mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDF F: Le Havre et Bourg-de-Péage à la chasse au gros
CDF F: Le Havre et Bourg-de-Péage à la chasse au gros
18 Novembre 2016 | France > Coupe de France

Les Normandes, face à un Chambray revigoré, et les Drômoises, contre un Besançon prometteur, vont pouvoir se jauger face à des adversaires qu’elles comptent retrouver en élite l’an prochain. "On peut se mettre au niveau", veut croire Nina Brkljacic, capitaine du HAC. "Sur un match de Coupe, on peut essayer de rêver" abonde Camille Comte, l'entraîneur péagois.

Le Havre, pour s'aérer l'esprit

Au moment d’évoquer le début de saison délicat (5e) de son équipe, Roch Bedos n’hésite pas. « On ne peut pas se cacher : le classement actuel et notre production sont en deçà de nos espérances. » L’entraîneur havrais parle même de « crise de confiance ». « Plus on avance, plus on piétine. » Malgré un recrutement conséquent (Pidpalova, Arrighino, Betzer, Pantic…), qui s’adossait à une bonne base restant de la saison dernière, Le Havre n’est pas encore au niveau auquel il prétend. Et plus que la défaite à domicile face à Aunis (2e journée), c’est ce dernier mois sans victoire (deux nul, une défaite) qui fait tousser. « Il y a eu beaucoup de changements, justifie la capitaine et demi-centre Nina Brkljacic (photo de tête). Je le vois sur la base arrière, où seule Léa Aubertot et moi étions là avant. Il y a des automatismes à trouver, d’autant qu’on n’a pas les mêmes profils que l’an passé, où on jouait davantage au près. Là, il y a parfois de bonnes choses à l’entraînement mais on n’arrive pas encore à le répéter en match. Déjà qu’on est attendues en tant que VAP par nos adversaires, elles ont senti qu’on avait un peu la pression, alors elles se disent "Pourquoi pas ?" »

Dans un club qui a su se battre l’an dernier avec une équipe montée au dernier moment en raison de l’incertitude financière, cela passe mal. « Mais à l’entraînement, on s’envoie !, promet l’ancienne Cannoise. Les gens nous attendent plus et voient moins ce côté guerrières de l’an dernier, mais on se bat. Peut-être chacune de son côté, pas encore en groupe… » C’est ce qu’il va falloir corriger durant la longue trêve hivernale, pendant laquelle manqueront l’ailière droite Jocelyne Mavoungou et l’ailière gauche Hadja Sawaneh, retenues pour la CAN et également absentes samedi. Du travail, toujours du travail, dans une ambiance peut-être un rien pesante. « La pression, dit Bedos, il faut se la mettre, cela fait partie du métier. Mais rien n’est perdu, on a les cartes en main, sans dépendre de personne. On a prévu beaucoup de choses pendant la trêve et les premiers matchs de février (la D2 ne reprend que le 4 février) seront déterminants. »

Mais pour détendre un peu l’atmosphère, ce match de Coupe de France arrive à point nommé. Chambray, lancé en D1 après des mois difficiles (deux succès sur les deux derniers matchs), « est dans un état de confiance opposé à nous », estime l’entraîneur. « Elles sont en pleine bourre alors que nous, on souffre. C’est un match de gala qui arrive dans un moment difficile mais on espérait avoir une LFH pour en faire profiter le public et les partenaires et on est gâtés. » « C’est un match de travail, c’est sûr, reprend Brkljacic. Mais, en préparation, je nous ai vu capables de bonnes choses contre les bonnes équipes, et de moins bonnes contre les moins bonnes… On peut se mettre au niveau. En tout cas, je ne les regarde pas comme si on était toutes petites et elles tout en haut. On ne sait jamais, on verra comment se déroule le match. Il peut y avoir des jours sans, on a connu ça ces derniers temps, peut-être que ce sera leur tour… » Et pourquoi pas rêver d’un réveil, enfin. « Cela peut être un déclic », ose Roch Bedos. Cela adoucirait vraiment l’hiver en Normandie.

A Bourg-de-Péage, « l’occasion de s’étalonner »

Malgré deux défaites en neuf rencontres, le club drômois (meilleure attaque et 2e meilleure défense de D2) a réussi son début de saison. Deuxième titulaire du statut VAP, il semble avoir digéré sa nouvelle étiquette, en témoignent les larges succès face à Aunis (+14), Noisy (+12) ou à St-Grégoire (+11), trois trouble-fêtes de la division. L'accession en LFH est encore loin (Bourg doit terminer dans les quatre premiers, comme Le Havre), mais la montée en puissance semble réelle. Alors la venue de Besançon, samedi, sonne comme un test idéal pour se mesurer au très haut niveau. Et ce sera l’occasion pour Camille Comte, l’entraîneur péagois, de retrouver l’équipe qu’il a fait remonter en LFH avant de laisser la main à Raphaëlle Tervel, son ancienne adjointe.

Comment jugez-vous votre première partie de saison ?
Ça va comme je veux en termes de jeu. On est  premiers aujourd’hui dans un Championnat qui semble être très accroché, en réussissant à se décrocher un peu au classement à la trêve. Donc c’est une très bonne première partie de saison. Nos deux défaites (à Vaulx-en-Velin et à St-Maur) n’ont pas trop été comprises car ce ne n’est pas face aux meilleures équipes, mais être VAP et jouer le haut du classement, en étant désignés, c’est très différent de ce qu’on a vécu l’an dernier, tout le monde nous attend au tournant. Alors ce n’est pas plus gênant de perdre contre une équipe qui joue son va-tout chez elle, sans pression. Maintenant, on est échaudées, comme en témoignent nos résultats face à Rennes, Aunis ou Noisy, ça veut dire quelque-chose.

Comment abordez-vous ce match de Coupe face à Besançon ?
C’est surtout l’occasion de s’étalonner. Si on est en LFH, on aura ce type de confrontations dans quelques mois, où on sera une équipe de coups, pas un cador. Donc ce premier test est déjà intéressant par rapport à notre statut l’an prochain, si on a le bonheur de monter. C’est un bonus aussi : on est vraiment dans une bonne dynamique, avec l’impression de monter en puissance, avoir un dernier test de ce niveau avant la trêve est vraiment réjouissant. On est très contents d’accueillir Besançon chez nous.

Avec l’idée de tenter un coup ou juste de profiter ?
On n’a rien à perdre sur ce match. Si on le gagne, on dira simplement qu’on a gagné un match de Coupe, car sur la longueur d’un Championnat, on finirait derrière Besançon. On ne se prend pas pour d’autres. Mais sur un match de Coupe on peut essayer de rêver. Je connais très bien Besançon, sur les aspects individuels, la philosophie des coachs. Elles ont de la qualité offensive, dans le jeu en lecture, elles savent s’exprimer. Peut-être que si elles sentent qu’elles sont chez nous, avec la pression de leur statut de favori, elles auront un peu de crainte. Car je suis sûr que beaucoup de Bisontins voient la Coupe comme un chemin vers la Coupe d’Europe à ne pas ignorer…

A titre personnel, qu’est-ce que cela vous fait de retrouver Besançon ?
C’est un plaisir. J’ai passé quatre ans d’une superbe aventure humaine, avec tous les acteurs du club, les parents, les bénévoles. C’est un plaisir de rencontrer ces gens à nouveau. Après, sur le bord du terrain, je vais sentir ce que les joueuses vont faire car je les connais très bien, je pense pouvoir deviner. La plupart, je les ai connues quand elles étaient au pôle espoir ou au centre de formation, je connais aussi leur parcours de personnes, de femmes… C’est un match à préparer en me détachant un peu de tout ça. Ce n’est pas parce que c’est Besançon que je dois proposer autre chose à mes joueuses. Mais cela aura vraiment une saveur particulière pour moi.

Les autres matchs

Outre Chambray et Besançon, en danger chez les deux VAP de D2, quatre autres clubs de D1 font leur entrée dès les 16es de finale. Et certains pourraient tomber. Pensent entrer en compétition en janvier, Nice avait accepté de libérer plus tôt ses internationales (Cissé, Colic, Sako) avant de voir ce 16e de finale pour les clubs non-européens ; si les dirigeants plaident une absence de communication de la part de la fédération et l'ont fait savoir dans une lettre ouverte, le mal est fait et l'OGCN sera donc diminué pour se rendre à Plan-de-Cuques, 3e de D2 qui se paierait bien un cadeau avant Noël.

Celles-sur-Belle aura un déplacement aussi court que piégeux à Mérignac (6e de D2), où les Celloises comptent décrocher leur premier succès de la saison en match officiel. Opposés à des adversaires de haut de tableau de N1, Dijon (à Achenheim) et Toulon (au Pouzin) devront mettre le plus grand sérieux pour s’éviter des frayeurs avant d’en terminer de 2016.

Petit poucet de la compétition, Montigny-lès-Metz (N2) vise l’exploit face à St-Maur, dernier de D2. Les quatre autre clubs de Nationale qui reçoivent une D2 espèrent eux passer un tour de plus afin de s’offrir un match de gala face à un club de l’élite pour débuter 2017.

*****************************

ROCHECHOUART-ST-JUNIEN HANDBALL 87 - AUNIS HB LA ROCHELLE PERIGNY

Pronostic : Aunis

Arbitres / Délégué (D) :
BOYER ROMAIN
UTEAU ADRIEN
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 20:45:00
Lieu :
P.D.S ST JUNIEN
Boulevard Cachin
ST JUNIEN

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

MERIGNAC HANDBALL - CELLES SUR BELLE

Pronostic : Celles

Arbitres / Délégué (D) :
TURIN SEBASTIEN
FABRE MAXIME
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 20:45:00
Lieu :
PIERRE DE COUBERTIN
AVENUE ROBERT SCHUMANN
MERIGNAC

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

ENTENTE MONTIGNY HANDBALL - STELLA SPORTS SAINT MAUR HANDBALL

Pronostic : Stella

Arbitres / Délégué (D) :
FROTTIER AURELIEN
ROUX CLEMENT
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 21:00:00
Lieu :
GYMNASE BERNANOS
RUE PHILIPPE COLSON
MONTIGNY LES METZ

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

HAVRE ATHLETIC CLUB - CHAMBRAY TOURAINE HANDBALL

Pronostic : Chambray

Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 20:00:00
Lieu :
COMONT
RUE RENE HELOUIS
NOTRE DAME DE GRAVENCHON

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

LANDI / LAMPAUL HB - SAINT GREGOIRE RENNES METROPOLE HANDBALL

Pronostic : St Grégoire

Arbitres / Délégué (D) :
REMAI EMMANUEL
SAUVADE FREDERIC
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 20:30:00
Lieu :
SOS LAMPAUL
Rue du Stade
LAMPAUL GUIMILIAU

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

VAL D'ORGE FEMININ - HBC ST AMAND LES EAUX PORTE DU HAINAUT

Pronostic : St Amand

Arbitres / Délégué (D) :
HAJICEK MARC
MILOSAVLJEVIC KRISTOF
Date et Heure :
Le 20/11/2016 A 16:15:00
Lieu :
Les Mares Yvon
Place Léonard de Vinci
ST MICHEL SUR ORGE

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

DROME HANDBALL BOURG DE PEAGE - ES BESANCON FEMININ

Pronostic : Besançon

Arbitres / Délégué (D) :
LELARGE JULIEN
RIEU VINCENT
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 19:00:00
Lieu :
Complexe Sportif Vercors / salle competition
Rue Zamenhof / Boulevard Alpes Provence
BOURG DE PEAGE

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

ACHENHEIM TRUCHTERSHEIM - CERCLE DIJON BOURGOGNE 21

Pronostic : Dijon

Arbitres / Délégué (D) :
BAILLY ALEXANDRE
MAGNIER VINCENT
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 21:00:00
Lieu :
CENTRE SPORTIF DU KOCHERSBERG
RUE PEREZ
TRUCHTERSHEIM

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

S.U.N. A.L BOUILLARGUES - ASUL VAULX EN VELIN

Pronostic : Bouillargues

Arbitres / Délégué (D) :
CHAMAND JEREMY
CHAMAND MICHEL
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 20:15:00
Lieu :
Gymnase municipal
Rue de la Source
BOUILLARGUES

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

HANDBALL PLAN DE CUQUES - OGC NICE COTE D'AZUR HANDBALL

Pronostic : Plan de Cuques

Arbitres / Délégué (D) :
FERBUS HENRI
VAUJANY STEPHANE
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 20:30:00
Lieu :
LES AMBROSIS
Avenue Pasteur
PLAN DE CUQUES

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

LE POUZIN HB 07 - TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL

Pronostic : Toulon

Arbitres / Délégué (D) :
BOIS FREDERIC
DUFFET PHILIPPE
Date et Heure :
Le 19/11/2016 A 15:00:00
Lieu :
Jackson Richardson
Complexe sportif 'Lili Moins'
LE POUZIN

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités