mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC Masc: Pour une 1ère à domicile, le PSG se fait peur !
LDC Masc: Pour une 1ère à domicile, le PSG se fait peur !
2 Octobre 2016 | Europe > Champion's League

Cardiaques et autres sensibles s'abstenir. Si le PSG s'est finalement imposé face à une équipe de Plock très volontaire, il a fallu attendre longtemps (une mi-temps) pour que le score bascule en faveur des locataires de Coubertin (33-30). Privés de Nikola Karabatic au quart d'heure de jeu, les Parisiens ont fait la différence grâce à Nedim Rémili (notre photo de tête).

par Yves Michel à Coubertin

On ne peut pas avoir tenu en échec Barcelone pendant près d'une mi-temps la semaine dernière sans susciter de la méfiance et du respect et surtout rentrer en Pologne, sans avoir inquiété le PSG. Et ce dimanche, on y a eu droit, au point de ne plus savoir laquelle des deux formations évoluait à domicile et s'affirmait en véritable patron. Les rares connaisseurs de handball qui garnissent les travées de Coubertin ont dû se pincer pour se rendre à l'évidence. Après 11 minutes de jeu, Paris était mené de trois longueurs (4-7) ! La réaction va se faire attendre, elle sera sporadique puisque les artilleurs locaux vont trouver sur leur chemin un certain Rodrigo Corralès. Quoi de plus naturel pour le portier espagnol de Plock de s'illustrer dans une salle qu'il retrouvera plus régulièrement, l'été prochain. Bref, les Parisiens ne parvenaient pas à se défaire de ce pot de glu polonaise très efficace dans le jeu rapide. C'est surtout sur son point fort, la défense que le PSG va montrer un peu trop de laxisme. Moins compact, moins solidaire et manquant d'agressivité, le bloc parisien va laisser les Duarte, Zhitnikov et autre Rocha tromper presque dans un fauteuil la vigilance d'un Thierry Omeyer totalement désemparé. Et comme si cela ne suffisait pas, alors qu'ils couraient toujours après le score, les Parisiens perdaient Nikola Karabatic. Un choc avec Tarabochia l'avait projeté au sol, il s'était relevé et soutenu par le kiné, avait regagné le banc sur une jambe (apparemment "Niko" souffre du genou droit. Aucun diagnostic n'a été délivré, les croisés seraient apparemment épargnés). Tant bien que mal, Paris ralliait la pause sans être rassuré. Seul l'écart au tableau d'affichage avait été réduit (15-15).



A la reprise, même si les Parisiens restaient à portée de fusil (17-17), un sursaut d'orgueil va les animer et les Polonais vont se montrer moins fringants et moins précis. « Nous n’étions pas venu ici seulement pour jouer un match mais pour le gagner, assure Piotr Przybecki, le coach polonais. Mais quand tu commences à commettre des erreurs, surtout face à une équipe comme celle-là, cela ne pardonne pas et cela nous a coûté la victoire. »  Sept minutes avant le repos, Gorazd Skof avait suppléé "Titi" Omeyer dans les cages et c'est finalement le Slovène qui va rameuter ses partenaires et montrer la voie. Le PSG était enfin conquérant, plus appliqué et moins brouillon notamment en attaque avec un Nédim Rémili phénoménal (22-19 à la 39ème).  « (Dix buts) Je ne m'attendais pas à ça. J'ai été en réussite mais c'est surtout grâce au travail de mes coéquipiers, soufflait l'ancien cristolien presque gêné par les félicitations. Plock a mis beaucoup d'intensité au début et ils nous ont empêchés d'imposer notre jeu. Ensuite, on a trouvé des solutions à l'intérieur, à 9 mètres et sur les ailes.» Les changements de gardiens avaient du bon puisqu'en-face, le jeune Morawski (21 ans) qui avait pris la place de Corrales allait brillamment s'illustrer. Pourtant Plock restait derrière mais toujours dans le match. Sime Ivic l'ancien Nantais allait donner quelques frayeurs à une défense parisienne qui avait oublié de se replier mais Rémili, encore lui maintenait l'écart (33-30).  



Que faudra-t-il retenir de ce 1er dimanche de Ligue des Champions à Coubertin ? Que Paris a tout simplement assuré l'essentiel au terme d'un match "qui n'était pas fait pour les nerfs" s'amusera à dire en conférence de presse "Noka" Serdarusic et qui avouera aussi "que tout ne s'était pas passé comme prévu." Qu'il y a encore du boulot pour affirmer encore quelques automatismes et qu'il ne faudrait pas que l'infirmerie continue à se remplir. On attendra avec fébrilité le résultat des examens radiologiques que Nikola Karabatic (photo ci-dessus lors de sa sortie en boitillant) doit passer ce lundi matin. A peine le temps de se retourner, le PSG recevra Aix en championnat mercredi et s'en ira en Suisse samedi défier Schaffhausen, toujours à la recherche de ses 1ers points dans la compétition européenne.


 A défaut de Florent Manaudou, c'est le nageur Camille Lacourt qui avait pris place dans les tribunes

A Paris, Stade Pierre de Coubertin
le dimanche 2 octobre à 17h30

PSG Handball - Orlen Wisla Plock    33 - 30  (MT: 15-15)

2000 spectateurs
Arbitres: Slave Nikolov & Gjorgji Nachevski (Mac)

PSG Handball
gardiens: Omeyer, Skof
joueurs de champ: Gensheimer (6/7), Stepancic (1/2), Hansen (8/11), Karabatic N. (2/4), Karabatic L. (3/5), Narcisse (2/4), Abalo (1/3), Remili (10/12), Mollgaard, Kempf - Nahi, Nielsen et Accambray (tous trois non utilisés),

O.W Plock
gardiens: Corrales, Morawski
jouuers de champ: Daszek (2/3), Ghionea (1/2), Mihic (1/2), Wisniewski (2/5), Duarte (6/8), Ivic (2/4), Pusica (2/2), Tarabochia (2/3), de Toledo (1/3), Zhitnikov (4/5), Gebala M. (1/1), Rocha (6/6), Kwiatkowski, Gebala T.


Trois questions à... Luc Abalo

Comment expliques-tu cette entrée en matière ?
Les arrières de Plock se sont vite retrouvés en réussite et nous, on s'est un peu pris la tête. On va dire qu'on a raté pas mal de shoots parce qu'on était un peu crispés. On n'a pas l'habitude de jouer des équipes étrangères dans cette salle et l'ambiance était particulière.

A la mi-temps, y'a-t-il eu une prise de conscience ?
En fait, le coach nous a dit qu'on n'était pas à notre niveau, que ce n'était pas normal et qu'il fallait mettre plus d'enthousiasme et surtout montrer qu'on avait envie. En 2ème, on s'est retrouvé, on a surtout mieux défendu et on a vu que lorsqu'on faisait les choses ensemble, cela pouvait fonctionner.

La blessure de "Niko" n'est pas une bonne nouvelle...
Je ne sais pas trop ce qu'il a, on ne s'est pas croisé pour en parler. J'espère que ce n'est pas grand chose et qu'il va revenir vite.



Le diaporama PSG - Plock par Céline Dély



Dernière Journée | Journée 2
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
VeszpremSchaffhausen322801/10>>
BarceloneKiel262501/10>>
Bjerringbro-Silkebor.Flensburg192502/10>>
ParisPlock333002/10>>
Prochaine Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
FlensburgBarcelone 08/10 
PlockVeszprem 08/10 
SchaffhausenParis 08/10 
Bjerringbro-Silkebor.Kiel 08/10 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Barcelone4220054482 
2Flensburg3210149431 
-Veszprem3210156521 
4Kiel221105353-11
5Paris2211060581-1
-Bjerringbro-Sil.221104449-1 
7Schaffhausen020205257-2 
-Plock020205361-2 
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités