mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Coupe: Cesson monte dans le dernier carré et recevra le PSG
Coupe: Cesson monte dans le dernier carré et recevra le PSG
24 Février 2016 | France > Coupe de France

Montpellier-Dunkerque et Cesson-PSG seront les affiches des demi-finales de la coupe de France nationale qui auront lieu le 1er week-end d'avril. Pour en arriver là, les qualifiés n'ont finalement pas trop souffert face à leur adversaire du soir. Cesson qui a écarté Nantes, en profite pour entrer dans l'histoire puisque sa participation au carré final de l'épreuve sera inédite.

par Yves MICHEL

Pour la 1ère fois de sa jeune histoire au plus haut niveau, Cesson se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de France aux dépens d’une équipe de Nantes qui engagée sur plusieurs tableaux, a paru émoussée et par moments, moins concentrée que son adversaire. Ce succès (28-23) ne souffre d’aucune contestation tant les locaux ont maîtrisé la majorité de la rencontre. « Ma satisfaction, avoue le coach cessonnais Yérime Sylla,  c’est la qualification bien-sûr mais aussi d’avoir su trouver des solutions sur ce qui nous avait manqué en fin de 1ère période. On comptait sur l’état de fraîcheur de Nantes qui en ce moment enchaîne les matches, on en a profité. »  Très rapidement mené (8-5 à la 13ème), Nantes a bénéficié du seul fléchissement que son adversaire aura peu avant la pause, pour refaire son retard et même passer devant (13-14). Au retour des vestiaires, en trois accélérations et un arrêt de Robin (qui s’avèrera décisif par la suite), les partenaires de Romain Briffe vont reprendre les commandes. Nantes va résister, mettre un peu plus de percussion, en vain. Un exclu revenu trop vite en jeu va pénaliser le "H" et en double supériorité numérique, Cesson avec une grosse défense et de la réussite dans le jeu rapide va faire la décision  (25-20 à la 47ème).  La réaction nantaise se fera désirer, elle ne viendra pas, la faute surtout à un Mickaël Robin très vigilant. L'écart de cinq longueurs ne sera jamais comblé (28-23). « Une coupe de France, c’est compliqué , ça se mérite. C’est ce que j’ai dit aux joueurs avant le match. Mais aujourd’hui, peut être n’avaient-ils pas les jambes , mais pas l’envie non plus, soufflait fataliste Thierry Anti. » Nantes ne disputera pas sa 5ème demi-finale de coupe de France d'affilée et a déjà la tête tournée vers la 3ème journée de coupe de l'EHF et le déplacement vérité en Allemagne à Göppingen.



Montpellier et le fantôme raphaélois

Tout le monde s’est posé la question. Qu’est venu chercher St Raphaël à Montpellier ? Pas grand chose assurément, si ce n'est une excursion en bus. Treize jours après avoir réussi la bonne opération de s’imposer à Bougnol en championnat, les Varois ont donné cette fois, une piètre réplique. Certes, Wissem Hmam n’a pas joué et Djeric, investi d’un rôle important en défense a encore du boulot pour atteindre le niveau du Tunisien. Le renoncement non avoué ou presque des Azuréens n’enlève rien à la performance des Héraultais qui revanchards ont fait un match appliqué de bout en bout. Leur entame (5-0 après 4’) et la gestion à la fois du score et de l’effectif (puisqu'à l'exception d'Esteki, Patrice Canayer a utilisé tout son banc) en sont l’éclatante démonstration. Montpellier avait besoin de se rassurer après un début d’année catastrophique. C’est fait. Il n’est pas sûr que St Raphaël qui court plusieurs lièvres à la fois, ait fait le bon choix. Le rendement à venir peut s’en ressentir. « On a perdu le match dès l’échauffement, avouait Joël Da Silva. Je n’ai pas senti les gars dedans contrairement à Montpellier. C’était plié après le premier quart d’heure. » On ne peut que partager le sentiment de l’entraîneur azuréen qui a assisté presque impuissant, à une véritable avanie. Distancée de neuf buts à la pause, son équipe ne sera jamais en mesure de refaire son retard. Tiré vers le haut par un grand Vincent Gérard (18 arrêts), le MHB n’a surtout jamais lâché même quand les jeunes (notamment Allan Villeminot, auteur d’un 6/9 et le gardien Samir Bellahcène) sont entrés au relais de leurs aînés qui avaient bien "mâché" le boulot. Patrice Canayer aura même la satisfaction de pouvoir compter sur le pivot José Costa et sur l’ailier Dragan Gajic (8/10). Peu convaincant en 1ère période, le Slovène a été plus en réussite en seconde. Montpellier retrouve des couleurs et s’impose largement (35-24), il était temps.




Dunkerque et le PSG faciles !

On pensait sincèrement que même amoindri, Aix opposerait un peu plus de résistance à Dunkerque. Comme la semaine passée, lorsque les Provençaux s'étaient bien battus dans le Nord et ne s'étaient inclinés que de deux buts. Chez eux, devant leur public, il n'en a rien été. Vingt minutes ont suffi pour qu'ils se fassent distancer par les hommes de Patrick Cazal. L'écart en faveur de Dunkerque n'a fait qu'augmenter alors que les deux gardiens (Cappelle pour Aix et Annotel pour l'USDK - 14 arrêts chacun au total) se sont neutralisés. La seconde période ne sera qu'une confirmation qui frisera la leçon (25-33) mais du côté du PAUC, l'objectif est tout autre. Le maintien en LNH demeure la priorité.

La réaction de Patrick Cazal: « La semaine dernière, on a été chanceux de l'emporter. C'est finalement ce qui nous a permis d'être aussi concentrés et performants ce soir. Notre approche a été totalement différente. Il ne fallait laisser à Aix, aucun espoir si on voulait un match assez tranquille. Il faut dire aussi que le gardien (Erevik) qui nous avait fait tant de mal chez nous, n'était pas là. »

A Chartres, le PSG qui n'a vraiment pas eu à forcer son talent malgré quelque déchet au tir, s'est qualifié sans surprise pour la suite. Sept buts d'avance au quart d'heure, quatre à la mi-temps, 11 à la 49ème et 24-35 pour le score final, la soirée a été plutôt tranquille pour Nikola Karabatic et ses partenaires. La formalité des quarts remplie, ils passent désormais en mode Ligue des Champions avec un prochain déplacement en Pologne à Plock.

Quarts de Finale CDF
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score MT Stats
Montpellier St Raphael 35 24 18-9 >>
Chartres Paris 24 35 10-14 >>
Cesson Nantes 28 23 13-14 >>
Aix en Provence Dunkerque 25 33 12-17 >>

 

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités