mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Poule A M: Le Danemark attend la France, la Tunisie mal en point !
Poule A M: Le Danemark attend la France, la Tunisie mal en point !
14 Août 2016 | International > Jeux Olympiques

Dans ce groupe, cela se décante tout doucement mais la France qui s'est inclinée face à la Croatie n'a pas trop le droit à l'erreur face au Danemark lundi. Les Danois se sont plus ou moins rassurés en s'imposant à l'ultime seconde face au Qatar. En revanche, c'est presque terminé pour une bien décevante Tunisie. L'Argentine des frères Simonet peut encore espérer.

par Yves MICHEL

Réduire le Danemark à la réussite simultanée de Mikkel Hansen et de l'ailier droit de Flensburg Lasse Svan serait un raccourci bien hasardeux mais quand même ! Samedi si ces deux-là n'avaient pas infléchi le cours de la rencontre lorsque leur équipe pouvait sombrer dans le doute, le Qatar aurait connu une fin bien moins douloureuse ! Car cette victoire, les Nordiques sont allés la chercher avec leurs tripes, dans un money-time insoutenable pour les nerfs ! A 49 secondes du terme, les deux équipes étaient à égalité (25-25). Le demi-centre Mensah Larsen vient de slalomer dans la défense qatarie et marquer, Valero Rivera pose son ultime temps mort. Excès de précipitation, tension trop forte sur les épaules de ses joueurs ?... Les vice-champions du Monde cafouillent leur combinaison, perdent le ballon qui échoue dans les mains de "Mikki" qui à toutes enjambées, profite du retour tardif de Saric (règle du 7ème joueur de champ) pour inscrire son 5ème but. Avant ce dénouement à la Pyrrhus, l'arrière parisien ne s'était pas montré à son avantage, vendangeant 75% de ses tirs à 9 mètres. Mais qu'importe, comme d'hab', il a inscrit le plus important, celui qui apporte la sérénité, surtout deux jours avant de retrouver les Français ! Si pour la France, la Croatie son bourreau de la journée (voir le résumé du match) et le Danemark, les quarts sont en vue, le Qatar qui a souvent mené sans pouvoir garder l'avantage devra se montrer très méfiant. Son dernier match face à l'Argentine, lundi est primordial. Un nul suffit certes mais les Albiceleste n'auront rien à perdre ! Surtout si au bout, il y a un billet pour le Paradis à aller chercher!


                            
L'Argentine au grand cœur a des raisons d'espérer

Car les Argentins ont fait le boulot. Ils ont rempli largement leur contrat face à une équipe de Tunisie qui pourra nourrir quelques regrets et qui au final, paie cash depuis bien longtemps, ses excès d'humeur, son indiscipline et son manque de clairvoyance. Alors c'est vrai, être privé d'un élément comme Waël Jallouz depuis le match contre le Qatar (problème à la cuisse) n'a rien arrangé au système offensif, d'autant que le Barcelonais a été numériquement remplacé par Ali Bhar... un ailier droit ! L'Argentine a sérieusement mené son affaire. en prenant son adversaire à la gorge d'entrée et en ne le laissant pas respirer (14-8 à la 28ème). Pourtant, les Tunisiens vont montrer de la ressource et Oussama Boughanmi, tout son talent dans la finition. L'ancien ailier gauche de Tremblay sera l'homme de la reprise, celui qui va inscrire 5 des 6 buts à 2 de ce début de seconde période. Mais comme lors des précédents matches, la Tunisie va s'oublier en défense, commettre d'énormes fautes et offrir aux partenaires de Federico Pizarro (maître artificier avec 7 réalisations) l'occasion de repasser devant et de ne plus se laisser déborder. L'espoir d'une qualification pour les quarts est toujours présent. Pour cela, il faudra livrer un match de Titans lundi face au Qatar. Tout est donc possible pour les "Albiceleste".  

La Tunisie la tête dans le seau... Zouabi, fin de mission ?

Quatre entraîneurs en trois ans, ce seul constat peut expliquer l'échec des Tunisiens dans les compétitions auxquelles ils ont pris part. Après la période faste et l'excellent travail réalisé par Alain Portes (un podium aux Jeux Méd', 2 CAN, un quart de finale aux JO de Londres, un 8ème au Mondial 2013), tout est parti à vau-l'eau. Le rappel du héros de 2005, Sead Hasanefendic n'a pas été concluant (une finale de CAN perdue, un Mondial 2015 perclus de problèmes internes) et l'action de Sylvain Nouet sera vite mise à mal par ces problèmes récurrents d'indiscipline, de luttes d'influence et de manque de résultats. Pourtant, la Tunisie s'est mise à rêver, croyant avoir trouvé l'homme providentiel, Hafedh Zouabi (photo ci-dessus). D'autant que dans le sillage de l'ancien entraîneur du Club Africain, les partenaires d'Issam Tej réussissent à franchir l'obstacle du Tournoi de Qualification Olympique en Pologne après avoir écarté le modeste Chili et la vieillissante équipe de Macédoine. Zouabi et sa troupe sont à Rio mais déjà des soucis ont été révélés au grand jour. Pendant la préparation, la défense privée d'Hédoui et Gharbi qui ont pris leur retraite connait des signes inquiétants de faiblesse, Mosbah Sanai, le génial arrière gauche a été écarté, l'équipe souffre d'un manque de patron en attaque. Un meneur qu'aurait pu être Abdelhak Ben Salah avant son coup de calcaire en stage et sa mise à l'écart. Et ce n'est pas Sobhi Saied (presque 34 ans) qui va apporter la solution sur le poste. "Inch'allah", la sélection nationale est au Brésil et tout le monde compte sur la divine providence. Mais dans le hand, ce n'est pas suffisant. Les Tunisiens se sont trompés de cible en jouant le match de leur vie en ouverture contre la France. Match d'ailleurs qu'ils ont perdu. Le plus regrettable est finalement leur gestion jeudi dernier, face au Qatar. On ne le redira jamais assez, le coaching et les choix tactiques de fin de match ont été totalement déficients ! Qui plus est, la blessure à la cuisse de Wael Jallouz a été une catastrophe, l'équipe se privant de sa puissance de feu majeure. La défaite contre l'Argentine est finalement logique et à moins d'un miracle puisque leur destin n'est plus entre leurs mains, les Tunisiens rentreront au pays dès mardi. Certains, sous couvert de l'anonymat, nous ont fait part de leur empressement à vouloir quitter Rio, cela donne une idée de l'ambiance qui règne sur place. Il va falloir reconstruire. Mais pas tout de suite ! Car l'élection d'un nouveau président de la Fédération est annoncée dans les semaines qui viennent ! Zouabi dont la mission s'inscrivait dans le cadre des J.O ne sera pas reconduit. Les palabres vont ressortir de la boite de Pandore sur la question du successeur. Produit local ou école française ? A six mois du Mondial 2017 en France, il serait temps que l'équipe nationale et tout le hand tunisien retrouvent un peu plus de sérénité et de stabilité. Et si pour cela, les dirigeants en s'appuyant aussi sur la merveilleuse génération des 90_91 (Boughanmi, Bannour, Toumi, Chouiref, Jallouz, Ben Salah et... Sanai) s'orientaient vers une recette qui a fonctionné en appelant un homme du consensus. Celui qui par exemple, a eu les meilleurs résultats depuis ces dix dernières années ?    


                              Le Tunisien Oussama Boughanmi sonne la révolte... en vain !

Dernière Journée | Journée 4
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Croatie France 29 28 13/08 >>
Danemark Qatar 26 25 13/08 >>
Argentine Tunisie 23 21 14/08 >>
Prochaine Journée | Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
France Danemark   15/08  
Croatie Tunisie   16/08  
Qatar Argentine   16/08  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Croatie 6 4 3 1 0 106 108 3 4
2 France 6 4 3 1 0 119 96 -1 -1
3 Danemark 6 4 3 1 0 106 94 1 -3
4 Qatar 3 4 1 2 1 100 109 -1  
5 Argentine 2 4 1 3 0 92 104 1  
6 Tunisie 1 4 0 3 1 92 104 -1  
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision