mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
N1F : Conflans se conjugue désormais au féminin
N1F : Conflans se conjugue désormais au féminin
29 Juin 2016 | National > Nationale 1F

La folle aventure du HBC Conflans continue. Après avoir connu des heures de gloire en D2 chez les hommes au début de la décennie 2000, c'est au tour de l'équipe fanion féminine de faire parler d'elle... avec récemment une accession quasi-héroïque en N1F, un niveau jamais atteint jusque là par les Yvelinoises d'Abdou Lekehal.

On attendait la réserve de Brest… et on retrouve Conflans parmi les heureux accédants à la N1 Féminine. Fin mai, un incroyable scénario s’est réalisé dans la poule 2 de N2F à la toute dernière journée de championnat. Alors que les jeunes Brestoises menaient allègrement à la pause sur le terrain de Villemomble, ce même Villemomble se rebiffe brutalement pour inverser la tendance et ainsi arracher une improbable victoire. Bénéfice acquis en faveur du voisin Francilien, Conflans… qui n’a plus qu’à empocher les trois points de la victoire à domicile face à Aubervilliers… et fêter comme il se doit devant son public une accession inédite en N1F. Dans les rangs Conflanais, on retrouve des têtes connues notamment du côté de Cergy en D2 il y a encore peu de temps… à l’image de la pivot Anne Deroletz, de la demi-centre Marie Barbu ou encore de la gauchère Magali Laybros. Mais il y a également des joueuses du cru qui ont su progresser tout au long du championnat pour finir en trombe : « des joueuses qui n’avaient pas forcément le niveau au début… mais qui se sont accrochées pour en arriver là » indique l'entraîneur Conflanais, Abdou Lekehal. « En fin de championnat, on savait qu’il fallait gagner tous nos matchs. Et Villemomble a joué le jeu jusqu’au bout en gagnant face à Brest. Des situations comme celle-ci, on en voit très peu… mais tant que c’est à notre avantage, tant mieux ! ». L’exploit est magistral : trois montées en quatre ans depuis 2012, une formidable ascension qui permet au club Yvelinois de rejoindre la troisième division Nationale… lui qui était il y a peu de temps encore en prénationale !

Si la branche masculine du HBC Conflans est en grande difficulté, la filière féminine est-elle « en renaissance et en pleine progression. Il y a un nouveau cycle. Il faut savoir que dans les années 80, le HBCC était au plus haut niveau chez les filles ». A la tête du groupe fanion, Ahmed "Abdou" Lekehal est en poste depuis quatre ans maintenant. Ancien joueur de D1 Algérienne du temps où la sélection nationale Algérienne dominait le continent Africain, il a connu tous les niveaux : de la départementale jusqu’au National en coachant aussi bien les jeunes que des équipes seniors. « Je suis arrivé en France dans l’anonymat et il fallait que je fasse mes preuves ». Le technicien Algérien a donc appris en même temps que son équipe… pour finalement arriver au plus haut niveau amateur.

La Nationale 1… un niveau que le HBCC va découvrir dès septembre prochain. « On vise le maintien. Ce sera dur et on ne se fait pas d’illusions. En terme de niveau de jeu, il y a un fossé important… Mais au-delà de la 6ème/7ème place, il y a des équipes qui jouent les trouble-fêtes… et on va justement essayer d’être un trouble-fête. On sait que les deux derniers descendent. De notre côté, on a l’année pour travailler ». Les moyens financiers sont modestes à Conflans… et aucun renfort de joueuse professionnelle n’est envisagé. Côté effectif, Abdou Lekehal repart avec un groupe restreint de treize joueuses. Aurélie Hemery, Anne Deroletz, Magali Renault et Laure Cazeaux mettent un terme à leur carrière, tandis que Perrine Savoyen prend vraisemblablement la direction de Montigny-le-Bretonneux. « J’ai changé ma méthode de travail, on travaille désormais sur une méthode individualisée, plus centrée sur les joueuses ». Et pour renforcer le groupe existant, le HBCC annonce l’arrivée de quatre joueuses : Amandine Vasset et Jeanne Guérin évoluaient déjà cette saison en N1 du côté de Montigny. La jeune Bidzogo Manga était elle aussi à Montigny en 2015/16 : « une fille qui a du potentiel » selon le coach Conflanais. Dernière recrue en date… et non des moindres, la gardienne Florence Chanteclair retrouve la région Parisienne après avoir joué à Cergy-Pontoise jusqu’en 2015 avant de prendre la direction de St-Etienne. « On pourrait peut-être voir une ou deux joueuses arriver prochainement… mais rien n’est sûr ». Quoiqu’il en soit, le promu Francilien fera « figure de petit poucet… on jouera notre chance à fond. Les filles sont là pour apprendre au contact des équipes de ce niveau. Pas pour subir mais pour apprendre… Et d’ailleurs, on peut parfaitement apprendre tout en battant nos adversaires. Mon équipe a du mental… et vu la configuration actuelle de mon groupe, je pense que c’est une bonne base, un ciment pour la saison prochaine ».

© Davy Bodiguel
Partager
HBC Conflans
JEAN DEBARBAT | Mercredi 29 Juin 2016 (23h41)
En effet le HBC Conflans fèminim n'a jamais joué au dessus de la N1 fèminim,mais je me souviens d'une époque lointaine ou Conflans a été vice-champion de France de Handball (N1=équivalent de la D1 Fèminime ) et ceci dans les années 80
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités