mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M : PSG... le sentiment du travail bien fait !
LDC M : PSG... le sentiment du travail bien fait !
16 Octobre 2016 | Europe > Champion's League

Et de trois en Ligue des Champions. En battant Flensburg (27-22), le PSG rejoint Montpellier et Nantes au rang des équipes qui ont bonifié leur week-end dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Les Parisiens encore et toujours grâce à une défense de fer, deux gardiens très complémentaires et un énorme Nikola Karabatic, ont réalisé un match abouti face à des Allemands qui ont très vite baissé pavillon.

A Coubertin, par Yves MICHEL

Au rang des qualificatifs, on ne parlera pas de match parfait mais plutôt de match abouti et à voir le petit sourire au coin des lèvres de Noka Serdarusic à la sortie du terrain, on peut convenir que Paris a réalisé une belle opération en s’imposant de cinq longueurs (27-22) face à Flensburg.

Avant d’en arriver là, le coach francilien avait du quand même se triturer les méninges pour recomposer sa défense. La veille, après l’ultime séance d’entraînement, le genou de Luka Karabatic avait subitement gonflé, le médecin avait diagnostiqué une inflammation et l’obligation de déclarer forfait pour le match du lendemain. Coup dur donc pour un groupe qui cette saison ne compte que deux spécialistes sur ce poste. Il fallait se rendre à l’évidence et faire avec, Jesper Nielsen assurerait le boulot le plus longtemps possible et l’inusable Nikola… Karabatic jouerait les bons offices.

Au terme des soixante minutes, à juger l’ouvrage accompli par la défense parisienne, on ne peut que rester en admiration.  Jamais les Allemands n'ont été en mesure de prendre l’ascendant, même quand ils ont décidé de démarrer pied au plancher (0-2 à la 2ème) ou après s’être faits remonter, ils ont basculé une 2ème fois en tête (6-7 à la 13ème), Paris a recollé. « En fait, je pense qu’on a pris plus de risques qu’eux, analyse Luc Abalo, notamment en 2ème période et du coup on a plus concrétisé. Parce que cela a été un match un peu compliqué, ils ont souvent joué à 7, la tactique était importante, mais c’est vrai, le fait de bien défendre a été important et ils n’ont pas su résoudre les problèmes qu’on leur a posés. » Défendre, le B-A-BA du handball, là où tout peut se perdre ou tout se gagner. Jesper Nielsen par exemple et sur qui tous les yeux étaient rivés, s’est démené pour assumer la charge qu’on lui avait confiée. « Je me suis vraiment senti très bien, confiait le Suédois, cela m’a fait assez drôle de me retrouver sans Luka. Il est si important dans notre dispositif que j’espère qu’il va revenir bientôt. »  Durant la 1ère période, Flensburg essaiera de soutenir la comparaison et casser le tempo imposé par Paris mais le trop grand déchet au tir sera une terrible lacune pour les partenaires d’un Kentin Mahé qui a tout tenté, en vain. Si bien qu’à la pause, aidé par un Thierry Omeyer très inspiré et qui va même s’essayer (sans réussite) au tir, le PSG basculera en tête (13-11).

A la reprise, Paris va repartir sur les mêmes bases, avec la même envie. Certes avec au passage, quelques imperfections mais Vranjes, le coach de Flensburg qui va multiplier les rotations, ne trouvera jamais la clé pour faire sauter le verrou adverse. Même lorsque les Allemands vont donner l’impression d’être un peu plus précis dans leurs intentions, le PSG répondra présent et ne faiblira pas. Impacts physiques, âpreté à gagner et bonifier chaque ballon, solidarité et mobilité défensive, pressing, bref, les motifs de satisfaction étaient multiples (21-14 à la 45ème). Très discret jusque-là, Mikkel Hansen va même apporter sa contribution. Jakobsson qui avait bien vendangé, va retrouver un peu plus d’allant et de réussite mais il était trop tard. Il était dit que ce dimanche, Paris sortirait de Coubertin en patron, sans aucune égratignure. Et même quand les attaquants se sont tus, que la fatigue s’est faite ressentir, Gorazd Skof entré pour les dix dernières minutes au relais de Titi a fait le boulot. Le Slovène va louer l’extrémité de son pied droit pour déjouer la tentative de Mahé à 7 m et entre deux parades, il récidivera à 30 secondes de la fin sur un pénalty de Djordjic. C’est par un coup dur (forfait de Luka Karabatic) que le PSG avait amorcé son week-end, c’est dans l’allégresse et avec le sentiment du devoir accompli qu’il le terminait. Ce succès face à un des prétendants aux places d’honneur du groupe et pourquoi pas au Final Four s’inscrit au meilleur des moments. Mais comme c’est devenu une habitude, PSG n’aura même pas le temps de savourer ce 1er succès probant à domicile en Ligue des Champions), deux matches seront au programme à venir. Mercredi, la réception du dernier de la D1 Sélestat et dimanche, le déplacement au Danemark, à Bjerringbro. Et là-bas, tout un peuple attend son idole, du moins en équipe nationale, Mikkel Hansen.

Trois questions à... Nikola Karabatic

A force, cela va devenir un poncif qui certainement va agacer mais les faits sont là. Encore une fois, Nikola Karabatic a été énorme. Revenu en pleine forme contre Dunkerque après avoir été touché au genou onze jours auparavant, l’aîné de la fratrie a poursuivi sur sa bonne lancée contre Flensburg. Il n'a laissé aucune place au bricolage et dans son sillage, tout le monde s'est surpassé. 

Après une telle prestation, il y a tout lieu d'être satisfait...
C'est un match intelligemment mené. On ne va pas parler de match référence car il n'y a que ça en Ligue des Champions. A Kiel par exemple, on avait très bien joué et on aurait du ramener au minimum un match nul, on a su réagir derrière mais il n'y a pas de petits matches, on doit être très satisfait aujourd'hui mais on sait que cela ne veut rien dire.

En tout cas, c'est très avantageux de battre Flensburg...
Il reste beaucoup de matches. On sait de toute façon que ce n'est pas parce qu'on finira en tête de la poule qu'on ira forcément au Final Four, on l'a vu la saison dernière. C'est un peu "bateau" de dire ça mais on va prendre les matches les uns après les autres, mais c'est vrai qu'on est très heureux d'avoir gagné et en plus avec la manière contre Flensburg.  

Défensivement, vous avez su compenser l'absence de Luka...
Bien-sûr... le groupe déjà solide, s'est un peu plus ressoudé. C'est après l'entraînement de samedi, qu'il a ressenti des douleurs, donc on n'a rien pu travailler (pour compenser), j'ai du défendre à sa place alors que je ne défends jamais à ce niveau-là. Cela a très bien fonctionné mais il ne va pas falloir que cela s'éternise. Car si Jesper s'était blessé, c'était à moi d'aller au pivot, je vais devoir bosser ça un petit peu mais je connais les combinaisons (rires).

Le diaporama de PSG Handball - Flensburg par Céline Dély

A Paris, Salle de Coubertin
Le dimanche 16 octobre 2016 à 18h30
Paris Saint-Germain HB - SG Flensburg-Handewitt : 27-22 (Mi-temps :13-11)

2 200 spectateurs
Arbitres : MM Matija Gubica et Boris Milosevic (Croatie)

Evolution du score :  3-2 5°, 5-5 10°, 8-7 15°, 9-7 20°, 11-10 25°, 13-11 MT - 17-13 35°, 19-14 40°, 21-14 45°, 24-20 50°, 25-21 55°, 27-22 FT.


Paris - Flensburg 27-22
ChL M P. A 2016-2017, 16 Octobre 2016, Journée 4
Paris Paris
Joueurs Tc Pe Tt Pd In Bp 2mn Rge But Eva
U.GENSHEIMER 2/3 5/5 7/8 0 0 0 0 0 7 21
N.KARABATIC 6/11 0/0 6/11 0 0 0 0 0 6 18
N.REMILI 5/7 0/0 5/7 0 0 0 0 0 5 15
M.HANSEN 4/8 0/0 4/8 0 0 0 1 0 4 10
D.NARCISSE 2/3 0/0 2/3 0 0 1 0 0 2 4
L.STEPANCIC 1/1 0/0 1/1 0 0 1 0 0 1 1
L.ABALO 2/2 0/0 2/2 0 0 1 2 0 2 0
W.ACCAMBRAY 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
B.KOUNKOUD 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
J.M'TIMA 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
H.MOLLGAARD JENSEN 0/0 0/0 0/0 0 0 1 0 0 0 -2
J.NIELSEN 0/0 0/0 0/0 0 0 0 1 0 0 -2
Total 22/35 5/5 27/40 0 0 4 4 0 27 65
Gardiens Ac Ap Arr Pd In Bp 2mn Rge But Eva
G.SKOF 4/6 2/3 6/9 0 0 0 0 0 0 14
T.OMEYER 11/29 0/1 11/30 0 0 0 0 0 0 8
Total 15/35 2/4 17/39 0 0 4 4 0 27 87
Flensburg Flensburg
Joueurs Tc Pe Tt Pd In Bp 2mn Rge But Eva
J.JAKOBSSON 5/11 0/0 5/11 0 0 0 0 0 5 15
J.GOTTFRIDSSON 3/6 0/0 3/6 0 0 0 1 0 3 7
P.DJORDJIC 3/8 0/1 3/9 0 0 0 0 0 3 6
K.MAHÉ 2/4 2/4 4/8 0 0 0 0 0 4 6
H.WANNE 2/3 0/0 2/3 0 0 0 0 0 2 6
A.ZACHARIASSEN 2/2 0/0 2/2 0 0 0 1 0 2 4
J.HEINL 1/3 0/0 1/3 0 0 0 0 0 1 3
H.TOFT-HANSEN 1/1 0/0 1/1 0 0 0 0 0 1 3
B.RADIVOJEVIC 1/2 0/0 1/2 0 0 0 1 0 1 1
H.GLANDORF 0/2 0/0 0/2 0 0 0 0 0 0 0
I.HORVAT 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
L.SVAN HANSEN 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
T.KARLSSON 0/0 0/0 0/0 0 0 0 1 0 0 -2
T.MOGENSEN 0/0 0/0 0/0 0 0 0 1 0 0 -2
Total 20/42 2/5 22/47 0 0 0 5 0 22 47
Gardiens Ac Ap Arr Pd In Bp 2mn Rge But Eva
K.MOLLER 9/23 0/2 9/25 0 0 0 0 0 0 6
M.ANDERSSON 5/13 0/3 5/16 0 0 0 0 0 0 2
Total 14/36 0/5 14/41 0 0 0 5 0 22 55



Dernière Journée | Journée 4
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Barcelone Schaffhausen 38 25 12/10 >>
Veszprem Kiel 21 19 15/10 >>
Bjerringbro-Silkebor. Plock 33 24 16/10 >>
Paris Flensburg 27 22 16/10 >>
Prochaine Journée | Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Flensburg Plock   22/10  
Barcelone Veszprem   22/10  
Kiel Schaffhausen   22/10  
Bjerringbro-Silkebor. Paris   22/10  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Barcelone 8 4 4 0 0 120 100 4  
2 Paris 6 4 3 1 0 122 105 3  
- Veszprem 6 4 2 0 2 105 99 1  
4 Kiel 4 4 2 2 0 100 99 -1 3
5 Bjerringbro-Sil. 4 4 2 2 0 102 101 1 -3
6 Flensburg 3 4 1 2 1 98 98 -2  
7 Plock 1 4 0 3 1 105 122 -1  
8 Schaffhausen 0 4 0 4 0 102 130 -4  


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités