plus qu’à gérer un dernier tiers de match sans suspense. La défense tout-terrain des Algériens ne changera rien à l’affaire même si elle a le mérite de stopper l’hémorragie : du grand art lorsque la Tunisie joue de cette façon. Oussama Boughamni se montre diablement efficace en seconde période et les Aigles de Carthage déroule sereinement jusqu’au coup de sifflet final. Victoire marquante des Tunisiens qui s’affichent comme un obstacle majeur au triomphe Egyptien en finale. Archi-battue, l’Algérie salue évidemment la supériorité de son adversaire : « on s’est précipité pour revenir au score, on a multiplié les fautes techniques. Les Tunisiens méritent leur victoire, ils ont été meilleurs que nous, en défense comme en attaque » indique coach Bouchekriou après coup. Mais pour l’Algérie, l’heure est à la remobilisation car l’obtention de la 3ème place donne droit à une qualification pour les Mondiaux 2017 en France, petite finale à jouer ce samedi face à l’Angola.

Au Caire (Stade international)
Le vendredi 29 janvier 2016 à 17h30
Algérie - Tunisie : 18 - 27 (Mi-temps : 9-13)
1.000 spectateurs
Arbitres :
MM. Nikolay VOLODNIKOV & Evgenii ZOTIN (Russie)
Statistiques du match

Evolution du score : 3-2 (6'), 7-2 (12'), 8-6 (16'), 11-8 (21'), 13-9 (24'), 15-9 (32'), 19-9 (40'), 20-11 (45'), 21-15 (50'), 24-15 (54'), 26-18 (59').

*****************************

L'Egypte continue son sans-faute
L’Angola avait déjà dû batailler ferme pour obtenir l’avant veille son ticket en demi-finale aux dépens du Maroc, il a dû lutter en dépit d’une salle de 10.000 supporters Egyptiens entièrement acquis à la cause des Pharaons… et enfin, Rome Hebo et ses coéquipiers ont dû faire face à la meilleure défense de la compétition… Trop de paramètres qui ont nettement fait pencher la balance en faveur de la sélection locale. A vrai dire, pas grand-chose à faire quand les Pharaons montrent autant de savoir-faire et de discipline en secteur défensif. Passé onze premières équilibrées, le match va basculer à la faveur d’un 5-0 brutal : Aly Mohamed et Mohamed Ramadan font parler leur puissance et l’Egypte place une première accélération fatale (9-4, 16’). L’Angola tente de revenir dans le match : dans la lignée de sa prestation en quart de finale, Geovany Muachissengue multipliera les parades dans ce match (17 au total, à 40% de réussite). Edvaldo Ferreira (5 buts) trouvera quelques espaces pour tromper l’impressionnante arrière-garde Egyptienne… mais tout cela, c’est évidemment trop peu pour revenir à hauteur au tableau d’affichage (12-8, 30’).

En retard au retour des vestiaires (15-11, 37’), l’Angola malgré une envie de bien faire évidente va subir une seconde avarie fatale : 4-0 en quatre minutes avant de rentrer dans le dernier quart d’heure (19-11, 42’)… Le sort est définitivement scellé. La défense Egyptienne n’encaissera que quinze malheureux buts Angolais, preuve de son implication jusqu'au bout : le duo Khalil – Handawy se relaie à merveille dans la cage des Pharaons, Ibrahim El Masry et Ahmed El Ahmar sont autant de chiens de garde… impossibles à déstabiliser pour des Angolais résignés en fin de rencontre. +10 au coup de sifflet final, l’Egypte a parfaitement rempli sa mission en glanant un sixième succès consécutif dans "sa" compétition. La finale l’opposera donc aux Tunisiens, ce sera la sixième fois que les deux sélections s’affrontent au dernier stade (après 1979, 2004, 2006, 2008 et 2010). Une Egypte stable et expérimentée qui développe depuis longtemps son savoir-faire défensif… face à une Tunisie remodelée depuis peu par son sélectionneur mais capable de surprendre n’importe quel adversaire, l’affiche promet spectacle et suspense ce samedi au Caire.

Au Caire (Stade international)
Le vendredi 29 janvier 2016 à 20h00
Egypte - Angola : 25 - 15 (Mi-temps : 12-8)
10.000 spectateurs
Arbitres :
MM. Mamoudou DIABATE & Yalatima COULIBALY (Côte d'Ivoire)
Statistiques du match

Evolution du score : 3-2 (4'), 5-4 (12'), 9-4 (16'), 9-6 (21'), 10-7 (25'), 12-8 (30'), 14-9 (33'), 16-11 (38'), 19-11 (42'), 20-14 (48'), 22-14 (52'), 24-15 (57').

*****************************

Les matchs de classement :

5ème place :
République Démocratique du Congo - Cameroun : 27-36
République Populaire du Congo - Maroc : 28-36

9ème : Libye
10ème : Nigéria
11ème : Gabon
12ème : Kenya

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités