mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Issy-Paris en costaud, Nice en bête noire
LFH : Issy-Paris en costaud, Nice en bête noire
2 Février 2017 | France > LBE

Brillantes en défense et efficaces en attaque, les Parisiennes ont mis fin à une série de quinze matchs sans défaite pour Nantes, dominé chez lui (22-33). La belle dynamique brestoise s'arrête aussi, stoppée à Nice (22-17).

Cela avait tout d'un tournant, et Issy-Paris l'a idéalement négocié. Deux semaines après sa défaite à Dijon, le club francilien s'est imposé en costaud à Nantes, concurrent direct pour les premières places, qui surfait pourtant sur une superbe série de quinze matchs sans défaite. Mais mercredi, les Nantaises sont tombées sur un os : Silje Solberg, étincelante pendant une heure (21 arrêts à 51% dont 2/3 pen !) derrière une défense très consistante. Serein avec sa gardienne norvégienne, Issy-Paris a vite pris les devants (1-5, 5e, 5-11, 16e). Et n'a jamais lâché malgré un retour des Nantaises à -3.

Tout au long de la seconde période, l'écart s'est creuse, avec un but de Stine Oftedal par-ci (7/8), un de Lois Abbingh par-là (5 buts), pour une victoire de onze buts qui ne reflète pas l'écart de niveau entre les deux équipes sur toute une saison, mais sur un match oui. Car sans une bonne Stoiljkovic (2/10), une Coatanéa pas efficace (2/7) et des gardiennes moins en verve (8 arrêts à elles deux), Nantes ne peut pas gagner ni développer son jeu de montée de balle. Et c'est donc Issy-Paris qui reste 3e, se rapprochant même de Brest.

Nice a remis ça !

Car dans le même temps, les Brestoises sont tombées à Nice, qui bouclera donc la phase régulière avec deux victoires en deux matchs face au BBH après sa victoire de l'aller. Les pronostics ne donnaient pas les Niçoises favorites mais ces dernières ont su bénéficier des circonstances, à savoir un désir de revanche et un collectif adverse très amoindri (Durand, Limal, Mangué et Tissier absentes). Et avec une Hatadou Sako impressionnante pour son retour (18 arrêts), l'OGCN a fait la course en tête du début (5-1, 7e) à la fin, en dépit d'un rapproché breton (16-14, 43e). Comme à l'aller,  c'est en défense que les Niçoises ont construit leur succès, le premier depuis septembre, ce qui va faire un bien fou à cette équipe. Pour Brest, il s'agit de récupérer au mieux avant un nouveau match de Coupe d'Europe, dimanche, qui peut qualifier les filles de Laurent Bezeau en quart de finale de Coupe EHF.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision