mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL - 14ème J: Rien à signaler ou presque !
LSL - 14ème J: Rien à signaler ou presque !
9 Février 2017 | France > LSL

C’était une reprise avec tout ce que cela peut comporter. Un statu quo pour les trois équipes (PSG, Nantes, St Raphaël) qui occupent le podium de tête, le sursaut de Créteil dans les profondeurs du classement et la bonne affaire de Toulouse qui s’installe en embuscade dans le Top 6. Ce jeudi soir, Dunkerque-Montpellier fermera la 14ème journée de 1ère division masculine. 

Et comme souvent dans ces cas-là, c’est un détail, un exploit personnel qui a fait basculer le sort de la rencontre. Toulouse a fait la course en tête tout le long, menant même au plus fort de quatre longueurs mais Saran s’est accroché revenant à hauteur dans le money-time (28-28 à la 56ème). Pierrick Chelle a fait basculer la marque en faveur du Fenix à 1’30 du terme et derrière, l’inévitable Yassine Idrissi (photo de tête) a réalisé l’arrêt qu’il fallait, empêchant le Croate Tomi Vozab d’égaliser. Ce succès permet aux Toulousains de se hisser dans le Top 6 du championnat et faire l’écart avec le reste du classement. Pour le promu, c’est un coup d’arrêt et la propension à ne pas engranger des points quand il le faut.

Pas de souci pour le Paris St Germain qui a déroulé face à Nîmes. Tout a été plié en un quart d’heure, le temps pour les partenaires de Nikola Karabatic de faire le trou (+4, +7, +8) et surfer sur cet avantage sans risque d’être inquiétés. L’addition finale est salée (37-23) mais elle reflète la différence entre les deux équipes. Côté PSG, on relèvera le beau tir groupé du trio Gensheimer-Hansen-Karabatic (6 buts) et les 9 arrêts de Titi Omeyer.

Aller jouer à Aix-en-Provence n’est plus une difficulté. Les Provençaux n’ont plus gagné à domicile depuis le 19 octobre de l’an passé ! Certes entre temps, il y avait eu quelques succès à l’extérieur, heureusement, serait-on tenté de remarquer sinon le PAUC végèterait dans les profondeurs du classement. Ce mercredi, face à une équipe de Nantes qui a pris les commandes d’entrée (3-8 à la 8ème) pour ne jamais plus les lâcher. Dominik Klein mais surtout Nicolas Claire, le grand absent du Mondial ont véritablement rayonné (7 et 8 buts) pour offrir au « H » son 10ème succès consécutif, toutes compétitions confondues (le 7ème d’affilée en championnat) et rester à un point de retard du leader parisien.

Sélestat s’est surpris à rêver l’espace d’une mi-temps. Jouant sans pression, face à une équipe de St Raphaël qui a eu besoin de la pause pour se remettre les idées en place.  Même s’ils n’ont jamais coulé, menés à une seule reprise autour de la 35ème (11-12), les Varois sont restés longtemps avec ce sparadrap alsacien accroché à la semelle. Et puis le travail de sape a payé, les solutions en attaque ont été plus franches mais il a fallu attendre les vingt dernières minutes pour voir les locaux prendre le large et s’imposer avec un écart plus en rapport avec leur niveau (25-18). C’était un match de reprise. du moins pour St Raphaël. Pour Sélestat, c'était un baroud d'honneur.

A Chambéry, ce fut serré mais au final ce sont les Savoyards qui l’ont emporté face à Cesson. Succès étriqué certes (27-25) mais au vu des résultats d’avant trêve (3 défaites de rang en championnat) et une infirmerie copieusement remplie, cela suffit au bonheur des partenaires d'Alexandre Tritta (notre photo). Après une entame catastrophique (2-4 à la 9ème), Chambéry a été porté comme souvent par son gardien Yann Genty (13 parades au total) surtout lorsque l’adversaire breton s’est rapproché (16-15 à la 38ème). Si en seconde période, l’écart s’est stabilisé, offrant aux locaux un avantage substantiel (5 buts), Cesson n’a jamais baissé les bras. Sans pour autant trouver les bonnes solutions pour passer devant. Attention tout de même pour les hommes de Yérime Sylla qui voient la zone de relégation se rapprocher.

Si Saran est un des grands perdants de la soirée, que dire d’Ivry ? Excepté un succès face à Sélestat, les Val-de-Marnais n’ont plus gagné depuis le 19 octobre ! Le derby face à Créteil était très important pour enclencher une dynamique, pour se rassurer et débuter l’année 2017 de la meilleure des façons qui soit. Sauf que les Cristoliens ont été plus sérieux, mieux inspirés et plus agressifs que leurs vis-à-vis et  ont mené au score le plus souvent. Un début sur les chapeaux de roues (4-9 à la 15ème), un retour des Ivryens peu avant la pause (15-15), des débats plus équilibrés au cours d’un match très haché dans le second acte, il faudra attendre le money-time pour que la bascule se fasse. Et la logique a été respectée. Créteil qui attendait depuis très (trop) longtemps ce succès en championnat s’est imposé dans la douleur après un retour en force des locaux dans les 5 dernières minutes (23-27 à la 55ème - 27-28 score final).

La 14e journée s'achève ce jeudi avec Dunkerque-Montpellier. Le club héraultais retrouvera l'arrière gauche de l'équipe de France Mathieu Grébille (photo ci-dessous), remis d'une blessure au genou droit (ménisque) qui l'a éloigné des parquets pendant plus de deux mois mais devra se passer des services de Diego Simonet (entorse acromio-claviculaire de l’épaule droite) et Vid Kavticnik (rupture du ligament croisé du genou droit), touchés pendant le Mondial. Le gaucher slovène ne réapparaitra pas sur les terrains avant la reprise, la saison prochaine.



PAYS D'AIX - HBC NANTES                    33-38  (MT: 12-18)
Statistiques du match

ST RAPHAEL VHB - SELESTAT AHB         25-18  (MT: 10-9)
Statistiques du match

US IVRY - US CRETEIL                          27-28  (MT: 15-15)
Statistiques du match

SARAN - FENIX TOULOUSE                    28-29  (MT: 11-15)
Statistiques du match

PSG handball - USAM NIMES                 37-23  (MT: 19-13)
Statistiques du match

CHAMBERY SMBH - CESSON RENNES     27-25  (MT: 13-9)
Statistiques du match

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision