mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL : la belle semaine nantaise
LSL : la belle semaine nantaise
25 Septembre 2016 | France > LNH

Le H a remporté son premier match de Championnat à Créteil, en courant beaucoup et en menant l'essentiel de la rencontre. « Il y a du déchet mais on a joué comme une équipe de Ligue des champions », apprécie le coach Thierry Anti.

Une finale au trophée des champions, un nul en Ukraine pour son premier match de Ligue des champions et un succès à Créteil pour débuter la saison ce dimanche (32-26). L'été tout juste terminé, les promesses d'automne du HBC Nantes font plaisir à voir. Et autant par les résultats que par le jeu produit. Après un début de match accroché (8-7, 17e), c'est en jouant tous les ballons et en multipliant les solutions que les visiteurs ont creusé l'écart (13-20, 32e). « C'est bien, ce n'est jamais facile d'enchaîner, apprécie Thierry Anti, le coach ligérien. On a voulu produire du jeu et forcément, on a eu du déchet. Mais on a joué comme une équipe qui joue la Ligue des champions, on a mis du rythme, on a l'effectif pour faire tourner. Cela doit être notre force cette saison. » Pour preuve la belle entrée d'O'Brian Nyateu (4/4) au relais de Nicolas Claire, moins en réussite (1/3 dans le jeu). « On a envie de bien faire, appuie le demi-centre. On a commis quelques déchets mais on fait un match solide. Il y a les nouveaux joueurs à intégrer, c'est la première semaine où on enchaîne donc il faut prendre le rythme. Au final, c'est une bonne semaine. »

La prochaine s'annonce tout aussi consistante avec la réception de Chambéry mercredi et celle du Besiktas Istanbul samedi en Coupe d'Europe. Pour Créteil, éliminé de la Coupe EHF, elle sera tout aussi importante avec un déplacement à Aix, adversaire direct cette saison. « Tous les matches sont importants, corrige l'entraîneur Christophe Mazel. Mais aujourd'hui, Nantes était plus fort. Quand on peut les faire douter, on a été un peu fébriles alors qu'eux ont bien négocié ces moments. On a été bons dans pas mal de secteurs mais on paye cher nos balles perdues. » Revenus à -2 (22-24, 50e), dans le sillage d'un Robin remarquable (17 arrêts), les Cristoliens auraient en effet pu faire douter Nantes avec davantage de réussite. Mais Siffert (15 arrêts) avait décidé le contraire.

CRETEIL - NANTES
26 - 32 (Mi-temps : 13-17)
Statistiques du match (à venir)

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités