mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le promu Aixois se renforce avec quatre nouvelles têtes
Le promu Aixois se renforce avec quatre nouvelles têtes
8 Juin 2016 | National > Nationale 1F

Nouvellement promue en N1F, l'Union Pays d'Aix Bouc Handball a récemment dévoilé quatre recrues en vue de la saison 2016/17.

CLARISSE WILD « UN NOUVEAU DÉPART »

Clarisse Wild, ancienne pensionnaire du pôle espoir de Nîmes et joueuse du HBCN a choisi l’UPABHB pour la saison prochaine. Elle nous raconte comment elle vit cette nouvelle aventure.

La situation compliquée du handball nimois et la fin du HBC Nîmes t’as directement concernée, que retires-tu de cette expérience ?
Aux vues des difficultés du club de Nîmes, j’ai décidé de me tourner vers l’Union du Pays d’Aix.  Cela m’a permi de savoir ce que je voulais : venir en nationale 1 et que ce soit un tremplin pour moi, pour ma formation. On ne réalise pas ce qu’il se passe,, personnellement j’ai réalisé ce week-end en portant pour la dernière fois le maillot nîmois. Pour moi c’est un nouveau départ, je relativise beaucoup plus les choses car j’ai tellement espérer dans ce club pour au final me retrouver sans rien…

Qu’est ce qui t’as séduit à l’UPABHB ?
L’ambiance et le projet que m’a présenté Clément (Alcacer) m’ont réellement séduite… Je viens vraiment pour un projet personnel, c’est le club qui me plaît le plus.

CYNTHIA FAURO « L’UPABHB M’AVAIT DÉJÀ SÉDUITE »

Cynthia Fauro, pivot et ancienne pensionnaire du pôle espoir de Marseille et joueuse à Mazan a choisi l’UPABHB pour la saison prochaine. Elle nous raconte comment elle vit cette nouvelle aventure.

Cynthia, que peux-tu nous dire sur toi ?
Je m’appelle Cynthia Fauro, je vais bientôt avoir 18 ans et j’ai fait trois ans au pôle espoir de Marseilleveyre. J’ai commencé le handball en sixième au club de Valréas pour terminer cette saison au club de Mazan en Nationale 3. J’ai fait le comité 84, la ligue Provence Alpes et le stage national 2.

Qu’est ce qui t’as séduit à l’UPABHB ?
J’en ai beaucoup entendu parlé, je savais comment cela se passait dans le club, je connaissais déjà bien les joueuses. L’UPABHB m’avait déjà séduit avant mais je suis restée dans le vaucluse car je n’avais pas eu de proposition de la part du club. J’ai hésité avec le club de Port de Bouc mais le projet n’avait rien à voir, les filles m’ont toujours dit que c’était un bon club et c’est vraiment cela qui m’a attiré.

AMANDINE BÉCUE « C’EST UN BEAU DÉFI »

Amandine Bécue, arrière droite et joueuse à Palente Orchamps Handball a choisi l’UPABHB pour la saison prochaine. Elle nous raconte comment elle vit cette nouvelle aventure.

Amandine, que peux-tu nous dire sur toi ?
Je m’appelle Amandine Bécue, j’ai 23 ans. J’ai commencé le handball à l’âge de 12 ans dans un petit club du Nord de la France, j’ai ensuite joué deux ans à Dunkerque et pendant ce temps là j’ai intégré le pôle espoir de Tourcoing pendant trois ans. J’ai ensuite signé à Lomme Lille Métropole Handball en -18 ans championnat de France. L’équipe 1 est montée en nationale 1 mais moi je suis passée en prénationale et nous sommes montées en nationale 3. Peu après j’ai intégré l’équipe 1 et nous avons été championnes de France de nationale 1 et nous sommes montées en D2 pendant deux ans et nous sommes redescendues. J’ai passé six ans à Lomme car je m’y sentais bien et ce n’est que l’année dernière que j’ai décidé de partir pour Palente Besançon. Malheureusement je n’ai quasiment pas joué car je me fait les croisés au deuxième match à Lille… Donc je reprends tout doucement…

Qu’est ce qui t’as séduit à l’UPABHB ?
Comment dire… C’est l’effet de la montée, la bonne dynamique du club depuis quelques années. C’est aussi une bonne amie qui m’a conseillée l’UPABHB car elle savait que j’étais sur le départ à Palente et que je souhaitais beaucoup m’investir pour mieux reprendre. Clément m’a expliqué le projet du club, de l’équipe et je pense que la dynamique de monter dégage une bonne ambiance. Le fait que l’équipe soit jeune est quelque chose d’assez sympa, même si je ferai parti des plus vieilles (rires).

NADÈGE PIC « UN PROJET RÉELLEMENT INTÉRESSANT »

Nadège Pic, gardienne de but et ancienne joueuse de Lomme Handball a choisi l’UPABHB pour la saison prochaine. Elle nous raconte comment elle vit cette nouvelle aventure

Nadège, que peux-tu nous dire sur toi ?
Je m’appelle Nadège, j’ai 25 ans et j’ai commencé le handball à 16ans dans le club voisin de Simiane. Je suis ensuite partie pour mes études à Lille où j’ai joué en Nationale 3. J’ai ensuite joué en Nationale 2 à Hazebrouck et toujours dans le cadre de mes études je suis partie jouer en Allemagne en Nationale 1 où j’ai remporté la coupe d’Allemagne, c’est une expérience extraordinaire, un de mes meilleurs souvenirs, c’était magique. Je suis revenue en France à Pôle Sud où j’ai eu la chance de m’entrainer et de jouer avec la D2. Toujours pour mes études je suis retournée jouer à Lomme où j’étais en Nationale 1. C’est dans ce club que j’ai connu Amandine qui signe aussi à l’UPABHB. Je n’ai jamais fait de sélection, ni départementale, ni régionale, ni même le pôle. Je suis passée entre toutes les mailles du filet. Je suis une gardienne atypique, je n’ai pas le même profil que les autres filles qui peuvent être au pôle par exemple mais c’est aussi pour ça que les entraineurs m’aiment bien. A chaque fois que je suis partie pour mes études, j’ai toujours cherché à trouver du handball où je me trouvais… J’ai eu de la chance, un peu d’opportunités mais beaucoup de chance.

Qu’est ce qui t’as séduit à l’UPABHB ?
Je connais le club depuis longtemps, les bénévoles, la structure. J’ai beaucoup aimé le discours de Clément, le fait que le club veuille être le plus gros club de la région, je trouve ça important et j’ai réellement envie de m’investir. J’ai fait beaucoup de club même si ça ne me ressemble pas, ça a toujours été de très très bonnes expériences. Il y a toujours de la concurrence et arriver en cours d’année dans chacun des clubs m’a appris à gagner ma place. La concurrence, les différentes méthodes de travail des entraineurs, toutes ces choses m’ont enrichi…  Maintenant j’avais réellement envie de poser mes valises quelque part, de m’investir dans un projet réellement intéressant. Quand je signe, je signe pour une vraie cause, un entraineur mais aussi pour une structure.

Communiqué de l'Union Pays d'Aix Bouc Handball

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités