mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Coupe EHF : Nantes et Brest y sont presque
Coupe EHF : Nantes et Brest y sont presque
13 Novembre 2016 | Europe

En déplacement, les deux clubs français ramènent une victoire plus que positive. Large pour les Nantaises, vainqueurs à Dalfsen (31-21). Encourageante pour Brest (25-20), dominé 25 minutes avant de prendre le dessus à Bera Bera.

A mi-chemin de la double confrontation du 3e tour de Coupe EHF, les deux clubs français ont fait un grand pas en avant vers la phase de groupes de la compétition. En déplacement, ils se sont tous les deux imposés, qui plus est avec un vrai écart qui laisse espérer le meilleur. Pour les Nantaises, c’est même fait sauf incroyable catastrophe, tant les joueuses de Jan Basny ont dominé leur sujet dans la salle type gymnase de collège de Dalfsen, avec lignes de terrain de badminton et co. au sol. Au final, la victoire de dix buts (31-21), méritée, valide déjà la qualification du NLA, qui, venu sans autre ambition que de passer un tour, se retrouve donc dans le haut du panier où il retrouvera les clubs recalés de la Ligue des champions. Pour Brest, les plus prudents diront que rien n’est encore certain en dépit du succès décroché à San Sebastian contre Bera Bera (25-20). Car les Bretonnes ont d’abord été malmenées par les locales, plus rapides, plus promptes à imposer leur rythme et qui ont fait déjouer les filles de Laurent Bezeau dans un premier temps.

Commençons par Nantes. Cette jeune équipe, jeune club même, n’a encore rien d’un grand d’Europe, mais elle a pourtant abordé pleine de maturité cette rencontre piège à Dalfsen, adversaire supposé plus faible mais terriblement accrocheur. Bien calées en 0-6 devant une bonne Marion Callavé, les Ligériennes ont vite pris les devants (6-10). Puis une perte de balle a succédé à un tir loupé, les deuxièmes ballons sont revenus dans les mains néerlandaises, la défense a un peu relâché la pression, et les locales sont revenues dans une fin de première mi-temps très mal gérée (14-14). La pause a néanmoins remis les idées à l’endroit pour les Nantaises, boostées par l’entrée impeccable de Gervaise Pierson (auteure d’une demi-douzaine d’arrêts à six mètres). Très vite, les visiteuses reprenaient leurs aises (19-23) en jouant chaque montée de balle pour punir Dalfsen, et l’écart enflait jusqu’à finir à +10 (31-21), ce qui signifie un 17-7 sur la seconde période. Et voilà une qualification assurée pour les actuelles 2e du Championnat.

DALFSEN – NANTES LA
21 – 31 (MT : 14-14)

A Dalfsen, De Terfkoele ontmoetingscentrum. 550 spectateurs. Arbitres : MM. Novikov et Perepilitsy.

DALFEN
Gardiennes : Janssen, Ten Holde et Vandewall.
Joueuses de champ : Kooij, Logtenberg (5), Steenbakkers, Rijks, Oosterwijk, Pavkovic (3), Van Buren, Nusser (7), Ros, De Wild (2), Koppe, Wilsterman, Van Leeuwen (4).
Entraîneur : P. Portengen.

NANTES
Gardiennes : Callavé, Pierson (2 buts) et Lo.
Joueuses de champ : Klein (2), Holta (5), Lignières (4), Mandret, Schop (4), Chesneau, Stoiljkovic (2), Soulard, Clavel, Escribano (8), Coatanéa (4), Lawson.
Entraîneur : J. Basny.

Comme les Nantaises, les Brestoises ont également fait la différence en seconde période. Mais la différence, c’est qu’elles partaient de plus loin. De -4, retard accusé au quart d’heure de jeu, alors que Bera Bera profitait d’une supériorité numérique pour creuser l’écart. A l’opposé, le BBH n’y arrivait pas en attaque et ne marquait que quatre fois dans le premier quart d’heure (8-4). « On savait qu’il y allait avoir de la vitesse mais elles nous ont quand même surprises au début, explique Allison Pineau sur le site du club. On n’était pas organisées sur le repli mais on s’est vite adaptées et on a été plus compactes une fois qu’on a compris comment elles jouaient. » Les ajustements défensifs effectués, le BBH allait en effet recoller rapidement, passant même un 7-0 à cheval sur les deux périodes (de 9-6 à 9-13, 31e). Cet avantage semblait préservé alors que les buteuses se multipliaient (onze marqueuses différentes pour Brest) mais les coéquipières d’Alicia Fernandez (5 buts, meilleure buteuse de la rencontre) revenaient à une unité au cœur de la seconde période (17-18, 42e). Une frayeur vite balayée par les filles de Laurent Bezeau, dont un nouveau coup d’accélérateur remettait les choses en place (17-21, 55e). Clairement, ces dernières ont les cartes en main avant le retour, à condition d’y mettre l’intensité nécessaire pour ne pas laisser les Basques s’emballer et croire en l’exploit.

BERA BERA – BREST
20 – 25 (MT : 9-12)

A San Sebastian, Polideportivo Jose A. Gasca. 1900 spectateurs. Arbitres : Mmes Alpaidze et Berezkina (RUS).

BERA BERA
Gardiennes : Temprano et Zugarrondo.
Joueuses de champ : Arrojeria (2), Sans (1), Aramendia (3), Ezkurdia (2), Menendez (2), Mugica (2), Zaldua, Etxeberria (3), Lizarbe, Lopez, A. Fernandez (5), Ederra.
Entraîneur : M. Puche.

BREST
Gardiennes : Darleux et Dangueuger.
Joueuses de champ : Toublanc, Tissier (2), Geiger, Durand (3), Le Hir (2), Copy (1), N’Gouan (1), Pineau (3), Prouvensier (4), Tizi, N’Tsama Akoa (3), Limal (1), Desgrolard (2), Mangué (3).
Entraîneur : L. Bezeau.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités