mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
JO F : Et ce sera la Russie !
JO F : Et ce sera la Russie !
19 Août 2016 | International > Jeux Olympiques

A l’issue d’un match extraordinaire entre la Russie et la Norvège, les Tsarines ont décroché leur place en finale au bout des prolongations 38-37. Les Bleues retrouveront donc leurs adversaires de poule en finale samedi soir à 20h30 pour une première russe ou française, car malgré avoir dominé le monde longtemps, jamais les Russes n’ont décroché le Graal olympique.

La Norvège est donc tombée face à une Russie qui a su jouer aussi vite et aussi précisément qu’elle, mais avec en plus une richesse sur le banc qui a certainement fait défaut aux Nordiques. Que dire de ce match, à coups sur que ce fut un match d’anthologie mais qu’au final la logique a été respectée sur le déroulement du match, les Russes ayant longtemps la main au score avant que la Norvège ne puisse revenir sur le gong par Heidi Loke. Cette Heidi Loke qui va être le poison total pour la défense russe. Sa relation avec Nora Mork est telle et le bras de la gauchère si prompt à partir qu’il est quasiment impossible de contrer ces deux-là quand elles sont dans le même périmètre de jeu. Et sans la réussite de ce duo dans la partie, il est clair que la Norvège aurait baissé pavillon bien plus tôt. Car si en défense la Russie avait de petits soucis, la Norvège en avait de gros. Bobrovnikova était inarrétable avec ses tirs à l’amble ou ses prises d’intervalles extérieurs quand ce n’était pas Dmitrieva qui passait au-dessus du mur norvégien. Kari Grimsbo qui ne trouvait pas la solutions, Katrine Lunde qui en faisait de même sauf aux jets de 7 mètres et peu à peu la Norvège voyait la Russie s’échapper en usant très fortement d’un jeu rapide payant.

Si les joueuses se sont offert une lutte de tous les instants, il en a été de même pour les coaches… Chaque option tactique choisi par Evgueni Trefilov était méthodiquement contrée par un Thorir Hergeirsson tout aussi inventif de son côté. Alors logiquement, même si le plus souvent la Norvège courait un peu derrière les Russes, tout cela finissait par un match nul à la fin du temps réglementaire. Un nul arraché par Heidi Loke encore une fois pour envoyer tout ce beau monde en prolongations. Et le mano à mano va devenir quasi irrespirable pendant ces 10 minutes supplémentaires. Kalinina sortait le grand jeu dans les buts russes, mais dans le même temps Kari Grimsbo s’était sorti de ses errements de la première période et chaque échec russe était suivi d’un même échec norvégien et vice-versa. Il fallait pourtant que ce match de folie trouve enfin un maître et c’est la Russie qui qui va décrocher la timbale, non sans que Camilla Herrem loupe son lob à 5 secondes de la fin de la prolongation alors qu’elle avait quasiment tout réussi depuis le début du match.

Il est clair que le manque de rotations côté norvégien auront pesé lourd dans la balance finale, car si Trefilov a su utiliser quasiment tout son groupe, on aura très peu vu sur le terrain les Molid, Riegelhuth, Arntzen et Cie. La France aura donc la tâche énorme de tenter de priver la Russie de son premier titre olympique. Mais ce sera aussi la revanche des coaches exclus après les JO de Londres, puisque qu’aussi bien Olivier Krumbholz qu’Evgueni Trefilov n’avaient pas résisté aux échecs londoniens pour revenir aux affaires pour les JO de Rio et on voit pour quel résultat.

Future Arena de Rio.
Demi-finale des Jeux Olympiques
Le vendredi 19 août 2016 à 01h30
Norvège - Russie : 37– 38 AP (Mi-temps : 16-18, TR : 31-31)

Arbitres : MM LAH Bojan et SOK David (Slovénie)

Evolution du score : 4-2 5°, 7-5 10°, 10-8 15°, 12-13 20°, 13-16 25°, 16-18 MT - 19-21 35°,  22-23 40°, 24-24 45°, 25-27 50°, 27-28 55°, 31-31 FTR - 33-34 65°, 37+38 FPR.

Statistiques du match

Norvège F - Russie F 37-38
JO F 2016-2017, 19 Août 2017 (01h30), Tour 2 | Phase 1
Norvège FNorvège F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
N.MORK7/157/814/23303101429
A.KURTOVIC5/70/05/702000517
S.OFTEDAL2/50/02/570100215
C.HERREM6/80/06/800010614
V.KRISTIANSEN4/81/25/1030100512
H.LOKE4/60/04/621120410
S.SOLBERG1/10/01/10100015
M.MALM FRAFJORD0/00/00/01001000
M.MOLID0/00/00/00000000
L.RIEGELHUTH KOREN0/00/00/00000000
E.HEGH ARNTZEN0/10/00/1000000-1
I.ALSTAD0/00/00/0000200-4
Total29/518/1037/611646703797
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
K.AALVIK GRIMSBO11/380/011/382000002
K.LUNDE-HARALDSEN1/53/74/12000000-1
Total12/433/715/501846703798
Russie FRussie F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
V.BOBROVNIKOVA8/120/08/1250200826
D.DMITRIEVA7/110/07/1130220715
P.KUZNETCOVA5/50/05/500100513
I.BLIZNOVA4/40/14/51001049
E.ILINA1/33/34/60001048
M.PETROVA2/20/02/21000028
A.SEN2/30/02/31000027
O.AKOPIAN-LEVINA1/30/01/33010015
E.MARENNIKOVA1/10/01/10000013
M.SUDAKOVA-YARTSEVA1/10/01/10000013
A.VYAKHEREVA2/41/33/72010033
V.ZHILINSKAYTE0/00/10/1000100-5
Total34/494/838/571607503895
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
V.KALININA8/221/59/270010000
T.EROKHINA6/191/57/24000000-2
Total14/412/1016/511608503893


Finales
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateHeure
Pays Bas FNorvège F 20/08 16h30
France FRussie F 20/08 20h30


© François Dasriaux
Partager
Des jeunes filles en pleurs
emmanuel clerc | Vendredi 19 Août 2016 (12h49)
Un suspens qui a grisé même la paire d'arbitres slovènes, plutôt bons au demeurant, puisque Loke égalise à la fin du temps réglementaire avec une double zone : elle est en zone, ressort pour capter le ballon, et mord à nouveau sur la ligne... Bon, ça nous aurait privé du final haletant à qui rate perd... La finale est sans doute moins convenue qu'un Fra-Nor... Les Russes ont des arguments, de la technique et de la puissance, pas vraiment de failles, et un banc fourni, et utilisé, qui devrait inciter Krumbholz à plus faire tourner. Surtout après l'énergie, physique et mentale, dépensée par les Françaises en 1/4 et en 1/2... Mais le fera-t-il ? Rien n'est moins sûr, au vu de la compétition. Au niveau coaching, c'est clairement avantage Trefilov, à condition qu'il ne pète pas un câble. Ce ne fut pas le cas contre la Norvège, puisqu'on le vit même faire un bisou à sa pivot, dépitée après l'égalisation norvégienne... On retiendra aussi l'océan de larmes final de cette demi, et des gros plans sans maillots unissant les deux équipes dans la même expression de joei et de tristesse...
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision