mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
A Montélimar... la chaleur comme seul adversaire
A Montélimar... la chaleur comme seul adversaire
4 Septembre 2016 | National > Nationale 1M
Montélimar-Cruas 38 – Saint-Etienne Andrézieux 28
 
Dans la fournaise de la salle Montilienne et en l’absence de quatre joueurs importants, le Montélimar-Cruas Handball a asphyxié son adversaire et mené jusqu’à 28-11 pour s’offrir un premier  succès important avant d’aller à Nice.

A Montélimar
Arbitres MM Mangione et Boudhir
Mi-temps: 22-10

Pour Montélimar-Cruas :
Gardiens : Nungovitch 30’ et 10 arrêts, Horvat 30’ et  7 arrêts
Buteurs : Berchoux 3/3, Devaux 5/8, Alves 0/1, Christin, Aubert 6/7, Donoso 4/8, Manifacier 2/3, Q. Gaillard 8/11 dont 4/5P, Jebrouni 2/3, Skatar 6/10, B. Gaillard 2/5.

Pour Saint-Etienne :
Gardiens : Vialla 30’ et 7 arrêts dont 1P, Janissset 30’ et 4 arrêts
Buteurs : Quintallet 8/12, Kournif 3/5 dont 1/1P, Billet 1/1, Benzaim 3/4, Deveze 6/10, Llorens 1/1, Vujasinovic 4/7, Feraud 1/4, Kroll 1/2, Thoral 0/4.
 

Souvent cité sur les bulletins météorologiques télévisés lors des vagues de chaleur importante comme l’une des villes française les plus chaudes, Montélimar n’a pas failli à sa réputation samedi. Plus gênant, les 35°C constatés en extérieur étaient également bien présents dans un Espace Sésame étouffant. Pour tous évidemment mais surtout pour les joueurs qui se seraient sans doute passés de telles conditions pour une ouverture de saison.
 
LE TROU D’ENTREE

Privé de Grujicic, Tollin et Stankevicius, non qualifiés, ou encore de Fernandes, convalescent,  le MCHB n’était pas rassuré du tout à l’heure d’affronter une formation stéphanoise sur la lancée de son accession et bien renforcée. Mais cette vague appréhension ne durait que l’espace de l’échauffement et disparaissait aussi vite que les première montées de balles de Devaux ou Manificier. Ni une, ni deux, face aux atermoiements offensifs de son adversaire, la bande à Tricon explosait ces pâles Verts en un petit quart d’heure à peine (14-4)!  Qui plus est sans s’appuyer beaucoup sur les talents supposés de Skatar ou Donoso qui mettaient juste ce qui fallait de force dans la bataille. « C’était un peu surprenant, avouera Robin Manifacier. Ils étaient très fébriles en attaque, n’arrivaient pas à enchaîner. Une passe, un tir, c’était assez facile de lire leur jeu et de contrer d’autant que nous étions bien en place défensivement ».
 

TROIS MOINS DE 18 POUR FINIR

Quinze minutes de jeu et évidement plus de match ! Seul l’avenir pourra éclaircir et expliquer la différence de niveau entrevue hier entre les deux formations. Saint-Etienne possède-t-il les épaules pour ne pas refaire le yoyo ? Le MCHB est-il taillé pour ennuyer Nice et Grenoble ? Avec un effectif pour l’instant  quantitativement limité, il a donné du temps de jeu à Jebrouni, Berchoux et B. Gaillard, trois moins de 18 ans, qui se sont fondus à merveille dans le collectif et qui  vont rendre de fiers services.

Pour Nicolas Tricon, « c’est une bonne surprise car on a su compenser nos absences. Mais on n’a pas eu grand-chose à faire au début. Il nous a fallu bien défendre et contrer. On fait le trou comme ça et cela a permis à nos « petits » de s’exprimer. Saint-Etienne sera une toute autre équipe dans quelques semaines ».
 

Lilian Bernard pour
Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités