mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF F : du costaud pour les Bleues à l’Euro
EDF F : du costaud pour les Bleues à l’Euro
10 Juin 2016 | International > Euro

Le tirage au sort de l’Euro 2016 (4-18 décembre) s’est tenu ce vendredi à Göteborg (Suède). Et l’équipe de France a hérité d’une poule solide mais pas la plus difficile, avec les Pays-Bas (encore), l’Allemagne et la Pologne.

Qualifiée tranquillement avec six victoires en autant de rencontres lors des éliminatoires, la France sait désormais à quoi s’attendre lors de l’Euro suédois en décembre prochain. Placées dans le groupe 2, les Françaises auraient pu se retrouver dans une « poule de la mort ». Point de groupe impossible finalement dans ce premier tour, et les Bleues sont mêmes tombées dans la poule la plus ouverte de la compétition sans doute, laquelle se jouera à Kristianstad, tout au Sud du pays.

En effet, l’équipe la plus solide rencontrée sera les Pays-Bas. Une habitude désormais, puisque c’est l’équipe qui avait battu la France en quarts de finale  du dernier Mondial, encore lors du dernier TQO à Metz, et qui se trouve dans la même poule qu’elle lors des prochains Jeux Olympiques. Vice-championnes du monde 2015, les Oranje constituent clairement les favorites du groupe 2. Ensuite, ce sera ouvert avec la Pologne, toujours pénible à jouer mais qui manque de régularité d’une compétition sur l’autre. Rappel important néanmoins, ce sont les Polonaises qui avaient battu la France en quart de finale du Mondial 2013, première compétition du mandat d’Alain Portes. Enfin, l’Allemagne sera la quatrième équipe du groupe. Une sélection battue deux fois lors des éliminatoires, donc abordable.

Les poules de l'Euro 2016 (premier tour):

Gr. A

Gr. B

Gr. C

Gr.D

à Stockholm

à Kristianstad

à Malmö

à Helsingborg

Suède

Pays-Bas

Monténégro

Norvège

Serbie

France

Hongrie

Russie

Espagne

Allemagne

Danemark

Roumanie

Slovénie

Pologne

Rép. Tchèque

Croatie

Pour se qualifier au tour suivant, les Françaises devront terminer à l’une des trois premières places du groupe. Sachant qu’elles conserveront au tour principal les points acquis lors du premier tour face aux autres qualifiés, il vaudrait mieux que les Bleues gagnent au moins deux de leurs rencontres du premier tour pour espérer exister dans la suite de la compétition. Ensuite, elles retrouveront les trois premières du groupe A (Suède, Serbie, Espagne, Slovénie) et devront terminer parmi les deux premiers de ce groupe de six pour voir les demi-finales. L'autre partie de tableau s'annonce plus complexe aves des groupes C et D très denses. Autrement dit : à part les Pays-Bas, aucune équipe ne semble vraiment supérieure aux Françaises avant le dernier carré.

Le programme des Bleues :

  •  Dimanche 4 : France - Pologne
  •  Mardi 6 : France - Allemagne
  • Jeudi 8 : France - Pays-Bas
  • Du 10 au 14 : Groupe principal (trois matchs), à Göteborg
  • Jeudi 16 : Demi-finales à Göteborg
  • Dimanche 18 : Finale à Göteborg

Pour rappel, la France n’a jamais fait mieux qu’une troisième place lors d’un Championnat d’Europe. C’était en 2002, au Danemark, et en 2006, en…Suède. De quoi rappeler de bons souvenirs aux supporters tricolores.

Il s’agira d’un nouveau cycle pour cette équipe, désormais tournée vers Tokyo 2020 et où l’on devrait voir de plus en plus de jeunes comme les Messines Tamara Horacek ou Laura Flippes, récemment appelées pour la préparation aux Jeux Olympiques mais dont la maturité est prévue d’ici quelques années. Avec quel sélectionneur ? La question reste en suspens et ne devrait être tranchée qu’après Rio.

© Pierre Menjot
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités