mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Proligue : Toujours plus  folle ?
Proligue : Toujours plus folle ?
8 Septembre 2016 | France > ProLigue

Présentation de la 1° Journée de Proligue. 
 Après trois mois sans Pro D2, pardon sans Proligue, c'est la reprise. Avec au programme quelques belles empoignades qui devraient donner le ton. Ou pas.

Exit la Pro D2 et la FFHB, en route pour la Proligue et la LNH ! Que faut il attendre de cette arrivée dans le giron de la ligue professionnelle ? Une meilleure exposition médiatique pour un championnat dont la renommée ne dépasse guère l'échelon local ? Peut être... Mais ne révons pas. A part une super affiche décisive pour la montée en fin de saison, il y a peu de chance que Bein Sports ouvre ses antennes à la Proligue. En plus d'un cahier des charges à respecter, les quatorze clubs sur la ligne de départ devront avant tout compter sur eux mêmes pour se faire une place sous les feux de la rampe.

Encore une fois l'été du handball a été agité. Et même meurtrier pour Mulhouse. Le MHSA n'a pas survécu à la canicule qui sévit chaque année sur les budgets des clubs de handball. Un déficit abyssal, des partenaires qui jettent l'éponge, une CNCG logiquement (et tardivement ?) implacable ont eu raison des ambitions sud alsaciennes. Un beau gâchis récupéré en partie par le FC Mulhouse "repêché" en nationale 1. Relégué en fin de saison, Valence a pris la place laissée libre par le MHSA. Et après des semaines et des semaines d'incertitude, d'appels en contre appels et conciliation, Saint Gratien a finalement (le 24 août !) été autorisé à rejoindre le giron du handball professionnel.

Mais trêve de pessimisme. Pro D2 ou Proligue, les 26 journées (30 avec les play-offs) inscrites au calendrier ne dérogeront pas à la règle établie depuis quelques années. La règle ? Un championnat où (presque) tout le monde peut battre tout le monde, où chaque journée apporte son lot de surprises, de révélations et de déceptions, où chacun - qui pour les play-offs, qui pour le maintien, qui pour la montée directe - aura son mot à dire, quelque soit son "niveau de vie" ou les ambitions peu ou prou affichées en début de saison. 

Et ces ambitions, ces désirs, ces envies, la 1° journée pourrait les révéler d'entrée. Mais pas pour Saint Gratien ni Dijon. Le choc entre le promu de la dernière heure et le prétendant à la montée se jouera à une date ultérieure. Sans doute pour laisser un peu de temps à Saint Gratien d'ajuster son effectif et de se mettre pour de bon dans la peau d'un locataire de la Proligue. La troupe réduite (5 départs : Rac, Gutfreund, Mansuy-Fèvre, Mai et Stojinovic pour 2 arrivées : Helal et Diot) de Jackson Richardson devra donc attendre pour se faire une idée sur le niveau de jeu de ses adversaires. Pour St Gratien, le petit délai accordé permettra à Daniel Deherme de peaufiner les réglages et d'intégrer les nouveaux et notamment le dernier arrivant, 6ème recrue du promu, le gardien tchèque Jakub Krupa. "On connaît notre place, on est la petite équipe qui a eu son billet fin août seulement, sait Alexandre Go, l'arrière francilien. Mais on va jouer tous les matchs à fond, on connaît nos qualités et petit à petit, on verra où on en est."

Pas de Dijon-St Gratien donc. Il faut donc aller chercher un petit peu plus à l'est ou beaucoup plus au sud pour trouver ce qui pourrait faire figure d'affiche de cette première journée. Alors Nancy-Tremblay ou Istres-Chartres ? Les deux rencontres présentent de sérieux atouts pour se disputer la pole position médiatique. D'abord parce qu'elles mettent en scène les deux gros favoris pour la montée, favoris et accessoirement plus gros budgets de Proligue. Tremblay fait figure d'épouvantail. Surtout après le grand ménage de l'intersaison qui a vu une bonne douzaine de joueurs quitter le giron du club séquano dionysien et l'arrivée de stars (Annonay, Honrubia) et de joueurs prometteurs (Marche, Desrusse) ou à la relance (Siakam, Courtois, Vranic). Reste à David Christmann à faire jouer tout ce beau monde ensemble et le plus vite possible. Nancy pourrait bien profiter d'un toujours possible retard à l'allumage, de la difficile adaptation à une compétition aussi compliquée à aborder. Toujours à la recherche d'une place en play-offs, Nancy a recruté équilibré. Des jeunes issus de centres de formation (Bois, Pavadé, Poignant) et un gardien d'expérience, l'ex tremblaysien Obrad Ivezic qui, en affrontant d'entrée son ancien club, aura une source de motivation supplémentaire. "Notre volonté était de prendre un gardien très performant, même si Nicolas Potteau était un bon gardien, explique Stéphane Plantin, l'entraîneur lorrain. On connaît la D2, c'est un Championnat très compliqué, il faut être le régulier mais c'est impossible sur toute une saison avec une telle densité. Beaucoup d'équipes peuvent prétendre aux play-offs, on espère en faire partie."

A l'instar de son ex collègue de première division, Chartres a largement dégraissé le mammouth... Exit Oslak, Arvin-Berod, Gaillard, Cherblanc, Capella, Foucault, Celebi, Ploquin... bref quasiment la totalité de l'effectif a été prié d'aller voir ailleurs. Des départs (11) compensés par 7 arrivées avec une forte connotation espagnole (Reig Guillen, De la Salud, Lamariano et le chilien Salinas) auxquels s'ajoutent le mulhousien Boris Becirovic, Lars Hald un pivot danois annoncé à 105 kgs et Yannick Cham, l'ex collègue de boulot de Jérémy Roussel à Aurillac. Un effectif qui devrait permettre de voyager loin en Proligue. "On est parmi les favoris et il faut l’assumer, c’est difficile de se cacher de toute façon, affirme Jérémy Roussel, l'entraîneur chatrain. On a des moyens supérieurs donc on affiche nos ambitions, c’est normal, Mais on sait que ce Championnat est difficile, donc on l'aborde avec l’esprit de combat mais aussi l’humilité nécessaire. On veut remonter mais tout ça est encore loin. L'objectif à court terme, c'est de gagner ce premier match." Et il n'aura rien de simple à Istres. Objectif du club provençal, faire mieux que la saison dernière. Ce qui ne devrait pas être très difficile. Pour ce faire et trouver une continuité dans le jeu et dans les têtes, Gilles Derot a misé sur l'expérience notamment défensive avec la venue en voisin (Aix en Provence) de Robin Cappelle et de joueurs de devoir comme Grosas et Capella. Sera ce suffisant pour venir à bout de Chartres ?..

Ce "nouveau" championnat ne se résumera évidemment pas à la lutte au sommet que vont se livrer Chartres et Tremblay. Les années passant, de plus en plus de clubs ambitionnent de s'approcher de la cour des grands. Cherbourg qui a goûté aux play-offs dès son arrivée en D2, Besançon et l'envie de viser autre chose que le maintien, Massy et ses jeunes pousses, Billère désireux de retrouver les sensations d'une aventure en LNH, Pontault Combault qui veut franchir un cap, Caen l'ambitieux promu ou encore Limoges qui a recruté malin, ils sont nombreux à pouvoir prétendre à une place dans le top 5. Cherbourg a déçu la saison dernière. Il est vrai que les normands avaient mis la barre très haute en accrochant les play-offs dès leur arrivée en D2. Si en coulisses, l'intersaison a vu quelques bouleversements (André Baude a quitté le club et - provisoirement ? - le handball), côté joueurs peu de changements. Trois recrues, Rosier (PSG), Mabire (Ivry) et Plaza-Lara (Angers) ont numériquement compensé les départs de Moreau, Radovanovic et Vital. Et pour une saison qui, si ça ne voulait pas sourire, pourrait être celle de tous les dangers, Sébastien Leriche n'a que 15 joueurs à sa disposition. Et seulement 13 joueurs pour affronter Besançon, Morgan Youf Pinsault fraichement opéré ne reverra pas le 40*20 avant longtemps et Malik Boubaïou est suspendu. Bonne nouvelle pour les bisontins ? Peut être bien qu'oui, peut être bien qu'non... Trois départs (Hugard, Bolaers, Alvarez), une arrivée (Vujovic), l'intégration de jeunes joueurs formés au club, Besançon, rigueur budgétaire oblige, n'a pas fait de folie pendant l'été. Mais Christophe Viennet pourra compter sur une base solide, les Rognon, Scotto, Laguillaumie, Komnenovic, Brkljacic ou Eymann étant prêts à relever le défi. Dès vendredi dans le bouillant chaudron de Chantereyne ?

Et si Massy-Billère était la véritable affiche de cette reprise ? Massy continue de tourner la page. La suite du passage de témoins entamé la saison dernière entre l'ancienne génération et les jeunes joueurs formés au club. Adieu Sarr, Carnier, Joumel, Hakkar, Lamy et Dumoulin, bienvenue Steins, Pärt et Meinby ! Le trio estonien, hollandais et danois apportera son expérience européenne aux jeunes du club. "Ça change quand même pas mal, prévient le capitaine Johan Caron. On a perdu des bons joueurs, d'autres bons sont arrivés, les matchs diront si on est prêts ou pas. On sait qu'on est capables du pire comme du meilleur, à nous d'être réguliers, qu'on peut avoir le niveau pour se battre pour les premières places. On veut faire au moins aussi bien que l'an dernier." Ce qui commence par un résultat face à Billère, venu s'imposer dans l'Essonne ces deux dernières saisons. Et avec Popovic, Bolaers, Van Cauwenberghe et Vergely venus renforcer les secteurs en difficultés, la tâche des adversaires du BHB sera tout sauf aisée.

Et les promus ? En se rendant à Limoges, vainqueur des barrages de maintien, Caen pourrait imaginer avoir la tâche si ce n'est facile tout du moins pas trop compliquée. Ce n'est évidemment pas le cas. Limoges s'est renforcé à tous les postes (Moreau, Gaillard, Petricevic, Rac, Dude, Darras) et Nenad Stanic a bien l'intention de d'emmener son groupe au delà de la 12ème place. Objectif partagé par Dragan Mihailovic, son collègue caennais. Nivore et Sossou (Nanterre), Pousada et Cakic (Espagne) ont été recrutés pour cette ambition : se maintenir au plus tôt et prendre les points partout où c'est possible. "On veut le maintien le plus rapidement possible, fixe Florian Dessertenne, le capitaine normand. Jusqu'en décembre, on reçoit beaucoup de nos concurrents directs et si on gagne, on pourra avancer plus sereinement, tandis que si on perd... Il y a un engouement autour du club, on espère en profiter, et quand on voit ce qu'a réussi Saran l'an dernier, ça fait rêver..."

Repêché en lieu et place de Mulhouse, Valence n'a qu'une ambition, se maintenir. Milorad Davidovic a passé la main à un duo d'entraîneurs, Hervé Sagot et Nebojsa Loncarevic. Les deux coaches pourront compter sur les historiques du VHB, Edgar, Rajkovic, Kankaras ou Roby et sur trois recrues, Mendy (Vernon), Chasseboeuf (Aix) et Arvin Berod (Chartres) de retour sur ses terres natales. Pour entamer sa saison, le vrai faux promu accueille Pontault-Combault. Quelle ambition pour le premier non reléguable ? Une seule, faire mieux. Et pour s'éviter l'angoisse annuelle de la relégation, Pontault a misé sur la jeunesse avec le recrutement de Mocquais (Créteil, 20 ans), Appolinaire (Paris, 22 ans), Jukic (Croatie, 22 ans), Fortes (Cap Vert, 23 ans) et Sokolic (Croatie, 26 ans). Un atout jeunesse qui devrait permettre à Sébastien Quintallet d'assurer une saison un peu plus tranquille. Et une première journée gagnante ?

JS CHERBOURG MANCHE HB - GRAND BESANCON

Pronostic : Cherbourg

Date et Heure :
Le 09/09/2016 A 20:30:00
Lieu :
CHANTEREYNE
AVENUE DE CESSART
CHERBOURG OCTEVILLE

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

ISTRES PROVENCE HANDBALL - CHARTRES METROPOLE HANDBALL 28

Pronostic : Chartres

Date et Heure :
Le 09/09/2016 A 20:00:00
Lieu :
HALLE POLYVALENTE
Rue de l'Equerre - Quartier de la Pyramide
Place Champollion
ISTRES

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

LIMOGES HAND 87 - CAEN HANDBALL

Pronostic : Nul

Date et Heure :
Le 09/09/2016 A 20:30:00
Lieu :
Henri NORMAND
3 Allée du Maréchal Franchet d'Esperey
LIMOGES

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

MASSY ESSONNE HB - BILLERE HANDBALL PAU PYRENEES

Pronostic : Massy

Date et Heure :
Le 09/09/2016 A 20:30:00
Lieu :
COS Pierre de Coubertin
Avenue du Noyer Lambert
MASSY

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

VALENCE HANDBALL - UMS PONTAULT-COMBAULT HANDBALL

Pronostic : Pontault-Combault

Date et Heure :
Le 09/09/2016 A 20:30:00
Lieu :
PIERRE MENDES FRANCE
Rue Barthelémy Laffemas
VALENCE

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

GRAND NANCY METROPOLE HB - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

Pronostic : Tremblay

Date et Heure :
Le 09/09/2016 A 20:30:00
Lieu :
Parc des sports Vandoeuvre - Nations
RUE DE GEMBLOUX
VANDOEUVRE LES NANCY

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

DIJON BOURGOGNE HANDBALL - SAINT GRATIEN SANNOIS HANDBALL

Pronostic : Dijon

Date et Heure : 
Le 09/09/2016 A 20:30:00 => Reporté !
Lieu : 
Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy
17 rue Léon Mauris  
Dijon

(Avec P. Me)

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités