mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Fleury – Metz, la finale rêvée
Fleury – Metz, la finale rêvée
1 Mai 2016 | France > LBE

Les deux meilleures équipes du Championnat ont passé l'obstacle des demi-finales samedi et ont donc rendez-vous, mi-mai, pour la finale que beaucoup espéraient. Mais si la logique s'est imposée entre Messines et Niçoises, les championnes de France ont souffert face à Issy-Paris.

Il restait sept minutes à jouer à Orléans et les locales n'en menaient pas large. Issy-Paris avait fait son retard de l'aller à l'approche du money time (17-20), en amenant leurs adversaires, comme elle l'espéraient, dans un match plutôt défensif, où chaque but se mérite, s'arrache à des défenses omniprésentes. Manon Houette d'un côté et Stine Oftedal de l'autre (8 buts chacune) réussissaient à se montrer dans un match indécis mais les gardiennes en faisaient autant (12 arrêts pour Zoqbi de Paula, 10 pour Attingré), et il était écrit que cette opposition se joueraient dans les dernières minutes.

Mais alors que les visiteuses étaient en position de jouer les trouble-fêtes, ce sont les Fleuryssoises qui ont mieux géré les dernières minutes. Un doublé de Houette, un relais de Nze Minko, un pénalty de Barbosa, une paire d'arrêts de Zoqbi et les championnes de France prenaient les devants (21-20, 58e) pour, cette fois, enterrer tout suspense. Et si Tesgtedt égalisait au buzzer (21-21) pour sauver l'honneur pour les siennes, c'est bien Fleury qui s'offre une troisième finale de Championnat en quatre saisons, la seconde contre Metz. Avant un changement de cycle annoncé, qui plus est avec un nouveau coach, les Loirétaines ont l'occasion de terminer en beauté une olympiade qui les aura vues malmener les Lorraines : quatre titres pour les filles de Fred Bougeant contre cinq pour les Messines.

L'épilogue aura donc lieu à la mi-mai, avec match aller à Orléans et retour aux Arènes, où Metz s'est imposé sans trembler face à Nice (28-20). Oubliés les remous des dernières semaines, Laura Glauser et les siennes ont cette fois fait exactement ce qu'il fallait pour se remettre les idées en place, c'est à dire défendre. 20 buts laissés à l'attaque niçoise, où Alexandre Lacrabère avait pourtant fait son retour. Mais l'arrière droite internationale, comme ses coéquipières, a été mise sous silence (1/5) par l'arrière garde mosellane, ajoutée à une bonne Glauser dans les poteaux (11 arrêts), laquelle a remporté son duel face à Darleux, moins en vue sur cette double confrontation (7 arrêts samedi).

7-4 au quart d'heure, 15-11 à la pause, et un avantage largement conservé après le repos malgré un apport du banc plus limité que d'habitude puisque les taulières ont répondu présentes (10 buts pour Gros, 6 pour Smits), bref du bon travail pour s'offrir une finale, la première de la saison après deux échecs en demi dans les coupes nationales. Le sommet annoncé aura donc bien lieu.

FLEURY - ISSY-PARIS
21 - 21 (13-12)
Statistiques du match

METZ - OGC NICE
28 - 20 (15-11)
Statistiques du match

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités