mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Eaubonne règne toujours sur Poitiers
Eaubonne règne toujours sur Poitiers
2 Décembre 2016 | France

11° édition du maintenant traditionnel Tournoi Inter Pôles de Poitiers et encore une fois une jolie réussite à tous points de vue. Si Eaubonne a une nouvelle fois fait preuve d’une belle supériorité, cela n’a pas empêché les 5 autres participants de ne jamais lâcher l’affaire sur aucun match, montrant que si l’Ile de France restait le premier réservoir de France en termes de formation, partout ailleurs on avance, on se structure et on progresse.

Et comme souvent, ce tournoi a permis de découvrir quelques jolies perles pour le futur national et tout de suite on pense à un garçon comme Hugo Brouzet, pivot de l’Aquitaine et dernier sorti d’une génération exceptionnelle de sportifs. Après Yves, le grand père roi du lancer du poids dans les années 1970. Après le père, Olivier, international à 72 reprises avec le XV de France, voilà Hugo, le petit dernier, enfin petit… 2.07m sous la toise à 17 ans et une mobilité plus qu’étonnante pour son gabarit et de vrais savoir-faire au poste de pivot distillé par le toujours sémillant Patrick Passemard. Mais on a aussi très vite remarqué un Lucas Jametal (Photo ci-dessus), né en 2000, Tremblaysien et arrière de son état qui a montré une puissance et des savoir-faire parfois étonnant. Mais que dire de deux autres protégés de Pascal Person à Eaubonne… Tout d’abord là aussi un fils de… Un certain Kylian Rigault, Cristolien et fils de Pierre Yves, sérial buteur avec Pontault-Combault et Créteil. Encore en plein développement, Kilian Rigault a vraiment étonné par son sens du jeu. Trivialement, on peut dire de lui qu’il « pue » le handball !!! Mais on ne peut finir cette mini revue en en oubliant bien d’autres qui auront eux aussi leurs mots à dire dans les saisons à venir sans évoquer un gardien de but qui a époustouflé le Bois d’Amour pendant 2 jours. A peine 16 ans (Pascal Person ayant décidé de n’emmener que les 2000 et 2001), Gabriel Bodinier (Photo ci-dessous)a fait ce que l’on peut appeler un sans-faute sur les 4 matches de son équipe. Point d’orgue, la finale contre le Pôle de Chartres, pendant laquelle il a écœuré un à un tous les meilleurs artificiers de la bande de Fred Salmon. Extrêmement stable émotionnellement et psychologiquement. Ne prenant jamais deux fois de suite le même but. Capable de jouer tout en variation dans ses parades et pouvant sortir des relances de feu, le jeune gardien du Paris SG Handball et du Paris Galaxy semble avoir tout ce qu’il faut dans la tête et dans le corps pour envisager un très bel avenir à haut niveau.


Avec une telle somme de talents, même en ayant 1 an de moins que les plus gros joueurs des autres pôles, la victoire d’Eaubonne devenait presque d’une logique implaccable et ce qui devait devint. Mais ce type de tournois est aussi un joli laboratoire pour les options de jeu mais ce qui peut paraître étonnant, c’est que le jeu ne supériorité numérique à 7 n’a jamais été utilisé. Cela peut le paraître, mais est totalement justifiable en termes de formation pour les responsables des pôles présents. Pascal Person, Fred Salmon, Patrick Passemard, Sébastien Avril et consort ont tous le même discours. Soit on parle de mettre un place un jeu offensif en supériorité, mais celui-ci est loin d’être formateur car éclipsant tout une partie des savoir-faire du joueur. Soit on parle de contrer le jeu en supériorité et que l’on soit en 6x7 ou 5x6, cela ne change rien, c’est défensivement qu’il faut savoir s’adapter. Et là on a vu parfois de belles entorses à la sacrosainte 1-5 homme à homme prônée depuis des années. On a revu des défenses de zone 0-6 ou 1-5, des défenses mixtes, bref, une culture tactique défensive qui sera bien utile à tous ces jeunes joueurs, eux qui devront sans doute jouer avec cette règle toute leur carrière. Le titre des – de 17 en Croatie cet été a été décroché avec une vraie culture tactique des staff et des joueurs pour annihiler le jeu en supériorité des Allemands, Suisses ou Croates. Comme quoi parfois, la jeunesse peut aussi être source d’inspiration pour les plus anciens !

Les Résultats
AQUITAINE - LIMOUSIN : 25-25
CENTRE VAL DE LOIRE - POITOU CHARENTES : 21-16
PARIS ILE DE FRANCE - LIMOUSIN : 28-14
MIDI PYRÉNÉES - CENTRE VAL DE LOIRE : 12-22
PARIS ILE DE France - AQUITAINE : 23-21
MIDI PYRÉNÉES - POITOU CHARENTES : 18-24
Demi-finales
PARIS ILE DE FRANCE - POITOU CHARENTES : 21-15
CENTRE VAL DE LOIRE - AQUITAINE : 22-18
Place 5/6
MIDI PYRENEES - LIMOUSIN : 16 - 22
Finale 3/4
AQUITAINE - POITOU CHARENTES : 26-20
Finale
PARIS ILE DE France - CENTRE VAL DE LOIRE : 23-14

Classement
1- PARIS ILE DE France
2- CENTRE VAL DE LOIRE
3- AQUITAINE

4- POITOU CHARENTES
5- LIMOUSIN
6- MIDI PYRENNEES

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités