mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : le champion entre en scène
LFH : le champion entre en scène
15 Septembre 2016 | France > LFH

Exempté de la première journée, Metz débute sa saison samedi à Toulon avec un effectif diminué à l'arrière gauche. Mais les championnes de France, qui ambitionnent de conserver leur titre, ont encore un mois d'ici le début de la Ligue des champions, leur premier temps fort cette saison.

Pendant une semaine de plus que les autres, les Messines ont pu se préparer, parader médailles au collier et multiplier les représentations. Mais désormais, c'est la rentrée aussi pour les championnes de France. Samedi, le club lorrain ouvre sa saison à Toulon avec l'espoir de quitter sa dernière place, qu'il occupe avec 0 point puisque exempté de la première journée de Championnat, poule de 11 oblige. C'est donc dans le Var, chez des Toulonnaises battues d'un but à Fleury, que Manu Mayonnade et les siennes lancent une année qu'ils espèrent passionnante. « On ambitionne de conserver notre titre et on espère un parcours au moins aussi excitant que celui de Fleury l'an dernier en Ligue des champions (Tour principal) », énonçait l'entraîneur lors de la journée de présentation des clubs. Et comme l'an dernier, quand Fleury attirait les projecteurs, le MHB avance presque dans l'ombre de Brest et de son recrutement clinquant. Mais il ne devrait pas y rester longtemps.

Avec quatre joueuses argentées aux derniers Jeux olympiques, plus que tout autre club, le président Weizman compte surfer sur l'aura médiatique de ses joueuses. Pour l'instant, Laura Glauser, Tamara Horacek, Grace Zaadi et la nouvelle venue Béatrice Edwige s'y prêtent volontiers, cette dernière ayant même les larmes aux yeux au moment de se replonger dans l'aventure brésilienne. C'est pourtant sportivement qu'il faudra répondre. Et progresser. La gardienne, 23 ans, doit confirmer son statut de meilleure gardienne tout en prenant davantage le leadership. Zaadi (23 ans également), trop souvent décevante, doit se remettre au niveau de la Ligue des champions où elle régnait il y a 18 mois. Horacek (20 ans) a encore tout à apprendre et Edwige (27 ans) va découvrir la plus prestigieuse des compétitions européennes avec appétit et le désir de poursuivre son irrésistible ascension.

C'est de toute façon par les progrès de ses joueuses que Metz restera tout en haut. Si le poste de pivot y gagne au change avec Edwige en remplacement de Kanto, le départ d'Alice Lévêque n'a pas été compensé. Et puisque Smits est blessée en ce début de saison, les jeunes (Kanor et Nocandy en arrière gauche, mais aussi Sajka ou Dos Reis) vont avoir l'occasion de se montrer. Comme tout au long de l'année. « On va faire davantage appel aux jeunes, avoue Manu Mayonnade. On doit faire les efforts en interne si l'on veut conserver cette petite avance que l'on a sur les autres équipes. Alors oui, le fait d'avoir conserver notre groupe sera une plus-value. » Le Girondin a un gros mois pour que son équipe trouve sa vitesse de croisière. Ensuite viendra la Ligue des champions et un premier match coton à Podgorica. D'ici là, il s'agit de quitter la dernière place du Championnat...

Les autres rencontres

Le classement devrait être chamboulé à l'issue de cette deuxième journée puisque s'affrontent des équipes qui ont toutes les deux gagné ou perdu. Le premier cas est illustré par DijonBesançon. Le CDB a parfaitement débuté avec un succès arraché à Chambray lors de la première journée. Il s'agit maintenant de confirmer, aussi bien le résultat que la manière, lors de ce derby face à des Bisontines encore diminuées mais qui espèrent prendre le maximum de points en attendant d'être au complet. Nice et Fleury s'affrontent également pour conserver la tête. Les Azuréennes ont montré beaucoup de talent et de sang-froid pour s'imposer à Brest en ouverture. Elles doivent surfer sur ce beau succès pour leur première à domicile. Attention néanmoins, l'équipe a beaucoup évolué et il faudra du temps pour qu'elle tourne à plein régime. Comme pour Fleury, qui s'est appuyé sur sa bonne défense d'entrée et espère faire aussi bien pour son premier déplacement.

D'autre part, les battus de la première journée se retrouvent également. Celles-sur-Belle accueille Brest pour sa première à domicile en D1. La fête annoncée serait d'autant plus belle si les Celloises tenaient tête aux Bretonnes, comme elles ont su le faire à Besançon lors de la première journée. Sauf que les Brestoises comptent réagir sous peine d'être déjà distancées au classement. Peu importe qu'on en soit qu'au début de l'année, la réaction d'orgueil des filles de Laurent Bezeau sera intéressante à scruter. Même chose pour Nantes et Chambray, qui se retrouvent en Loire-Atlantique, Oubliée la pression d'une première à domicile, les Chambraisiennes veulent désormais se lâcher. Et Nantes décoller après sa défaite frustrante à Issy-Paris en ouverture.

Le programme
Vendredi, 20h30 : Toulon-St-Cyr – Metz ; Dijon – Besançon.
Samedi, 20h30 : Nice – Fleury.
Mercredi 21, 20h30 : Nantes – Chambray ; Celles-sur-Belle - Brest.
Exempt : Issy-Paris.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision