mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Montpellier s'avance, Ivry arrache le nul
LNH: Montpellier s'avance, Ivry arrache le nul
31 Mars 2016 | France > LSL

Aucune équipe qui recevait ce mercredi n'a perdu. Quatre dont Montpellier, Dunkerque, Cesson et Toulouse ont gagné, Nîmes a perdu un point face à Ivry qui assure de plus en plus son maintien parmi l'élite.

par Yves MICHEL


A Montpellier, il y a la satisfaction de la victoire sur Créteil (33-30) qui maintient encore un peu plus l'équipe au contact du podium mais il y a aussi la crainte dans les prochains jours de devoir se passer des services de Vid Kavticnik. Le gaucher slovène n'a pu jouer qu'un gros quart d'heure avant de se blesser après un télescopage avec Hugo Descat. C'est un nouvel aléas dont Patrice Canayer qui ne peut pas compter sur Diego Simonet (jusqu'à la fin de saison) et Mathieu Grébille, se serait bien passé. Privé d'une rotation supplémentaire (de longue durée ?), le coach héraultais a donc du composer avec les moyens du bord, Dragan Gajic se retrouvant même par moments sur la base arrière. Ce qui ne l'empêchera pas d'être dangereux et de marquer, rivalisant ainsi avec son partenaire Baptiste Bonnefond (notre photo de tête - 7 buts chacun). Montpellier, héroïque mais mal récompensé lors de son escapade européenne à Flensburg dimanche dernier, avait besoin de ce succès pour se remettre en ordre de marche. Pour autant, Créteil n'a jamais baissé les bras. Les Cristoliens qui effectuent sous la direction de Christophe Mazel, une de leurs meilleures saisons depuis bien longtemps ont été surtout mis en échec par un énorme Vincent Gérard (15 arrêts). Orphelins de Nedim Rémili qui est blessé, ils ont rivalisé au plus près jusqu'à la pause (17-16) avant de connaître un passage à vide au retour des vestiaires qu'ils parviendront à combler avant de retomber dans leurs travers malgré un bon Hugo Descat qui revient petit à petit à son meilleur niveau. C'est à l'expérience et avec une immense solidarité que le collectif du MHB a su préserver un matelas de 2-3 longueurs jusqu'au buzzer (33-30).



Stupeur à la 15ème minute dans le camp de Cesson lorsqu'après une action, les 98 kg du pivot chambérien Greg Detrez sont retombés sur la cheville droite de Mickaël Robin. Le gardien a du quitter le parquet pour se faire soigner et n'est plus rentré en jeu. Le futur cristolien qui avait déjà été touché au genou il y a un an et qui n'avait repris qu'en octobre, n'a voulu prendre aucun risque et s'est voulu plutôt rassurant au moment de prendre de ses nouvelles. Il cèdera sa place à Kévin Bonnefoi qui avec 10 parades, saura être décisif. Car Cesson n'a jamais failli et a toujours fait la course en tête. A contrario, Chambéry n'a pas été assez rigoureux pour pouvoir s’imposer. Même lorsqu’ils ont été sur le point d’être rejoints, les Bretons ont toujours trouvé des solutions pour garder leur avance. En s'imposant (27-25), ils mettent ainsi fin à une série de trois défaites consécutives et préparent de la meilleure des façons qui soit leur demi-finale de Coupe de France, dimanche contre le PSG. « Cela fait du bien au moral bien-sûr, avouait Mathieu Lanfranchi (notre photo) et c’est une bonne chose pour le classement. C’est avant tout une grosse victoire collective dans laquelle on a retrouvé quelques valeurs. On a mis tous les ingrédients qu’il fallait, notamment en défense. Face à Paris, si on met de l’envie et si on se montre rigoureux, on peut rivaliser. » Pour les Savoyards (malgré les 7 réalisations de Thimothey N'Guessan), c’est un coup d’arrêt et une bonne occasion perdue de se rapprocher un peu plus du podium. Les pertes de balle et les erreurs individuelles ont été trop nombreuses pour espérer mieux.



Face à une équipe de Tremblay qui se sait condamnée à la descente, qui lâchera plus de la moitié de ses joueurs à l'intersaison mais qui n'a plus rien à perdre (si ce n'est se retrouver à la dernière place au classement), Dunkerque devait se méfier et voulait se rassurer. Surtout après une succession de deux défaites. Les Nordistes privés de Lamon et Emonet, y sont assez bien parvenus en s'envolant au score au bout d'une vingtaine de minutes grâce notamment à son bloc défensif bien regroupé devant un certain William Annotel (18 arrêts). « Plutôt que de subir la situation, on a mis beaucoup d'intensité, se réjouissait le gardien de buts. On a vraiment perturbé leur attaque, ce qui est notre point fort. Dans le secteur offensif, on a péché un peu mais d'une manière générale on a été propres et efficaces. On a montré une réelle envie d'aller au combat. C'est de bon augure pour aller chercher une place européenne.»  Ce succès est important pour Dunkerque avant de retrouver samedi Montpellier en demi-finale de la Coupe de France. Il permet aux partenaires de Marko Mamic (notre photo – 7 buts) de rester au contact des places d’honneur.



Un quart d’heure… c’est le temps qu’il a suffi à Toulouse pour distancer Aix (9-6). Même si de part et d’autre les deux gardiens se sont neutralisés (16 arrêts pour Dumoulin, 15 pour Cappelle), le Fenix a réalisé un véritable cavalier seul par la suite, les deux futurs montpelliérains Valentin Porte (notre photo) et Miha Zvizej se chargeant en partie de capitaliser la domination de leur équipe (6 buts chacun). Toulouse gagne deux places au classement.

Ivry qui avait tenu tête la semaine dernière à St Raphaël, a récidivé en allant arracher un bon nul à Nîmes (28-28). Les Gardois peuvent d’ailleurs s’estimer heureux car ils ont couru après le score pendant 45 minutes. Dans un dernier quart d’heure très heurté et très haché où les sœurs Bonaventura ont été largement sollicitées (onze 2’ et 4 rouges directs dont trois avec rapport), l’USAM aidé par un très bon Rémi Desbonnet dans les cages a pris la main avec une avance au score qui laissait peu de chances aux Ivryens (26-23 à la 53ème). Dans le sillage du tandem Pablo Simonet-Leo Martinez (7/7 et 5/5) et une défense très solide, les Franciliens vont mieux négocier le money-time et donc revenir à hauteur des locaux. Avec désormais 8 points d’avance sur Tremblay et Chartres, les hommes de Stefanovic ont fait un pas de plus vers un maintien qui semble assuré.

Ce jeudi, en matches en retard de la 20ème journée, Chartres se déplace à Nantes mais surtout les caméras (beIN Sports 1) et tous les regards seront braqués sur la Côte d'Azur avec l'affiche du sommet entre Saint Raphaël et le PSG.



CESSON RENNES MHBCHAMBERY SAVOIE     27-25  (MT: 13-11)

Statistiques du match

*****************************

MONTPELLIER HANDBALLUS CRETEIL               33-30  (MT: 17-16)

Statistiques du match

*****************************

DUNKERQUE HGLTREMBLAY EN FRANCE        30-25  (MT: 16-10)

Statistiques du match



FENIX TOULOUSEPAYS AIX UC                          33-23  (MT: 18-10)

Statistiques du match

*****************************

USAM NIMES - US IVRY HANDBALL                      28-28  (MT: 14-16)

Statistiques du match

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités