mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Caraty : un joli Dunkerque – Montpellier en finale !
Caraty : un joli Dunkerque – Montpellier en finale !
27 Août 2016 | France > Caraty

Les demi-finales du Challenge Caraty ont livré leur verdict hier soir à Plougastel Daoulas. En premier un Dunkerque plus affuté collectivement dans sa préparation a dominé le vice-champion de France, le Saint Raphaël VHB. Et derrière, le vainqueur de la Coupe de France et de la Coupe de Ligue le Montpellier HB a réussi à renverser la tendance face aux presque locaux du tournoi, les Rennais de l’OC Cesson.


                 Cette saison, St Raphaël compte beaucoup sur sa recrue espagnole Dani Sarmiento

C’est tout près de Brest, dans la patrie des célèbres fraises que se jouait cette première manche du Challenge Caraty version 2016. Et dans une salle plus que remplie, on assistait à une belle empoignade entre le Nord, Dunkerque, et le Sud, Saint Raphaël. Si pendant 10 bonnes minutes, les choses étaient très équilibrées, Dunkerque arrivant à contrer la puissance varoise avec de jolis mouvements sur la base arrière bien huilés et Kornel Nagy (photo de tête) déjà précieux. Petit à petit, les choses partaient dans le plus laborieux et le plus haché. Les défenses peu à peu se densifiaient et les espaces étaient bouclés à double tour. Dunkerque arrivait à prendre un peu le large à la grâce de services pivots qui lui obtenait une ribambelle de jets de 7 mètres, tous transformés par Guillaume Joli déjà métronomique dans l’exercice, alors que le SRVHB lui avait quelques soucis pour trouver justement la faille sur le poste de pivot.


                           Tom Pelayo, plus qu'un espoir au sein de l'équipe de Dunkerque

Lynggaard ménagé, la recrue bélarusse Karalek qui doit en finir avec ses obligations militaires dans son pays, le jeune Mapu, champion d’Europe – de 18 encore en vacances, il y avait un peu la crise sur le poste pour Joël Da Silva. Comme pour finir le tableau, la balle n’arrivait pas à trop aller sur les ailes, il suffisait à Dunkerque d’être vigilant sur la base arrière varoise pour tranquillement gérer le match sans trop se faire peur. Cela sentait le début de saison, le match avait très rapidement choisi son maître dans une ambiance bon enfant mais par encore trop électrique.


                            Alex Simicu commence à retrouver ses marques dans le dispositif raphaélois 

Saint-Raphaël VHB - Dunkerque GLH : 23 - 25
SRVHB
Gardiens :
Popescu puis Djukanovic
Joueurs : Vigneron 3, Sarmiento 3, Caucheteux 2, Stelhik 3 dont 2 pen., Hmam 2, Abdullah 1, Abily 4, Korobovic 1, Trottet 1, Jurka 1, Simicu 1, Belin, Mathias.

USDK
Gardiens :
Demaille puis Annotel
Joueurs : Billant 1, Afgour 3, Lamon 1, Nagy 2, Mamic 3, Soudry 3, Emonnet 2, Pelayo 3, Joli 7 dont 7 pen., Ngoma, Pejovic, Nieto.


                                      Le Montpelliérain Théophile Caussé en mode "canonnier"

Cela allait vite venir avec la deuxième demi-finale. Malgré ses 8 absents, dont quasiment son 7 majeur pour Montpellier. Malgré, côté Cesson, les défections des Suty, Doré et Davyes, ces deux-là ont livré un match haut en couleur et d’une très belle tenue qui a fait lever l’AVEL Sport de Plougastel. Et là on a attendu longtemps avant de savoir qui rejoindrait Dunkerque pour la grande finale à l’Aréna de Brest ! Un Cesson, très propre dans son jeu, parfois inventif avec le replacement de Mathieu Lanfranchi en position de demi-centre en début d’attaque, des ailiers trouvent les bons espaces, du jeu rapide, bref un Cesson made in Bretagne qui devrait encore en faire tourner quelques-uns en bourrique cette saison.


                        Le Suisse Nikola Portner ultime rempart de la défense du Montpellier Handball 

Mais en face il ya avait du répondant et du beau. Tout d’abord Nikola Portner, qui va parfaitement répondre à Kevin Bonnefoi de plus en plus monstrueux sur le poste de gardien à Cesson. Ces deux-là vont se livrer une bataille à distance de toute beauté. Mais en plus on a découvert Jonas Truchanovicius plus percutant et solide aux deux bouts du terrain. Avec son double mètre bien tapé, ses kilos, sa grosse détente, son bras énorme, le Lituanien pourrait être la très bonne pioche montpelliéraine pour la saison. Mais il y avait aussi Causse hyper actif comme toujours, Miha Zvizej toujours aussi impeccable en pivot, Un Arnaud Bingo qui n’a pas mis longtemps à se fondre dans le moule, etc… Suffisant pour dominer Cesson, que nenni ! C’est même les Rennais qui en prenant 3 buts d’avance en seconde période, voguaient vers la grande finale du Caraty. Malheureusement pour la salle, Montpellier avait de belles ressources, Nikola Portner fermait la baraque et le MHB reversait la vapeur dans les dix dernières minutes. Cesson avait loupé le coche, épingler Montpellier, même diminué, cela reste toujours une belle carte de visite en préparation. Yérime Sylla l’avait bien compris et il était un peu atteint de « Chaffouinite aigüe » à l’issue du match.


                    Allan Villeminot a quitté Montpellier pour Cesson avec de belles promesses

OC Cesson - Montpellier HB : 24 - 27
OCC
Gardiens :
Bonnefoi
Joueurs : Sall 3, Le Boulaire 4, Hochet 6, Guillo 3, Helgason 1, Lanfranchi 2, Derbier 2, Kamtchop-Baril 2, Villeminot 1, Serinet, Gudmundson, Maguy, Davyes.

MHB
Gardiens :
Portner
Joueurs : Faustin 3, Bingo 4 dont 3 pen., Zvizej 6, Truchanovicius 6, Causse 7, Bouschet 1, Bellahcene N., Hakkiki, Paulin.


      Le Lituanien Jonas Truchanovicius a montré de belles choses dans le collectif montpelliérain

Ce sera donc un Dunkerque – Montpellier pour la grande finale à l’Aréna et ses 4000 spectateurs. Avant Cesson et Saint Raphaël vont se disputer l’accessit de la 3° place du Caraty. On attend la grande foule dans la superbe enceinte brestoise, avec certes, deux matches qui promettent beaucoup, mais aussi en filigrane un objectif pour aider la lutte contre le cancer qui reste l’élément moteur de ce tournoi et sa raison d’être. Et quelle belle raison d’être !


                               L'Islandais Gudmundur Helgason, nouvelle recrue de Cesson

© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités