mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CAN : les Pharaons nouveaux rois d'Afrique !
CAN : les Pharaons nouveaux rois d'Afrique !
31 Janvier 2016 | International > CAN

Suspense étouffant tout au long du match et petit score à l'arrivée, la finale de la CAN a vu la victoire à l'arrachée du pays hôte, l'Egypte. Les Pharaons ont battu la Tunisie sur le fil et glané leur 6ème titre continental. Un sacre qui donne accès aux Jeux Olympiques de Rio l'été prochain pendant que l'Angola (3ème) accompagnera Egyptiens et Tunisiens aux Mondiaux 2017 en France.

Le sang-froid et le réalisme sont égyptiens
Il s’en est fallu de peu pour que la Tunisie ne pousse le pays hôte vers la prolongation. Mais faute de lucidité et d’un brin de réussite dans les derniers instants, les Aigles de Carthage n’ont jamais pu rattraper leur maigre retard au tableau d’affichage. Un score serré d’un bout à l’autre d’une rencontre ultra-défensive : les Pharaons, meilleure défense du championnat, ont axé leur victoire sur un gros combat physique derrière, ils prennent d’ailleurs les devants au sortir du premier quart d’heure (6-4, 16’)… De parts et d’autres, on aura d’ailleurs beaucoup scruté la paire arbitrale Russe, elle se distingue d’entrée par un carton rouge envers le Tunisien Haj Youssef pour une charge musclée. Un premier coup du sort qui ne profite pas à l’Egypte car la défense Tunisienne est elle aussi dans un grand jour : avec Majed Hamza en dernier rempart infranchissable (le gardien Tunisien est d’ailleurs désigné meilleur portier de la compétition), les hommes de Sylvain Nouet renouent le contact à dix minutes de la pause grâce à Seifeddin Hmida. Et si l’expérience d’Ahmed El Ahmar est un atout précieux côté Egyptien, la fin de première mi-temps est à l’avantage d’une Tunisie très fringante : Sobhi Saied, Nidhal Amir et l’une des révélations de cette CAN Mohamed Ali Bhar permettent même aux rouges de Tunis de passer en tête à la pause (9-10, 30’).

Pression terrible sur les Pharaons, qui devant 18.000 supporters passionnés, n’ont évidemment pas le droit à l’erreur. Aly Mohamed et ses coéquipiers mettront ce paramètre de côté… du moins au retour des vestiaires. Du mieux dans le jeu d’attaque Egyptien lorsqu’il s’agit de repasser en tête au cours de la seconde période. Deux minutes sifflées à l’encontre du serial-buteur Oussama Boughamni puis nouvelle sanction contre Slim Hedoui… et la Tunisie doit sans cesse courber le dos… Des infériorités numériques certes préjudiciables mais les Aigles de Carthage, grâce à Oussama Hosni, gardent toutes leurs chances malgré l'hostilité prévisible du public et un arbitrage russe qui sera largement contesté dans le camp tunisien à la fin de la rencontre.

Suspense terrible au stade international du Caire : les Pharaons n’en mènent pas large à l’emballage final. Karim Handawy, le portier Egyptien, réalise alors des parades déterminantes. Alliée à la vista d’un Ahmed El Ahmar qui aura su prouver à l'instant fatidique son rang de star du handball local... et la sélection du Nil plante un +3 annonciateur dans les dernières minutes. Marouène Maggaiez a beau faire tardivement son entrée, Nidhal Amri tente bien de réduire la marque (20-18, 57’), les Tunisiens manquent de réalisme au moment crucial... c’est Sobhi Saied qui manque son shoot lors d’une tentative de la dernière chance. Cette fois-ci, la rencontre a définitivement basculé en faveur des Egyptiens. S’en suivent d’énormes scènes de liesse : l’Egypte accroche une sixième couronne Africaine… huit ans que les supporters attendaient cet instant. Un grand bonheur n’arrivant jamais seul, les hommes de Marwan Ragab gagnent leur billet pour les Jeux Olympiques l’été prochain, ils représenteront l’Afrique du côté de Rio de Janeiro. En face, la déception est de taille… au vu des efforts consentis : la Tunisie échoue une nouvelle fois en finale… deux ans après avoir subi la domination d’Alger. Maigre consolation, elle est invitée au Mondial 2017 en France. Quant aux JO de Rio, les Aigles de Carthage devront passer par un tournoi de qualification qui regroupera la Pologne, la Slovénie et le Chili en avril prochain du côté de la Pologne.

Au Caire (Stade international)
Le samedi 30 janvier 2016 à 20h00
Egypte - Tunisie : 21 - 19 (Mi-temps : 9-10)
18.000 spectateurs
Arbitres :
MM. Nikolay VOLODNIKOV & Evgenii ZOTIN (Russie)
Statistiques du match

Evolution du score : 1-1 (4'), 3-2 (9'), 6-4 (15'), 6-6 (20'), 9-8 (25'), 9-10 (30'), 11-11 (35'), 15-12 (43'), 17-16 (48'), 19-17 (52'), 20-18 (57').

*****************************

L'Angola physiquement... dans le vert !
On attendait l’Algérie… au tournant d’une petite finale capitale en vue des Mondiaux 2017. C’est finalement l’Angola qui crée la surprise en battant les Verts emmenés par Messaoud Berkous. A vrai dire, les Palancas Negras sont dans la lignée de belles performances affichées ces derniers jours. Et le secteur défensif Angolais, toujours dans le sillage d’un Geovany Muachissenge impressionnant, a une nouvelle fois fait parler la poudre. Discipline et solidarité au cœur du dispositif Angolais, la pression sur les attaquants Algériens ne cessera de croître en seconde période. Brillants contre la Tunisie en dernier match de poule, accrocheurs en quart face au Maroc, les Palancas Negras sont entrés en pleine lumière ce samedi au Caire face à des Fennecs empêtrés dans la nasse. Douze ans après un premier coup d’éclat face à ces mêmes Algériens, l’Angola confirme les progrès réalisés lors de ces dernières années… Une montée en puissance qui se concrétise par une participation aux championnats du Monde en France en janvier prochain. L’Afrique Noire est d’ailleurs à l’honneur avec une belle 5ème place obtenue par le Cameroun aux dépens du Maroc. Quant aux Algériens, ils finissent sur une très mauvaise note… preuve que le chantier de reconstruction entamé il y a peu par Salah Bouchekriou et Hichem Boudrali mettra du temps avant de fournir des résultats significatifs.

Au Caire (Stade international)
Le samedi 30 janvier 2016 à 18h00
Angola - Algérie : 25 - 19 (Mi-temps : 10-8)
2.000 spectateurs
Arbitres :
MM. Ramzi KHENESSI & Ismail BOUALLOUCHA (Tunisie)
Statistiques du match

Evolution du score : 3-3 (5'), 5-4 (11'), 7-5 (16'), 9-6 (20'), 10-8 (30'), 11-11 (35'), 16-12 (40'), 19-14 (46'), 22-15 (51'), 24-18 (57').

*****************************

Palmarès individuel de la CAN :
Meilleur joueur du tournoi : Ahmed EL AHMAR (Egypte)

Meilleur gardien : Majed HAMZA (Tunisie)
Meilleur arrière gauche : Edvaldo FERREIRA (Angola)
Meilleur ailier gauche : Hossam KHEDR (Egypte)
Meilleur pivot : Mohamed HASHEM MAMDOUH (Egypte)
Meilleur demi-centre : Sobhi SAIED (Tunisie)
Meilleur arrière droit : Ahmed EL AHMAR (Egypte)
Meilleur ailier droit : Redouane SAKER (Algérie)

*****************************

Les matchs de classement :
5ème place :
Cameroun - Maroc : 30-29
7ème place :
Rép. Populaire du Congo - Rép. Démocratique du Congo : 25-26
9ème place :
Libye - Nigéria : 28-26
11ème place :
Gabon - Kenya : 38-19

Le classement de cette CAN 2016 :
1er : Egypte
2ème : Tunisie
3ème : Algérie
4ème : Angola
5ème : Cameroun
6ème : Maroc
7ème : République Démocratique du Congo
8ème : République Populaire du Congo
9ème : Libye
10ème : Nigéria
11ème : Gabon
12ème : Kenya

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités