mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
L’EuroTournoi avant l’Olympe
L’EuroTournoi avant l’Olympe
20 Juillet 2016 | France > Eurotournoi

Dans un Rhenus annoncé plein comme un œuf, les Français vont avoir deux heures pour caler leur collectif pour tenter l’improbable exploit de remporter un 3° titre olympique d’affilée. Face à l’Egypte vendredi soir puis au Danemark ou l’Allemagne dimanche, les hommes de Claude Onesta vont s’étalonner avant de s’envoler vers leur destinée olympique.

Le champion d’Afrique avec l’Egypte, le champion d’Europe Allemand et un Danemark qui enchaîne les podiums depuis de longues saisons, voilà ce que va offrir comme adversaires au Bleu un EuroTournoi version 2016 qui s’annonce royal. Tout va commencer par l’Egypte, le dernier vainqueur de la CAN sur ses terres et qui a décroché son billet pour Rio dans l’affaire. Une Egypte toujours difficile à manœuvrer tant le collectif est souvent sur le pont pour préparer les grandes échéances. Autour des El Ahmar et Ramadan, tauliers des Pharaons, une nouvelle génération vient de prendre le pouvoir, symbolisée par Aly Zein, arrière gauche surpuissant de 25 ans et qui sera une des nouveautés en LNH la saison prochaine. Son arrivée à Aix en compagnie d’un autre jeune pilier de la sélection égyptienne, le pivot Mohammed Mamdouh, devrait changer la physionomie du jeu Aixois pour la saison 2016-2017. Si la greffe arrive à prendre, on verra toute la saison un duo qui fait les beaux jours de l’adversaire des Bleus pour le premier match de l’EuroTournoi. Méfiance pour les Français, car la solidarité et le collectif ne sont pas des mots en l’air pour l’Egypte. Capables de monter notoirement le ton en défense, les Egyptiens sont aussi capables de jouer sur tous les modes offensifs, que ce soit sur jeu rapide ou en attaque placée.  Il faudra des Bleus déjà en mode compétition pour passer outre ce premier obstacle avant de s’attaquer dimanche à ce qui sera le clou de la compétition face à l’Allemagne ou le Danemark. Parce que, quel que soit le résultat du match face aux Egyptiens, l’adversaire qui sera opposé à la France le dimanche sera un très, très gros morceaux.

Car en suivant ce sont l’Allemagne et le Danemark qui vont en découdre après les Bleus pour s’offrir la finale de l’EuroTournoi. L’Allemagne, régénérée depuis la prise de fonction de Dagur Sigurdsson, s’est offert le dernier Euro en montrant des qualités qui lui manquait depuis longtemps. Des joueurs, la Bundesliga en a toujours générés et des bons voire des fabuleux. Restait à mettre tout cela en musique et avec un chef d’orchestre comme l’ancien mentor islandais de Berlin, la Mannschaft semble avoir trouvé l’homme parfait. Champions d’Europe alors que les Gensheimer, Drux, Wiencek, Groetzki et autre Dissinger étaient tous sur le flanc, et le tout en montrant une qualité de jeu et une solidarité exemplaires, voilà un joli coup de tonnerre qui a résonné du côté de Cracovie fin janvier. Gagnants en janvier, retrouvant tous ses blessés, nul doute que l’Allemagne sera un des prétendants au titre olympique si ils arrivent à conserver leur esprit de groupe et leur envie de l’Euro polonais. Ils vont tenter de prouver cela vendredi face au Danemark dans un Rhenus qui a l’évidence va être très « allemand » pour l’occasion ! Depuis longtemps que ce soit dans sa formule club ou dans sa formule pré olympique, l’EuroTournoi est privé des équipes allemandes. Cette saison, c’est le gros lot ! Non seulement, la Mannschaft est présente mais en plus elle arrive avec un titre européen et une aura outre Rhin qui a viré à l’adoration après leurs exploits de janvier dernier. De là à dire que les Français, en cas de victoire sur l’Egypte, joueront contre l’Allemagne dans la grande finale il y a un pas que beaucoup ne franchiront pas… Il va falloir prendre le meilleur sur un Danemark qui s’annonce aussi bien armé que les Allemands pour la victoire finale de cet EuroTournoi.


Cela fait un moment que le Danemark tourne autour du pot olympique, et si leurs consœurs ont déjà réussi à grimper sur le toit de l’Olympe, pour les garçons ont est toujours au milieu d’une morne plaine… L’Euro est tombé dans l’escarcelle viking, le Monde a failli aussi finir dedans lors du Mondial Espagnol, et les médailles, les Danois en ont décrochés quelques belles depuis dix ans. Mais une olympique, que nenni… Pourtant quand on regarde l’effectif, on peut se dire que cette absence de médaille olympique est une belle incongruité. Seul bémol à la composition du groupe, l’absence d’Anders Eggert le lutin ailier gauche de Flensburg, véritable métronome à la finition. Mais il reste encore plus que du beau monde… sans parler de Mikkel Hansen dont on voit depuis 3 saisons ce qu’il est capable de faire avec le PSG, on a les Landin, Larsen, Sondergaard, la fratrie Toft-Hansen en pivot etc… de quoi prendre le meilleur sur n’importe quelle équipe. La mission menant enfin à une médaille olympique commencera vendredi soir au Rhenus et quand on sait ce que peuvent être les Danois quand ils sont tous tournés vers le même objectif, on se dit que l’Allemagne n’a pas forcément l’avantage des pronostics, même avec un titre de champion d’Europe en poche et le retour de toutes ses stars.

Sondergaard sur la touche

Samedi dernier à Kolding, lors d'un match amical face au Brésil (26-26), l'arrière droit de Skjern a été victime d'un choc et il souffre au niveau des ischios de la jambe gauche. Il ne sera pas sur le parquet de Strasbourg mais le coach Gudmundsson n'envisage pas pour le moment de le remplacer dans la liste des 14 pour Rio, le joueur en réserve est l'ailier droit de Berlin Hans Lindberg.

C’est tout ce beau monde que la France va devoir apprivoiser à Strasbourg le temps d’un week-end ! Pour cela Claude Onesta a annoncé son casting il y a déjà plus d’une semaine. Fini le temps du couperet en plein EuroTournoi assez déstabilisateur pour la compétition. Sauf blessure, on connait le groupe qui va tenter l’inimaginable passe de 3 ! la composition des 14 + 1 qui iront à Rio n’a pas engendré de grosse surprise. Nedim Remilli blessé à l'épaule, le seul doute résidait sur la personne de William Accambray. Trop peu sur les terrains depuis son retour de blessure, le grand William ne connaîtra pas ses deuxièmes JO de rang, le sauveur de Londres n’a pas été retenu. Place à la jeunesse des Grebille et N’Guessan sur le poste d’arrière gauche. Mais si la jeunesse est une constante de la sélection tricolore avec en plus les Fabrégas, Karabatic (Luka), Porte, Mahé il reste un paquet de tauliers qui savent ce que sont que les JO. De gauche à droite, les Guigou, Narcisse, Karabatic (Nikola bien sûr), Abalo, Sorhaindo, Omeyer sont tous champions olympiques et pour certains, doubles champions olympiques. De quoi vous offrir une vraie ambition de gagner l’EuroTournoi, et quand on sait qu’en 2008 et 2012, les Bleus avaient commencés par dominer l’Alsace avant d’enchaîner par un titre aux JO, on se dit que la passe de trois tant rêvée par la France du Handball commence par la petite démonstration que cette équipe reste la terreur de tout le monde. Frapper les esprits à l’EuroTournoi est certainement la meilleure des façons de se positionner comme un incontournable candidat au titre dans un mois à Rio.

"Titi" préservé

Que ses fans se rassurent ! Le gardien n°1 de l'équipe de France et alsacien d'origine sera bien présent au Rhénus. Toutefois l'encadrement des Bleus n'a voulu prendre aucun risque. «Thierry Omeyer ne s'entraîne pas depuis quelques jours parce qu'il souffre d'une petite élongation, nous a confirmé Claude Onesta, mais comme on n'est pas dans l'urgence, il n'y a pas de craintes et on prendra le temps qu'il faudra pour le laisser revenir tranquillement. » Prévoyant, le staff a retenu dans l'effectif, en plus des 15 sélectionnés pour Rio, le portier toulousain Wesley Pardin mais également Benoit Kounkoud qui selon le patron des Bleus, « est resté avec nous pour permettre à l'entraînement un travail de qualité. » C'est donc le Montpelliérain Vincent Gérard qui devrait débuter dans les cages ce vendredi contre l'Egypte.

Les matches
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
France Egypte   22/07  
Allemagne Danemark   22/07  
© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités