mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
PRL: Clément Gaudin "Chez nous, on est un peu des gitans !"
PRL: Clément Gaudin "Chez nous, on est un peu des gitans !"
12 Décembre 2019 | France > ProLigue

Reprise du championnat de Proligue après l’intermède Coupe de France. Avec désormais pour chacune des équipes, la volonté de bien terminer l’année et passer la trêve au chaud. C’est le cas de Nice, 11ème au classement et dont l’ambition est de rester hors de la zone de relégation. Pour y parvenir, les Azuréens comptent sur l’efficacité de leur gardien Clément Gaudin. Encore un "fils de…" qui dès son plus jeune âge a tenté de tracer sa propre voie.

par Yves MICHEL

Pour assouvir sa passion pour le handball, Clément Gaudin n’a jamais choisi la facilité. Il aurait pu être joueur de champ mais aux portes de l’adolescence, c’est dans les buts qu’il s'est senti le plus à son aise. Comme Christian qui quelques années auparavant a brillé partout où il est passé. A Nîmes, en Allemagne et surtout en équipe de France. La comparaison pourrait être difficile à soutenir mais l’intéressé n'y attache aucune importance. « Très sincèrement, on ne m’a jamais embêté avec ça. Peut-être quand j’étais plus petit où on me rappelait qui était mon père. Comme beaucoup de "fils de… " (rires) mais bon, ça m’est toujours passé au-dessus de la tête. J’étais là, avant tout pour m’amuser. Le fait qu’il ne m’ait pas entraîné, cela m’a peut-être un peu épargné de ça. J’essaie de mener ma propre carrière, il ne m’a jamais obligé à quoi que ce soit, il a toujours su garder une certaine distance même s’il ne s’est pas privé de nous donner quelques conseils. C’est d’autant plus précieux qu’il connait le sujet. Libre à nous de les suivre. » La relation n’est pas exacerbée à outrance mais l’esprit de famille ressurgit lorsqu’un de ses membres est en difficulté. Il y a quelques semaines, lorsque l’entraîneur de Cesson a été écarté et prié de ne plus s’occuper de l’équipe 1, ses fils ont fait corps. Clément le premier. « J’ai trouvé ça… injuste. C’est vrai, c’est mon père, je peux avoir un parti pris mais ce qui me dérange, c’est la réaction des gens. Et j'aurais le même avis si quelqu'un d'autre était touché. Quand on veut se rassurer et surtout croire que les problèmes vont s’effacer, on vire l’entraîneur ! Dès que le match a débuté, ce sont les joueurs qui sont responsables. Ce sont eux qui se retrouvent sur le terrain et c’est à eux de se bouger le cul ! (sic) A mon niveau, après avoir fait un mauvais match, je n’ai jamais fait retomber la faute sur l’entraîneur. Même si je ne partage pas certains de ses choix. On ne peut pas être d’accord sur tout et cela arrive de s’engueuler mais il y a des limites. Ce n’est pas l’entraîneur qui arrête les ballons dans la cage. Si tu fais 0 ou 5/20, c’est de ton entière responsabilité et tu dois fermer ta bouche. » Un caractère bien trempé et des idées bien arrêtées, il a de qui tenir. D’ailleurs dès le départ, Clément Gaudin ne fera rien comme les autres.

Alors que ses frères, Thomas, l’aîné (âgé aujourd’hui de 25 ans et qui a mis la discipline entre parenthèses pour se consacrer à des études de kiné) et Noah, le plus jeune (20 ans, joueur à Aix qui cet été a été sacré champion du Monde junior) ont suivi leur père à Sélestat, le gardien niçois a choisi d’effectuer son apprentissage au Paris St Germain. Là où l’excellence a un prix. « Quand tu es à Paris, tu es sans cesse sous pression, même quand tu évolues en réserve. Il te faut être au-dessus de ton niveau. J’ai eu une chance inouïe, pendant ma 2ème année, de flirter avec les pros et j’ai même eu du temps de jeu sur certains matches. J’avais choisi d’être dans ce club prestigieux, je connaissais les règles au départ et cela m’a beaucoup apporté. » Au PSG, l’avenir est bouché et derrière les monstres sacrés qui gardent les cages, l’éloignement est la meilleure solution. Un temps convoité par Aix en Provence, Clément atterrit en Proligue, à Nice dans une structure qui par manque de moyens financiers, ne peut jouer les 1ers rôles. « Le contexte est différent par rapport au PSG (sourires). Tu dois un peu plus te gérer. La contrepartie, surtout cette année, est d’avoir du temps de jeu dans un championnat professionnel. Depuis le début de la saison, j’ai souvent joué une heure. C’est vrai que j’aurais pu me retrouver à Aix puisque Jérôme Fernandez souhaitait me recruter comme 3ème gardien. C’était très flatteur qu’il pense à moi mais je venais de passer 3 ans à Paris dont deux comme n°3, attendre de façon hypothétique, qu’il y ait un forfait pour être appelé, donc je n’ai pas voulu revivre ça. Je préférais opter pour un club plus modeste mais surtout acquérir de l’expérience en jouant. » La saison passée, Nice a rasé le bord du précipice en se classant à une longueur du 1er relégué. Le club de la Côte d’Azur, dernier budget de la Proligue ne peut prétendre à autre chose que le maintien. Un an plus tard, l’équipe est légèrement mieux lotie. Avec quatre victoires (dont deux à l’extérieur à Pontault et Sélestat) et un nul (chez le dernier Besançon).

Et c’est face à Valence (13ème) que le Cavigal dispute ce vendredi, son dernier match à domicile de l’année civile. Les Drômois sont en fâcheuse posture et trois points les séparent des Niçois. « C’est un adversaire direct pour éviter la relégation. Contre eux, les points vont compter presque double. Et le déplacement à Billère, la semaine prochaine, c’est un peu pareil. Mais il est inconcevable que ce vendredi, on ne batte pas Valence. On n’a pas beaucoup de rotations (à peine 10 pros dans l’effectif) mais il y a du potentiel, donc il va falloir ne rien lâcher. » Quant à la suite… Clément l’envisage en toute sérénité.

En fin de contrat avec Nice, il ne sait pas encore où l’été prochain, le destin le conduira. Noah, le plus jeune de la fratrie a choisi de s’exiler au moins pour trois saisons à Sonderborg au Danemark. « On est vraiment content pour lui, il va découvrir un autre univers. Pour ma part, je ne ferme aucune porte. L’étranger, j’ai vécu cela à travers mon père lorsqu’il est parti jouer en Allemagne (Hameln, Magdebourg), on a voyagé et c’est devenu une habitude. Chez nous, on est un peu des gitans ! (sourires) Donc quitter un endroit pour un autre ne nous fait pas peur. C’est magnifique de pouvoir connaître d’autres cultures, d’autres personnes en faisant du sport.» A bientôt 23 ans (il les aura en mars prochain), le jeune gardien de buts est pétri d’ambition. Sans s’identifier à qui que ce soit, certainement pas à son père, il veut atteindre les sommets. Sans prétention. Conscient que dans l’immédiat, tout passe par Nice et une saison à bien terminer en laissant (s'il ne prolonge pas) le club là où il l’a trouvé. En Proligue.


                      Massy et Nassim Bellahcène ont l'opportunité de rejoindre Limoges en tête

Avant-dernière journée avant la trêve et des positions qui pourraient évoluer notamment en haut de classement puisque ce samedi, Massy accueille Cherbourg. Les deux formations comptabilisent le même nombre de points (18) et au goal-average, les Franciliens ont trois buts d’avance. Ces deux équipes ont effectué un parcours exemplaire et avant la clôture de la phase aller, le bilan est d’ores et déjà satisfaisant. Un écart s’est creusé sur la meute des poursuivants. Cesson et son confortable budget a déjà laissé 9 points en route. Un entraîneur en a fait les frais et si depuis, il y a eu quelques résultats positifs, la défaite voilà deux semaines face à Massy, ramène les Bretons à leur véritable niveau. Ils se déplacent cette fois à Sélestat qui voudra gommer le dernier revers à domicile face à Nice. Strasbourg poursuit une ambition tout à fait légitime. Rester maître sur son parquet et aligner aux Malteries, une 6ème victoire d’affilée. Les hommes de Denis Lathoud accueillent Saran qui n’est pas au mieux et qui surtout a été battu d’un souffle sur le gong par Valence après avoir été mené pendant toute la rencontre par les Drômois. Nancy devra rester sur ses gardes avec la venue de Billère. Les Béarnais ont enchaîné quatre matches sans défaite (3 succès, 1 nul) face à des adversaires qui visent le maintien. Le promu occupe une incroyable 5ème place et entend préserver son avance pour passer la trêve au chaud. Avec les ambitions qu’ils s’étaient fixés, les Nancéens, sans être outrageusement distancés, ont déçu en alignant des résultats en dents de scie. Besançon ferme la marche du classement avec seulement une victoire et un nul. Les hommes de Dragan Zovko n’ont pas pris de points depuis huit rencontres, depuis… le 20 septembre. La visite de Pontault n’est pas faite pour rassurer même si les anciens pensionnaires de l’élite ont souvent du mal à conclure.


                            Andreu et Idrissi, pas de deux pour faire avancer Limoges vers l'élite ?

Limoges doit-il se méfier de Dijon en net regain de forme ? Les leaders de la Proligue ont bénéficié des contreperformances de leurs adversaires directs à l’accession. Les Bourguignons eux, restent sur trois prestations plutôt convaincantes. Notamment la dernière face à Strasbourg. La saison passée, les hommes d’Ulrich Chaduteaud avaient causé la sensation en allant s’imposer en Haute-Vienne (27-29). Ont-ils les moyens de récidiver ? Un tel scénario aurait un double effet. Dijon pourrait se rapprocher voire intégrer le wagon des play-offs, Limoges ne serait plus seul et devrait retrouver une colocation sur la plus haute marche du podium (soit avec Cherbourg, soit avec Massy).

Proligue  |   Journée 12
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseDatehoraire
BesançonPontault-Combault 13/1220h15 
StrasbourgSaran 13/1220h30 
LimogesDijon 13/1220h30 
NiceValence 13/1220h30 
SélestatCesson 13/1220h30 
NancyBillère 13/1220h30 
MassyCherbourg 14/1220h30 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Limoges18119203072692 
2Massy16118303082821 
-Cherbourg16116143062831 
4Cesson1311641284269-1 
5Billère12115422792832 
6Pontault-Combau.1111551295286-15
7Sélestat1111551309301-1-2
8Nancy1111551296294-2-3
9Dijon101145228529425
10Strasbourg1011560294287-1-5
11Nice9114612823031 
12Saran811470304311-3 
13Valence6113802743021 
14Besançon311191268327-8 


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités