mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Le Raphaélois Mihai Popescu n'a pas volé sa bière !
LSL: Le Raphaélois Mihai Popescu n'a pas volé sa bière !
20 Octobre 2016 | France > LNH

Avec 20 arrêts à son actif, le portier Mihai Popescu a été un des principaux artisans du succès de Saint Raphaël face à Montpellier (27-26). Le Roumain a réalisé un match plein de la 1ère à la dernière minute. Ce succès permet aux Varois de remonter à la 3ème place au classement et de passer les Héraultais. Le PSG est toujours seul en tête avec 1 point d'avance sur Nantes.

par Yves Michel

Saint Raphaël n'a pas la meilleure défense de 1ère division masculine pour rien et si cette défense est performante, c'est aussi parce que les gardiens apportent leur totale contribution. Ce jeudi soir, Djukanovic n'a fait qu'une courte apparition pour arrêter un 7 mètres face à Kavticnik et c'est tout à fait logique tant le reste du temps, la prestation de son binôme Mihai Popescu a été parfaite et donc déterminante. Avec 20 arrêts au compteur, le Roumain a non seulement écoeuré les tireurs montpelliérains mais aussi été présent aux moments clés de la rencontre comme cette dernière action à 10 secondes de la fin, lorsqu'avec la balle de l'égalisation au bout des mains, Mathieu Grébille s'est retrouvé une nouvelle fois en échec. Son manque de réussite offensif (0/5) est aussi le symbole des carences dela base arrière montpelliéraine où pendant de longues minutes, seul le Lituanien Truchanovicius (photo ci-dessous) s'est illustré.

Outre une certaine maladresse en attaque placée, c'est en défense en 1ère période que les Héraultais ont connu les plus graves manquements. Avec un repli parfois approximatif et un manque de mobilité, ils ont donné l'image d'une formation à la peine, par moments désarmée. Et St Raphaël en a profité. Si l'écart au score ne va pas beaucoup évoluer pendant les 25 premières minutes, c'est juste avant la pause que les Varois animés par "Miro" Jurka sur l'aile droite et Dani Sarmiento à la mène vont prendre l'ascendant tactiquement (17-15).



A la reprise, la réaction montpelliéraine était attendue, elle va arriver mais sera de courte durée. Même si le jeu était plus fluide et la vigilance accrue, ce qui va permettre de réduire l'écart (17-17 à la 3ème), Montpellier ne va pas profiter de ces bons ballons gagnés après les arrêts de Nikola Portner qui était entré dans ce second acte à la place d'un Vincent Gérard, assez infructueux (4 arrêts). C'est surtout dans la gestion de ses temps faibles que St Raphaël va se montrer le plus convaincant. L'équipe de Joël Da Silva a su faire le dos rond lorsqu'elle s'est retrouvée en infériorité numérique ou les rares fois quand Montpellier a mis un coup d'accélération.

Ce jeudi soir, il aurait fallu une formation montpelliéraine plus en réussite au tir et peut-être un peu plus clairvoyante dans ses intentions pour prendre en défaut les Varois. Tout s'est finalement joué dans le money-time, lorsque l'atmosphère s'alourdit et les ballons sont de plus en plus chauds. Lorsqu'à trente secondes de la fin, Sarmiento a délivré ses partenaires (27-26), le MHB devait être irréprochable pour arracher l'égalisation. La suite, on la connait, il était écrit quelque part que dans un tel contexte et au vu des 60 minutes produites, St Raphaël ne pouvait pas perdre.

Puisque ce match avait une incidence directe sur le classement, St Raphaël fait une excellente opération en retrouvant la 3ème place, Montpellier perd un peu de terrain, juste derrière. Résultats des courses, c'est le PSG et Nantes qui se frottent les mains avec 3 et 2 points d'avance sur les Azuréens.

La totalité de la 5ème journée avec notamment la belle opération d'Ivry face à Dunkerque, est à lire ICI



A St Raphaël, palais des Sports Jean-François Krakowski, jeudi 20 octobre 2016

SAINT RAPHAEL VHB - MONTPELLIER HANDBALL       27 - 26    (MT: 17-15) 
Statistiques du match

Les réactions des deux coaches (recueillies par Anne Champion)

Joël Da Silva, entraîneur de St Raphaël
« Ce soir c'est un très gros match vu de l'extérieur. On avait pris des options tactiques ambitieuses qu'on avait travaillées cette semaine et ces risques ont été récompensés. Face à cette équipe, il fallait le faire, de toute façon. On s'est appuyé sur notre défense qui est performante depuis le début de saison. On a gagné des ballons en contre et grâce à "Popé". En attaque, on a encore du travail même si on fait de belles choses. Le bilan après ces 5 journées est plutôt positif, on a 7 points soit 1 de moins que l'an dernier à la même période »

Patrice Canayer, entraîneur de Montpellier
« Ce soir, il y a de la déception et de la frustration car on ne perd que d'un but. Cela nous est arrivé souvent. J'ai expliqué aux joueurs que ce ne sont pas les arbitres qui nous font perdre le match comme ils pouvaient le dire. Il suffit de regarder nos statistiques. On a moitié moins d'arrêts que l'équipe de Saint-Raphaël et on a une réussite au tir de 15 à 20% inférieure. En plus de ça, dans les 5 dernières minutes, on a deux ballons pour passer à +2 et on ne marque pas. Sans parler des performances individuelles de mes joueurs. »

Le diaporama St Raphaël - Montpellier par Anne Champion



Après cette 5ème journée, le PSG reste la meilleure attaque de D1 masculine avec 175 buts inscrits devant Nantes (157), Aix (153) et Montpellier (152). Ferment la marche, Dunkerque (116) et Sélestat (123).

Du côté des défenses, St Raphaël est le porte-étendard de la LSL avec 126 buts encaissés devant le PSG (133), Cesson (135) et Montpellier (136). Ferment la marche Saran (166) et Toulouse (159).

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités