mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
A Paris, ce nouveau titre n'est qu'une étape
A Paris, ce nouveau titre n'est qu'une étape
17 Avril 2016 | France > LSL

Il n'y avait rien à célébrer. Il faudra attendre début juin pour laisser éclater sa joie et surtout fêter ce qu'il y a à fêter. Comme pour le Tour de France, le parcours du PSG est dessiné en plusieurs étapes. Un titre de champion de France en est une parmi tant d'autres.

par Yves MICHEL

Il n’y a pas eu de podium, ni de remise de coupe ou de médailles. Il faut garder la tête froide. Même si le PSG ne peut plus être rejoint au classement et décroche un nouveau titre de champion de France, la LNH version 2015-2016 tirera définitivement le rideau, le 2 juin prochain. Lors de cette 26ème journée, Paris accueillera Pays d’Aix et ce n’est qu’à cette occasion que le trophée pourra être remis. Ouf, on évitera le fiasco de l’an passé où les quelques amoureux de l’équipe parisienne avaient du se perdre au fin fond de l’Oise parce que Tremblay, hôte d’un soir avait eu l’idée saugrenue de délocaliser son match ultime à Beauvais. C’est bien à Coubertin que le titre sera décerné. D’ici là, le PSG a plusieurs rendez-vous d’importance à honorer. Dès cette semaine, samedi à 20h30, dans l’enfer de l’Arena de Zagreb, pour le ¼ de finale aller de la Ligue des Champions. Le retour à Carpentier aura lieu huit jours plus tard, le dimanche 1er mai. Il y aura ensuite, le championnat à terminer en prenant soin de ne rien fausser (comme la visite de Montpellier ou le déplacement à Créteil) mais aussi, le 21 mai, la finale de la Coupe de France contre… Montpellier (revanche de la Coupe de la Ligue). On ne parlera même pas d’un rendez-vous, sans doute le plus important qui pourrait attendre Daniel Narcisse et les siens, fin mai, les 28 et 29, à Cologne en Allemagne, s’ils avaient la bonne idée de franchir l’obstacle de Zagreb et se qualifier ainsi, pour le Final Four de la Ligue des Champions.

Des joueurs parisiens, Nikola Karabatic est le seul la saison dernière avec Barcelone à avoir respiré le parfum du Final Four. Il est même monté sur la plus haute marche du podium. C’est dire si décrocher un nouveau billet pour Cologne lui tient particulièrement à cœur. En attendant, le nouveau papa se contente de son 8ème titre de champion de France (7 avec Montpellier, le 1er avec Paris). 

Même s’il était attendu, comment reçois-tu ce titre ?
Bien-sûr qu’il était attendu. Même si les objectifs fixés sont très hauts, être champion de France en fait partie. Maintenant quand tu joues dans un championnat aussi relevé, il faut être vigilant. L’an dernier, Paris avait du attendre la dernière journée pour obtenir son titre.

La célébration ce soir est contenue…
Mais on ne peut pas non plus exploser comme si c’était la fin de la saison. On a encore de gros objectifs devant nous. On est super content mais on reste concentré car on a dans un coin de notre tête, le match de la semaine prochaine contre Zagreb.

Donc ce samedi, dans les esprits, il y avait déjà un peu Zagreb…
On veut faire partie des 4 meilleures équipes du Monde et je pense qu’on en a les capacités. Bien-sûr que c’est en nous. Tout le club veut y parvenir mais le challenge à relever est énorme. Sincèrement, Zagreb, on ne les attendait peut-être pas en quarts mais ils ont éliminé Rhein Neckar Löwen, ça montre la qualité. Battre le 1er de la Bundesliga chez lui, ce n’est pas rien. Samedi, on s’attend à une sacrée réception face à une jeune équipe qui n’a peur de rien avec autour, 15 000 supporters. On connait pour y être déjà allé, cela va être costaud.

Avec la naissance de ton fils, cette fin de saison peut être fabuleuse…
Mais elle l’est déjà ! Cet évènement qui impacte ma vie privée, c’est fou. C’est une 1ère d’être papa, d’accueillir un nouveau membre dans la famille, c’est juste magique ! Maintenant, il faut que je mette une cerise sur le gâteau avec la Champion’s League.

En tout cas, tu es en pleine forme avec 8 nouveaux buts inscrits…
C’est vrai, je me sens très bien. Je tiens aussi à remercier Didier Dinart et Claude Onesta de m’avoir laissé le temps d’être présent auprès de ma compagne pour assister à la naissance d’Alec. Du coup, j’ai pu récupérer et être en forme pour la reprise avec le club.



La réaction de...

Daniel Narcisse (capitaine du PSG): « A chaque fois, c’est toujours les mêmes saveurs, les mêmes émotions, même si on y est habitué, un titre de champion de France représente beaucoup de choses, par rapport à tous les sacrifices qu’on peut faire tout au long de l’année. On est vite projeté sur la Ligue des Champions. On a une semaine pour préparer ce match à Zagreb. On va remettre la tête dans le guidon pour aller chercher cette place pour le Final Four. »

Luc Abalo (ailier droit du PSG): « On pense à tout ce qui nous attend. On est concentré sur le match de Zagreb mais on est aussi soulagé d’avoir obtenu ce titre avant la fin. Avec cet objectif de tout gagner, un titre de champion n’est qu’une étape. Il y a eu le Trophée des Champions mais on a perdu la Coupe de la Ligue. Cela nous a énormément déçus donc on s’est mis en tête de réussir notre parcours en Ligue des Champions. Donc, on sait ce qu’il nous reste à faire. A nous de bien tout préparer et de rester concentrés jusqu’au bout. »

Montpellier loin devant... mais Honrubia entre dans le carré magique

Avec un 3ème titre en 4 ans, le PSG est encore loin du record détenu par Montpellier qui a été couronné champion à quatorze reprises. Ce samedi, un joueur pourtant s’est signalé au palmarès. Il s’agit de Samuel Honrubia qui a rejoint Michael Guigou (Montpellier) et Laurent Puigségur (Montpellier, Nîmes) avec à titre personnel, 10 titres remportés. L’ailier parisien qui quittera le club en juin pour Tremblay en a gagné 3 avec le PSG, 7 avec le MHB. Le recordman absolu des trophées nationaux reste Mladen Bojinovic avec 11 récompenses (2 avec le PSG, 9 avec Montpellier).

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités