mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial - arbitrage: Où sont passés Pichon-Reveret ?
Mondial - arbitrage: Où sont passés Pichon-Reveret ?
26 Janvier 2017 | International > Mondial

Stevann Pichon et Laurent Reveret qui figurent parmi les meilleurs sifflets du championnat de France ont disparu des radars du Mondial 2017. A l'issue de la phase de groupe, ils ont été priés d'aller oeuvrer loin de l'espace médiatique, à Brest, pour la coupe du Président qui réunit les huit plus mal classés de l'épreuve.

Par Yves MICHEL depuis Paris


A l'approche du carré final, le nombre des arbitres retenus pour le Mondial s'est considérablement réduit. Des seize binômes présents lors de la 1ère semaine, six parmi les meilleurs sifflets ont été conservés.

Les Danois (dont la sélection a été éliminée dès les 8èmes de finale) Martin Gjeding et Mads Hansen, les Allemands (la Mannschaft a également été éliminée en 8èmes de finale) Lars Geipel et Marcus Helbig, les Espagnols (la Roja a été sortie en quarts) Oscar Raluy et Angel Sabroso auxquels se rajoutent les paires tchèque (Vaclav Horacek et Jiri Novotny), macédonienne (Gjorgji Nachevski et Slave Nikolov) et suisse (Arthur Brunner et Morad Salah).

Des deux tandems tricolores du départ, il n'en reste plus aucun. Dans la phase à élimination directe, Charlotte et Julie Bonaventura ont dirigé le 8ème entre la Russie et la Slovénie et étaient en réserve sur un quart. L'excellent parcours de l'équipe de France, qualifiée pour l'emballage final ne leur permet pas de prétendre à plus.

Pour le binôme Laurent Reveret - Stevann Pichon, ce 25ème Mondial a normalement bien commencé, il s'est bizarrement terminé. Le Parisien associé au Nantais a sifflé Suède-Bahrein, Egypte-Bahrein, Suède-Qatar dans le tour préliminaire - groupe D, ensuite les deux Français ont été priés de rallier Brest où les attendait la coupe du Président qui n'est même pas une consolante puisqu'elle ne donne droit à rien mais plutôt le tournoi des laissés-pour-compte. Autrement dit, une récréation qui n'intéresse personne pendant que les matches les plus convoités (8èmes et quarts) se déroulent ailleurs.

Il n'y a pas si longtemps Laurent Reveret formait avec Nordine Lazaar, un des tout meilleurs tandems au Monde. Après les Jeux de 2012, l'arrêt pour raisons professionnelles de son partenaire, l'avait obligé à s'orienter vers une autre association. Stevann Pichon jusque-là associé au très expérimenté Olivier Buy avait été pressenti. Retour à la case départ, ils avaient du (re)faire leurs classes au plus haut niveau international et effectué leur examen de passage lors du Mondial... juniors masculin 2013 en Bosnie. Deux ans plus tard au Qatar, ils sifflent quelques matches du championnat du Monde, la coupe du Président n'est pas à l'ordre du jour. En janvier 2016, ils sont conviés à l'Euro en Pologne. Ils ne s'imaginaient pas alors que Brest et le purgatoire de l'IHF leur tendraient les bras.

A lire leurs réactions sur leur page Facebook, on comprend que la pilule est très dure à avaler.

Désigner deux binômes français (la France était la seule nation à être représentée par deux duos sur ce Mondial 2017) apparait finalement contre-productif. L'IHF seule souveraine en la matière a tranché et décidé d'envoyer nos deux Tricolores, à la pointe du Finistère. La commission centrale de l'arbitrage à la Fédération Française n'a toujours pas donné son point de vue sur ce qui apparait comme étant un véritable camouflet !

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

Le Caraty
en live avec Handvision