mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDLL: Quatre clubs de l'élite sortis sans ménagement !
CDLL: Quatre clubs de l'élite sortis sans ménagement !
15 Septembre 2016 | France > Coupe LNH

La sensation est venue de Pontault-Combault qui a sorti Cesson et qui a fait comme Chartres, Tremblay et Caen qui ont renvoyé Saran, Nîmes et Sélestat à la dure réalité d'une compétition officielle. Le 1er tour de la Coupe de la Ligue a connu son lot de surprises et "saint traquenard" est passé par là.

par Yves MICHEL


Yérime Sylla avait la mine des mauvais soirs lorsqu'il a quitté l'Espace Roger-Boisramé à Pontault-Combault. Le coach de Cesson n'a pas trouvé les bonnes solutions pour empêcher que ses joueurs tombent dans le traquenard bien orchestré par les Franciliens. Pontault a très rapidement pris de l'avance, notamment grâce à ce qui semble être la bonne pioche de ce début de saison, Etienne Mocquais. Peu utilisé à Créteil où il a effectué sa formation, l'ailier gauche, champion d'Europe et du Monde jeunes en 2014 et 2015 a donné le ton et a utilisé l'étendue de sa jeune palette. En contre-attaque, à 7 mètres et en attaque placée. Sécurisés par Ricardo Candelas dans ses cages, les Seine-Marnais ont continué à tenir le choc et quand ce n'était pas Mocquais qui alimentait le tableau d'affichage, Ludwig Appolinaire  (notre photo de tête) récitait quelques poèmes de sa composition. Ceci dit, Pontault a quand même senti le vent du boulet lui passer très près du postérieur lorsque dans les six dernières minutes, les Bretons ont trouvé les ressources nécessaires pour aligner un 3-0 (22-21 à 50" du terme). Deux arrêts de gardien, deux buts de Mo..cquais et Mo..reno suffiront à garantir la qualification (24-21), somme toute bien méritée. Pour Cesson, demi-finaliste de la Coupe de France la saison passée et de la Coupe de la Ligue, un an plus tôt, c'est la douche froide. Et Yérime Sylla avait bien raison de faire la g......



Selon un quotidien régional du midi, Nîmes avait fait sensation pendant la préparation et le titre symbolique de "champion du Monde des matches amicaux" (rien que cela) avait été décerné aux Gardois. En une soirée, les joueurs de Franck Maurice sont tombés de haut et ont été ramenés à la dure réalité du terrain. Qu'ils soient éliminés loin de leur base par Tremblay, large budget de Proligue et qui encore cette année a recruté à tour de bras, n'est pas ce qui a marqué les esprits. Ce qui interpelle, c'est le montant de l'addition ! Onze buts d'écart, ça fait cher le déplacement en avion jusqu'en Ile-de-France. En fait, les Crocodiles n'ont montré leur dentition que pendant 24 minutes (13-11) avant de sombrer et subir le diktat d'un adversaire qui ne cessera d'accroître son avance. Certes, ni Haon, ni Tésorière blessés avaient pu être de la partie, certes Steven Georges ne reprendra que dans un mois, mais quand même ! Cette bérézina n'offre pas les conditions rêvées pour préparer le 1er match de championnat, mercredi contre Ivry. Quant à Tremblay, deux matches, deux succès en cinq jours. Samuel Honrubia  (notre photo - 6/7), Duggie Boginovic (9/9), Adama Sako (8/10) et surtout Patrice Annonay (16 arrêts) se sont mis en évidence. A Nîmes, seul Podsiadlo a sauvé les... apparences (10/14) ! Reste à savoir si elles sont trompeuses ou pas.



Pour Saran et Sélestat, les deux promus de D2 vers l'élite, la coupe de la Ligue est ce jeudi matin, une histoire ancienne. Enfin, pour cette saison. Dans sa salle, on se doutait bien que Chartres ne laisserait pas passer l'occasion de montrer les biceps et surtout de faire valoir que le fait de quitter la D1, il y a quelques mois, lui avait surtout aiguisé l'envie d'y retourner. Sauf que les Euréliens auront peut-être à faire un choix cornélien. Un parcours en coupe ou bien le championnat. Et de ce côté-ci du miroir, cela a plutôt mal commencé avec une défaite à Istres. Bref, dans l'immédiat, on ne va garder que le positif et cette qualification face au voisin saranais (30-27) même si rien n'a été simple avec les nouveaux locataires de D1, très accrocheurs (24-24 à 10' minutes du dénouement).  

Pour Sélestat, la pilule est très amère à avaler. Malgré Jérémie Sargenton (photo ci-dessus) qui n'a pas démérité (12 arrêts) et Tom Guillermin qui après deux ans de galère semble être passé au-dessus de la ligne de flottaison (5/6), les Alsaciens se sont faits sortir de la Coupe par Caen, le promu de N1 ! Les Vikings qui portent bien leur nom, ont pris la conduite des opérations dès la 7ème minute, ont accru leur avance par la suite (+8 à la 41ème) avant de faiblir sur le money-time mais garder le cap jusqu'à la fin (31-28). Maxime Langevin, Adrian Rosales Pousada et Florian Dessertenne ont été les plus en vue côté normand. En face, les 5-6 jours qui restent avant la 1ère journée du championnat de D1 vont être mis à profit pour d'une part, corriger ce qui peut l'être, d'autre part, ramener un peu de confiance dans un effectif qui n'en a pas trop emmagasiné pendant la phase de préparation. La venue d'Aix à domicile fait déjà office de couperet.  



Dans les huit autres matches de la soirée, la logique a été respectée. Même si Aix a frôlé l'avanie et Billère l'apoplexie en ne s'imposant que d'une longueur.

Certes, à Limoges, les partenaires de Jérôme Fernandez n'ont jamais été derrière au score mais leur seul gros écart, ils l'ont fait à 7 minutes de la fin (+4). Sans assurance tous risques puisque les locaux n'ont rien lâché jusqu'au buzzer avec à la manœuvre deux "anciens" de D1, Jérémy Darras (5/6) et Xavier Moreau (7/12). Pour les Provençaux, le salut est venu des deux produits maison Gabriel Loesch (7/9) et Mathieu Ong (notre photo ci-dessus - 7/7).

Scénario suspense dans le Béarn, Billère qui va mener de huit longueurs face à Cherbourg (19-11 à la 39ème) va musarder en route, s'oublier dans les vignes de Jurançon avant de refaire surface pour préserver une qualif qui dans le money-time a semblé lui échapper.

Pas de soucis... pour Dunkerque qui n'a pas forcé son talent pour écarter Valence (+6) avec Guillaume Joli qui a déjà montré le bout de son nez et surtout son bras gauche... pour Istres, facile vainqueur de St Gratien, ... pour Ivry qui malgré les 19 arrêts du portier de Besançon Kommenovic a réglé sa montre sur la bonne heure, ... pour Créteil qui a du batailler jusqu'au bout pour se débarrasser de Nancy et ... pour Toulouse, qui a fait le plus souvent la course en tête et qui peut chaleureusement louer les qualités de son ailier gauche Nemanja Ilic (11/14). 

L'invitation des équipes de Proligue (ex Pro D2) pour la 1ère fois dans cette coupe de la Ligue est une réussite puisque six d'entre elles se retrouvent au tour suivant. Les 8èmes de finale (avec donc 12 qualifiés + les 4 du Trophée des Champions) auront lieu le week-end des 29 et 30 octobre 2016.

Ce jeudi, Chambéry n'a fait aucune faveur à son hôte Dijon. Si les Bourguignons se sont battus pendant 41 minutes (22-22) et ont donné une belle réplique notamment à l'amorce de la 2ème période, les Savoyards eux, ont parfaitement géré leur fin de match en passant un 8-0 en six minutes. Ils ont profité des trop nombreuses pertes de balle de leur adversaire, de la prestation aux moments opportuns de leur gardien Yann Genty et surtout de la réussite de leurs buteurs. Et dans ce registre, il en est un qui s'est particulièrement illustré. Melvynn Richardson a inscrit 10 buts face à l'équipe de papa ! 

          Tous les résultats du 1er tour de Coupe de la Ligue masculine

Score (MT)

Nancy (Proligue)

Créteil (D1)

30-33 (16-14)

Chartres (Proligue)

Saran (D1)

30-27 (15-11)

Istres (Proligue)

St Gratien (Proligue)

30-22 (15-14)

Besançon (Proligue)

Ivry (D1)

26-30 (14-17)

Pontault (Proligue)

Cesson (D1)

24-21 (15-7)

Tremblay (Proligue)

Nîmes (D1)

36-25 (19-12)

Valence (Proligue)

Dunkerque (D1)

20-26 (10-13)

Limoges (Proligue)

Aix (D1)

30-31 (12-15)

Caen (Proligue)

Sélestat (D1)

31-28 (17-13)

Massy (Proligue)

Toulouse (D1)

30-33 (11-19)

Billère (Proligue)

Cherbourg (Proligue)

23-22 (15-10)

Dijon (Proligue)

Chambéry (D1)

29-38 (13-19)

© Yves Michel
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités