mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF F : Brest et Nantes verront les poules
EHF F : Brest et Nantes verront les poules
21 Novembre 2016 | Europe

Des quatre clubs français engagés dans la compétition, deux sont parvenus en phase de poules. Brest et Nantes ont confirmé ce week-end leur victoire de l’aller, face à Bera Bera (23-19) et Dalfsen (31-28). Ils seront maintenant chez les grands.

De suspense il n’y avait plus vraiment après les matchs allers gagnés par les deux clubs à l’extérieur. Et pourtant. Brest s’est fait peur samedi, pour le match retour du 3e tour de Coupe EHF face aux Espagnoles de Bera Bera. Il y a une semaine, les Bretonnes s’en étaient sorties avec un pécule de cinq buts (25-20) en dépit d’un match inégal, avec des gros temps forts espagnols. Chez elles, les joueuses de Laurent Bezeau ont remis ça, en commençait très mal, à tel point que San Sebastian, à l'initiative d'une rythme très élevé en début de rencontre, était virtuellement qualifié après 13 minutes (2-8) ! Pas de défense, des échecs au tir, des pertes de balle, bref, une nouvelle entame manquée face à un adversaire qui n’avait rien à perdre. Heureusement, passé ce quart d’heure difficile, Amandine Tissier et Maud-Eva Copy, d’un doublé chacune, remettaient les choses en place (8-9, 24e).

Revenu à un but, Brest cédait à nouveau à l’entame de la seconde période devant l’activité mise par Leyre Aramendia (5 buts) et les siennes. Alicia Fernandez remettait les Basques à +4 (11-15, 42e) et rien n’était fait pour la qualification. Jusqu’à ce que Brest retrouve pour de bon sa solidité défensive devant Cléopatre Darleux (9 arrêts). Les locales n’encaissaient alors que quatre buts jusqu’à la fin du match et, à défaut d’être étincelantes, elles prenaient les devants sur un doublé de Marta Mangué (16-15, 49e) et les gardaient, terminant sur un +4 trompeur (23-19) tant ce fut difficile. Qu’importe, le BBH boucle une première demi-saison excellente en termes de résultats : en France, les deux gros (Metz et Issy-Paris) ont été battus et la 3e place est solidement prise. En Europe, la qualification pour la phase de groupes n’avait rien d’évident et les coéquipières de Stéphanie N’Tsama Akoa l’ont décrochée de belle manière. Reste à confirmer tout cela, avec une énorme marge de progression.

BREST – BERA BERA
23 – 19 (8-10)

A Brest, Arena. 3719 spectateurs. Arbitres : MM. Schulze et Tönnies (ALL).

Le diaporama du match par P. Riou


BREST
Gardiennes : Darleux (58 min, 9 arrêts) et Dangueuger (2 min).
Joueuses de champ : Toublanc, Tissier (5/5), Durand (2/3), Le Hir, Copy (3/6), N’Gouan (2/2), Pineau (1/4), Le Bellec, Prouvensier (3/4), Tizi (1/2), N’Tsama Akoa (0/5), Limal (0/1), Desgrolard (1/1), Mangué (5/9).
Entraîneur : L. Bezeau.

BERA BERA
Gardiennes : Temprano (60 min, 11 arrêts) et Zugarrondo.
Joueuses de champ : Arrojeria (2/6), Sans (1/3), Aramendia (5/5), Ezkurdia (0/1), Menendez (3/6), Mugica (2/3), Elorza (0/2), Zaldua, Etxeberria (3/5), Lizarbe, Lopez (0/1), A. Fernandez (3/5), Ederra.
Entraîneur : M. Puche.

Tranquille comme Nantes

Les dix buts d’avance acquis à Dalfsen faisaient que pour le NLA, il n’y avait plus vraiment d’enjeu. A l’issue d’un match plaisant où les deux équipes ont montré leur volonté d’attaquer, les Nantaises ont décroché une sixième victoire en six matches européens cette saison, 31 à 28 face aux Néerlandaises. Un succès serein, les locales ayant mené toute la partie de quelques buts sans tout à fait tuer le match jusqu’à l’approche des dix dernières minutes (28-23, 49e). L’essentiel était de finir l’année par un succès sans épuiser les joueuses, ce que le coach ligérien a su faire avec de nombreuses rotations (neuf marqueuses différentes).

Nantes et Brest attendent désormais de connaître leurs adversaires à l’issue du tirage au sort qui aura lieu jeudi (lire ci-dessous). Il y aura du très costaud avec les équipes qualifiées (Érd, Metzingen, Togliatti…) et surtout celles reversées de Ligue des champions comme Sävehof et le Rostov de Siraba Dembélé, éliminé surprise dès la phase de groupes. Les seize équipes seront réparties en quatre groupes de quatre, les deux premiers de chaque groupe étant qualifiés pour les quarts de finale.

NANTES – DALFSEN
31 – 28 (16-15)

A Nantes, Trocardière. 3500 spectateurs. Arbitres : MM. D. et R. Accoto (POR).

Le diaporama du match par P. Padioleau

NANTES
Gardiennes : Pierson (60 min, 12 arrêts dt 2 pen) et Callavé.
Joueuses de champ : Marchal, Klein (3/3), Holta (6/8), Lignières (1/1), Mandret, Schop (3/3), Chesneau (0/1), Ahanda (0/2), Stoiljkovic (5/8), Soulard (2/2), Clavel (2/2), Escribano (4/7), Coatanéa (5/7), Lawson (0/1).
Entraîneur : J. Basny.

DALFSEN
Gardiennes : Janssen (27 min, 6 arrêts), Ten Holte (31 min, 3 arrêts) et Vandewall (1 min).
Joueuses de champ : Kooij, Logtenberg (4/5), Steenbakkers (2/3), Rijks (2/4), Oosterwijk (1/3), Van Buren (4/7), Nusser (7/10), Ros, De Wild (2/6), Koppe (3/3), Wilsterman, Van Leeuwen (3/8).
Entraîneur : P. Portengen.

Mendy, Signaté et Obein en seront

Deux autres Françaises se sont qualifiées pour la phase de groupes de la Coupe EHF. Finalistes de la compétition (alors C3) l’an passé, Metzingen et Wendy Obein poursuivent leur aventure cette saison. Les Allemandes, opposées à Ankara où évolue Armelle Attingré, ont renversé la vapeur. Battues de six buts à l’aller, elles l’ont emporté de treize chez elles (36-23). Pour Erd et Fehervar, il y eux moins de suspense. Les premières, avec six buts de Mariama Signaté sur les deux matchs, ont éliminé leurs compatriotes de Dunaujvaros (29-22, 31-25), avec également huit buts de l’ex-Miossaise Mireya Gonzalez. Tombeur d’Issy-Paris au 2e tour, Érd sera clairement l’un des gros bras de cette compétition. A Fehervar, Claudine Mendy a trouvé ses marques. L’arrière gauche internationale a terminé meilleure marqueuse de son équipe lors du match retour (6 buts), soit onze buts sur la double confrontation avec les Slovaques de Michalovce (28-23, 27-19).

La Coupe EHF s’arrête en revanche au 3e tour pour Audrey Bruneau et Marie-Paule Gnabouyou (en plus d’Armelle Attingré donc). Le Hypo de l’ancienne Fleuryssoise n’a rien pu faire face aux Russes de Krasnodar, battu deux fois (29-23, 32-26). Bruneau a inscrit cinq buts sur la double confrontation, donc quatre à l’aller en Autriche. Ce sont aussi des Russes, celles de Togliatti, qui ont éliminé le Viborg de Gnabouyou (29-26, 28-22). La gauchère française a inscrit trois buts en deux rencontres.

Les pots connus

C'est jeudi matin, à partir de 11 heures, que le tirage au sort de la phase de groupes sera effectué. Les clubs français connaissent d'ores et déjà leur pot : le 3 pour Brest, assuré de ne pas tomber avec Randers, Metzingen et Érd, ce qui est un excellent début ; le 4 pour Nantes, qui ne jouera ni contre Fehérvar, ni Trondheim, ni Togliatti. A noter que deux équipes d'un même pays ne peuvent pas se retrouver dans la même poule, donc pas de Brest-Nantes pour le moment.

Pot 1 : Leipzig (ALL), Glassverket (NOR), Rostov (RUS), Sävehof (SUE)
Pot 2 : Nykobing (DAN), Bietigheim (ALL), Oldenburg (ALL), Krasnodar (RUS)
Pot 3 Randers (DAN), Brest, Metzingen (ALL), Érd (HON)
Pot 4 : Nantes, Fehérvar (HON), TTrondheim (NOR), Togliatti (RUS).

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision