mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF : St-Raphaël peut s'en vouloir, Chambéry imbattable !
EHF : St-Raphaël peut s'en vouloir, Chambéry imbattable !
28 Février 2016 | Europe

Samedi mitigé pour les clubs Français en EHF Cup : Nantes battu, St Raphael a lui lâché avec regrets un point à domicile face à un Winthertur revenu de très loin. En revanche, tout va bien pour Chambéry qui caracole en tête de son groupe après un joli succès en Espagne.

Les Raphaelois rattrapés par la patrouille Suisse
Les semaines défilent… et ne se ressemblent pas : après une semaine dernière idyllique, St Raphael a dû s’incliner nettement en Coupe de France à Montpellier (35-24)… quelques jours avant de concéder ce match nul contraignant en Coupe d’Europe. Face à une formation de Winterthur rompue aux joutes continentales, tout avait pourtant idéalement débuté pour les hommes de Joël Da Silva. Autour d’une défense hermétique, le collectif Varois mène le début de match à sa guise : le public du palais des sports Raphaelois peut exulter dès la 10ème minute passée. Winterthur est dans le dur… noyé par un rythme soutenu des joueurs locaux : Miroslav Jurka et Adrien Di Panda (5 buts chacun) sont les plus en vue à cet instant précis… et permettent à leurs couleurs d’infliger un brutal 5-0 à une formation Suisse désemparée. Mieux la fin de première période est conjuguée au presque-parfait : beaucoup de récupérations de balle exploitées par Aurélien Abily et ses coéquipiers. D’où un score impressionnant de +10 à mi-parcours (17-7), St Raphael a fait le plus dur à la pause.

Est-ce le sentiment d’avoir donné le meilleur… et de pouvoir gérer la seconde partie de la rencontre ? Toujours est-il que le SRVHB déjoue en deuxième période. La faute d’abord à une défense qui se distend de façon inexplicable. Geoffroy Krantz et ses hommes ont perdu le fil… pour le plus grand réconfort d’une formation de Winthertur revenu sur le parquet Varois avec de biens meilleures intentions. Résultat, les visages Raphaelois sont beaucoup plus crispés, le public commence à se faire du souci pour la suite des évènements… Et il a raison car St Raphael ne parvient plus à enrayer le spectaculaire redressement des joueuses Suisses : Marcel Hess (8 buts) et Roman Sidorowiz (7 buts) font mal à une défense Azuréenne en grand danger… La preuve avec 21 buts encaissés durant la seconde période, un chiffre éloquent et une inquiétude palpable lorsqu’arrive le money-time. Milan Corovic égalise pour les Helvètes à la 57ème minute et Winthertur met la pression dans la dernière minute de jeu en assiégeant le but Raphaelois. Heureusement, les protégés de Da Silva préservent le match nul… un moindre mal au vu d’une seconde période totalement ratée. Le SRVHB concède donc le match nul à domicile… mauvaise opération après une première réussie face à Minsk. Adrien Di Panda et ses partenaires s’attendent désormais à un match compliqué le week-end prochain en Suisse à l’occasion du match retour.

Dans l’autre match du groupe C, Bjerringbro-Silkeborg s’est imposé à domicile contre le SKA Minsk (32-26). La formation Danoise fait le plein de points et reste logiquement leader du groupe.

A St-Raphael, Palais des sports Jean-François Krakowski
Le samedi 27 février 2016 à 20h30
St-Raphael Var Handball - Pfadi Winterthur : 28 - 28 (Mi-temps : 16-7)
1.430 spectateurs
Arbitres :
MM. Miklos ANDORKA & Robert HUCKER (Hongrie)
Délégué :
M. Marjan NACHEVSKI (Macédoine)

St-Raphael
Gardiens
: Djukanovic, Popescu.
Joueurs de champ : Caucheteux (4), Jurka (5), Lynggaard (2), Abily (7), Atlason (3), Krantz (2), Stehlik, Vigneron, Di Panda (5), Hmam, Kolakovic, Djeric, Garain, Krakowski.
Entraîneur : Da Silva.

Winterthur
Gardiens
: Vaskevicius, Bringolf.
Joueurs de champ : Sidorowiz (7), Gavranovic (2), Freivogel, Jud (5), Corovic (3), Maros, Scheuner, Tynowski (1), Celestin (1), Hess (8), Lier (1), Pecoraro, Svajlen, Vernier.
Entraîneur : Brüngger.

*****************************

Pampelune, terre bénite pour les Richardson
Portland San Antonio n’existe évidemment plus. Mais personne n’a oublié qu’au sein du mythique club de Pampelune, figurait un certain Jackson Richardson au beau milieu des années 2000 (de 2000 à 2005 plus exactement). C’est désormais l’Helvetia Anaitasuna qui porte fièrement les couleurs de la ville en Liga. Engagé en EHF Cup, le club de Navarre avait l'honneur d’accueillir Melvyn Richardson et son équipe Chambéry. Plus de dix ans après les exploits de son illustre père, Melvyn a remporté avec sa formation un match important pour la qualification en vue des quarts de finale de la compétition. Cependant, il a fallu d’abord mater la furia Espagnole en début de match : sous les ordres de son excellent demi-centre, Anaitasuna prend les commandes du match (9-5, 11’) : Angel Perez de Inestrosa (5 buts) se montre diablement efficace face à une défense Savoyarde en panne de réveil. Et il aura fallu un bon quart d’heure (12-7, 16’) avant de voir Benjamin Gille et ses coéquipiers prendre enfin la mesure des attaquants locaux. Temps mort demandé par Obrvan aux abords de la 20ème minute et Chambéry prend peu à peu ses aises tactiquement. Dès lors, il n’y a plus qu’une équipe sur le terrain : Anaitasuna ne marque plus pendant de très longues minutes et le visiteur Alpin inflige un sévère 7-0 à son hôte avant le repos (12-14, 30’).

Une irrésistible montée en puissance de la défense Chambérienne que les Espagnols ne réussiront jamais à stopper : la deuxième période se transforme même en cauchemar pour Juan Castro-Alvarez et les siens (16-21, 43’). Anaitasuna n’a plus de solutions de shoots et se retrouve littéralement face à un mur. Triste second acte pour les supporters de Pampelune, il permet à Damir Bicanic (5 buts) de creuser sans cesse l’écart, à Thimotey N’Guessan de reprendre ses certitudes aux tirs après sa blessure… bref à Chambéry de dérouler sans forcer dans le dernier quart d’heure. On s’attendait à une partie serrée face au 11ème du championnat Espagnol mais Anaitasuna n’avait pas les armes ce samedi pour contrer les options tactiques de l’arrière-garde Savoyarde. +6 au décompte final, Chambéry reste invaincu dans son groupe d’EHF Cup et s’assure du leadership : une belle récompense après un nul courageux obtenu à Bucarest. Marko Panic et ses coéquipiers font le plein de confiance avant un voyage périlleux à Aix-en-Provence durant la semaine… avant de revenir au Phare pour le match retour face à ce même adversaire, Anaitasuna.

A Pampelune, Polideportivo Anaitasuna
Le samedi 27 février 2016 à 20h00
Helvetia Anaitasuna - Chambéry Savoie HB : 22 - 28 (Mi-temps : 12-14)
1.520 spectateurs
Arbitres :
MM. Dennis ENGKEBOLLE STENRAND & Anders KAERLUND BIRCH (Danemark)
Délégué :
M. Marco TOSI BRANDI (Italie)

Anaitasuna
Gardiens
: Lorger, Hernandez Ferrer.
Joueurs de champ : Perez de Inestrosa (5), Silva (2), Costoya (3), Ugarte Cortes (1), Chocarro, Goni Arraras (1), Castro Alvarez (3), Gaston Fernandez (1), Nadoveza, Bazan (1), Del Valle Navasa (1), Etxeberria Uriz (2), Garza Hernandez (2), Kisselev.
Entraîneur : Ibarrola.

Chambéry
Gardiens
: Genty, Ristanovic.
Joueurs de champ : Bicanic (5), N'Guessan (6), Richardson (5), Panic (5), Basic, Detrez (1), Matulic (3), Paturel (1), Marescot, Feutrier, Gille, Tritta, Traoré (2), Sermet-Bellet.
Entraîneur : Obrvan.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision