mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro : Merci Vincent !
Euro : Merci Vincent !
29 Janvier 2016 | International > Euro

Fin de parcours positive pour les Français, en décrochant une très honorifique 5° place face au Danemark, ils pourront retourner dans les clubs avec une dernière impression victorieuse. Si cette victoire n’efface pas les matches ratés face à la Pologne et la Norvège, elle donne un goût de possible pour les échéances futures.

Pourtant, avec Luc Abalo sorti de la rotation après avoir été touché face à la Norvège, un Nikola Karabatic qui ne peut pas défendre avec sa main gauche touchée et les divers bobos et fatigues de la compétition, le staff tricolore a largement ouvert le banc pour donner un maximum de temps de jeu aux Kounkoud, Derot, Remilli et autre Nyokas ou Fabrégas. Mais celui qui va prendre toute la lumière sera un Vincent Gérard homme de base de cette victoire. En signant un somptueux 20/ 46, en sortant du match la star incontestée et incontestable du Danemark Mikkel Hansen et en en dégoutant en plus quelques autres, le gardien montpelliérain s’est offert un match référence au haut niveau international. Thierry Omeyer pouvait assister à tout cela tranquillement et sereinement, pendant 60 minutes son jeune collègue a tenu la France à bout de bras, ne faiblissant quasiment jamais et ne donnant jamais de tir facile aux attaquants Danois.


Mais ne pas prendre trop de buts est une chose en marquer plus en est une autre. Dans le domaine, les Bleus ont faits souffler le chaud et parfois même le très chaud avec un Cédric Sorhaindo qui une fois après avoir connu l’échec finira un match sans tâche et un 6/6 royal. Benoit Kounkoud, seul ailier droit de métier avec le forfait de Luc Abalo et la mise sur le banc de Valentin Porte pour cause de problème musculaire, va faire les questions avec un joli 8/10 au shoot mais aussi les réponse avec quelques ballons perdus et deux immanquables bien « manqués ». On peut en dire autant du duo Remilli – Di Panda amené à occuper le côté droit, parfois très percutants, parfois très perturbants pour le jeu français, etc… etc… Bref, la jeune garde bleue aura eu de belles fulgurances avec les quelques cadres qui restaient encore vaillants, mais aussi quelques belles absences. Heureusement côté Danois on n’était pas beaucoup mieux dans le jeu et en vendangeant 19 ballons, les hommes de Gudmundur Gudmundsson ont véritablement fait un gros gâchis avec un manque de précision dans les passes et même parfois des balles envoyés dans le vide étonnant pour une équipe de ce calibre. Sans virer au match de plage ou de fin de saison pour faire plaisir à tout le monde, la partie aura parfois des airs bizarres. Quand Théo Derot après avoir obtenu un 7m va le tirer alors qu’il ne les tire pas à Nantes et le rate, on se pose des questions et quand Kentin Mahé rentre à l’aile alors que visiblement il faut donner de la percussion sur la base arrière on tique un peu, mais au final, tout cela a réussi à dominer un Danemark dans un match qui ne s’imposait pas vraiment.


A Wroclaw, Centennial Hall
Le vendredi 29 janvier 2016 à 18h30
Place 5/6 Euro
France - Danemark : 26 - 24 (Mi-temps : 15-13)

6 500 spectateurs
Arbitres :
MM RALUY LOPEZ Oscar et ABROSO RAMIREZ Angel (Espagne)

Statistiques du match

Evolution du score : 4-0 5°, 6-2 10°, 9-4 15°, 10-7 20°, 12-11 25°, 15-13 MT - 18-17 35°, 23-20 40°, 25-23 45°, 26-25 50°, 27-26 55°, 29-26 FT.


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités