mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro : Avant la finale, le ressenti de Perez de Vargas et Rivera
Euro : Avant la finale, le ressenti de Perez de Vargas et Rivera
30 Janvier 2016 | International > Euro

Au sortir de leur demi-finale gagnante, les pensées espagnoles étaient déjà tournées vers la finale face à l’Allemagne. Analyse des deux plus français des espagnols avec le gardien Gonzalo Perez de Vargas et Valero Rivera, la machine à marquer hispano-nantaise.

L'analyse de Gonzalo Perez De Vargas (Gardien de but de l’Espagne qui a gardé les buts de Toulouse lors de la saison 2013-2014)

Cette qualification en finale a-t-elle été dure à obtenir ?
Ce sont des joueurs avec de l’expérience, ils connaissent la compétition, il fallait faire comme eux. C’est ce que nous avons fait, on a galéré sur leur défense 3/2/1, avancée pendant quinze minutes. Ils avaient de la réussite et ont inscrit des buts faciles en contre attaque. Du coup on a changé d’attitude, on s’est mis en place en défense, on a pu monter la balle. C’est là que nous avons fait la différence car ils ont craqué. On passe un 6-0 d’affilée et c’est un tournant. On a su maintenir le score jusqu’à la fin.

Que pensez-vous de l’équipe d’Allemagne ?
Je pense qu’on a eu de la chance de les jouer au premier match car ils ont beaucoup de joueurs pas forcément expérimentés. Mais c’est une équipe qui joue bien, avec un jeu rapide, de la fraîcheur et des gardiens qui font le boulot derrière. C’est une équipe difficile à battre et on l’a déjà fait une fois. On devra le refaire même si cela sera complètement différent.

Les Allemands comme vous, c’est une équipe qui court beaucoup ?
Sur le rythme d’un match ils vont plus vite que nous, mais c’est vrai que de notre côté dès que c’est possible on essaie de monter la balle et faire des contres attaques directes. Chacun va jouer son jeu, le nôtre est de bien défendre, de courir. En attaque placée, on n’a pas vraiment beaucoup d’efficacité pour marquer des buts surtout sur des tirs de loin. Il nous faut de la patience, de la continuité pour marquer des buts faciles à six mètres. Les deux équipes sont en finale, on est rivaux mais on est contents d’être là.

Il y a beaucoup de fatigue à la fin de cet Euro ?
Oui bien sûr, mais je n’ai vu beaucoup de championnat d’Europe comme celui-ci, aussi fou ! Pour toutes les équipes, la dernière journée c’était la « trappe » pour se qualifier avec de la fatigue mentale et physique. Et si on ajoute l’adrénaline que l’on vient de lâcher après ce match là, on est sans doute encore plus vidé ! On n’a pas trop bougé à part pour les demi-finales. Mais peu de temps pour souffler, visiter la ville, mais on est là pour faire le job.

Vous considérez vous comme favori ?
Dans ce championnat d’Europe, on a vu que les favoris ne sont plus la ! Et après on voit le parcours que l’Allemagne a fait avec des joueurs qui n’étaient pas présents il y a une semaine et qui sont décisifs sur des matchs importants comme celui-là ! Surtout ils n’ont pas perdu un match après leur défaite contre nous. A mon avis on a chacun nos forces, nos problèmes. On va essayer de s’appuyer sur notre défense comme aujourd'hui. Un peu plus d’arrêts derrière des gardiens, de la patience en attaque et on verra ce que cela donnera.

Les réactions de Valero Rivera (Ailier gauche de l'Espagne et de Nantes depuis 2010)

Comment as-tu accueilli cette qualification  ?
C’est une fierté avec cette équipe et les difficultés que nous avons eu, car on a très bien réagi. On a abordé ce match comme il le fallait.

Vous n’avez pas lâché même lors du retour des Croates, c’est l’esprit du collectif ?
Oui c’est toute l’équipe qui apporte et cela donne un collectif très mobilisé, on est très fier du match que nous avons fait aujourd’hui et il faut continuer. Penser aux allemands, à la finale et aller chercher cette médaille d’or.

Une finale inédite avec le retour de l’Allemagne au plus haut niveau, vous les craignez ?
Oui ils sont pas mal en ce moment, ils jouent très bien au handball, ils ont un très bon gardien. Ils jouent très rapide, nous on doit éviter cela, qu’ils commencent à courir. Et nous de notre coté, on devra courir beaucoup pour les battre. I

Vous serez favoris dimanche ?
Non pas du tout car ils ont montré dans tout ce championnat qu’ils sont très forts et on a vu que cet Euro est très difficile à jouer et qu’il n’y a pas de favoris. On part sur la même ligne

© Cathy Tachdjian
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision