mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDF : Montpellier a toujours la recette !
CDF : Montpellier a toujours la recette !
22 Février 2017 | France > Coupe de France
Montpellier savait que la Coupe de France était quasiment la seule compétition gagnable cette saison. Les Héraultais ont fait le boulot superbement en s’imposant dans le choc des chocs de ces 8° de finales en disposant presque facilement de Paris sur ses terres de Coubertin 34 à 28. Entre combat, guerre tactique et gestes de classe, les Héraultais auront proposé la panoplie complète qui les avait vu dominer Paris par deux fois dans les coupes la saison dernière. Clairement le MHB a remporté ce match en grande équipe qu’il est entrain de redevenir après un début de saison un peu compliqué.

par François DASRIAUX



Et c’est avec une équipe de combat que Montpellier aura entamé la rencontre ! Défensivement bien en place avec une 5-1 et un Arnaud Bingo très perturbant devant pour la fluidité du jeu parisien, les Montpelliérains ne lâchaient pas un pouce en attaque, jouant parfois avec la chance et quelques ballons qui retombaient dans leurs mains, mais aussi avec un Nikola Portner qui n’allait pas mettre longtemps à sortir les arrêts déterminants. Quasi privé de Vincent Gérard, malade mais qui avait quand même fait le déplacement et qui va d’ailleurs rentrer pour sortir le 7 mètres de l’espoir pour Paris face à Mikkel Hansen, le gardien suisse du MHB allait être le grand bonhomme défensivement pour ses couleurs. Mais entre un début de match tonitruant de Luc Abalo, la solidité de Nedim Remili sur la base arrière parisienne et la présence plus que solide de Jesper Nielsen en pivot, Paris avait trouvé quelques jolies armes pour répondre quasiment du tac au tac. Le souci était clairement défensif avec un Gorad Skof qui ne retrouvait pas sa verve de Flensburg et qui était rapidement remplacé par un Thierry Omeyer beaucoup plus solide sans être totalement déterminant. Mais passé les 12 premières minutes de jeu, Patrice Canayer allait lancer la grande revue d’effectif dans son groupe et peu à peu tous les joueurs intégraient le jeu avec quasiment tous une grosse réussite comme par exemple un Aymen Toumi une nouvelle impeccable à la finition. Mais les manieurs de ballons étaient presque économisés. Michael Guigou, Jure Dolenec en étaient réduits à la portion congrue tandis que Diego Simonet, revenu de sa blessure « mondialesque », restait scotché sur le banc. Mais Montpellier tenait toujours parfaitement les choses et sans un tir au plus que parfait de Michael Guigou sur le gong (tir qui s’écrasait sur la double arête de la lucarne), le MHB serait rentré avec un +3 plus qu’intéressant aux vestiaires.



On s’attendait à une révolte parisienne au retour sur le terrain et pour contrer cette logique implacable, Patrice Canayer remettait son groupe de combat de début de match et la tactique allait se révéler plus que payante. Car si Paris arrivait à revenir à hauteur, clairement, la débauche d‘énergie pour y arriver allait coûter plus que cher par la suite… Car si au MHB les rotations étaient permanentes sans que jamais le niveau ne tombe, à Paris, les Barachet, Accambray, Kounkoud et Nahi, tous sur la feuille de match allaient rester assis sur le banc en spectateurs privilégiés mais en spectateurs… Luka Karabatic faisait une rentrée très courte et pas flamboyante, tandis qu’une fois de plus Luka Stepansic était cantonné aux affaires défensives comme Henrik Mollgaard. Comme en plus Mikkel Hansen n’avait clairement pas récupéré de sa grippe du week-end, Nikola Karabatic était bien émoussé, Uwe Gensheimer « psychotait » face à Nikola Portner et Nedim Remili se mettait la cheville à l’équerre sur une mauvaise réception. Cela sentait de plus en mauvais pour les actions du PSG dans cette rencontre. Surtout qu’une fois les organismes parisiens bien entamés, Patrice Canayer allait lâcher les chevaux et tous ses talents hors normes quasiment tous en ensemble. Et là ça allait piquer fort ! Les Guigou, Dolenec, Simonet, Grébille, Fabrégas et Porte allaient s’en donner à cœur joie dans le dernier quart d’heure. Arrivant même à infliger un 9-2 en 10 minutes qui allait plier le match pour de bon. Paris n’allait plus jouer que par à coup… Comme un canard dont a coupé la tête, cela courrait un peu partout mais jamais dans le bon tempo alors que Montpellier déroulait un jeu collectif à la limite du monstrueux.



Au final, un +6 cinglant qui offre à Montpellier la possibilité de jouer encore un titre cette saison. Pour Paris, à voir si cela sera un coup d’arrêt ou juste une péripétie, réponse déjà samedi soir en Ligue des Champions avec un adversaire qui sera certainement moins coriace, les Suisses de Schaffhausen, ancien club d'un certain Nikola Portner !

A Paris, Salle de Coubertin
Le mercredi 22 février 2017 à 20h45
8° de finale de la Coupe de France
Paris SG Handball - Montpellier Handball : 28 - 34 (Mi-temps : 14-16 )
4 200 spectateurs
Arbitres : Mlles Julie et Charlotte Bonaventura

Evolution du score : 2-3 5°, 4-5 10°, 9-8 15°, 11-10 20°, 12-14 25°, 14-16 MT - 17-18 35°, 20-20 40°, 22-25 45°, 24-27 50°, 26-31 55°, 28-34 FT.



Nikola Portner: " On a joué en équipe "

propos recueillis par Yves MICHEL

Avec 15 arrêts à son actif, Nikola Portner contraint de disputer la quasi totalité de la rencontre (Vincent Gérard grippé) a été un des éléments déterminants du succès montpelliérain. Comme à son habitude, le portier suisse du MHB garde la tête sur les épaules.

Est-ce qu'un tel scénario se prépare ?
On ne peut pas dire cela... La seule chose qui a changé, c'est qu'on a eu plus de temps pour le faire. Mais on n'a pas fait des séances vidéo supplémentaires. Mais ce qu'on vient de faire, c'est sûr, est particulier puisqu'on est la 1ère équipe, à battre Paris cette saison, à domicile.

On a senti de votre côté, une parfaite sérénité, une meilleure maîtrise technique...
Dès que tu as tous les "mecs" concernés, que tous se sentent importants dans l'équipe, ça change tout. Chacun sait que quoiqu'il fasse sur le terrain et surtout le temps qu'il y passe, il doit être décisif. Il y a aussi une espèce de confiance mutuelle entre nous. On a joué en équipe.

Montpellier a osé utiliser toute la profondeur de son banc...

Si tu veux battre Paris, tu dois être à 100%, physiquement et mentalement. Et quel que soit le joueur. Le coach n'a pas hésité à varier les rotations, faire souffler des cadres comme Val (Porte) qui venait de mettre 3-4 buts et ça a marché.

C'était une finale avant l'heure, vous devenez de fait, les grands favoris de la compétition...

Déjà, quand tu signes à Montpellier, tu sais que tu n'es pas attendu pour jouer les rôles mineurs. Paris n'est plus là, c'est bien mais ça va aussi influencer les autres équipes. C'est la coupe, un prétendant est éliminé, c'est un peu plus ouvert.

Est-ce qu'on est sur un 2ème volet de saison ?
Je l'espère. On va en plus jouer le championnat, la Ligue des Champions, il faut donc enchaîner. On a montré de quoi on était capables, il faut qu'on démontre désormais qu'on est une grosse équipe et qu'on sait rester constants. Que ce soit en Europe ou en France.

Paris - Montpellier 28-34
C. de France 2016-2017, 22 Février 2017, Tour 3 | Phase 1
ParisParis
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
N.REMILI5/70/05/740200517
L.ABALO5/60/05/601200512
J.NIELSEN5/70/05/700100511
U.GENSHEIMER2/43/45/800000510
H.MOLLGAARD JENSEN2/20/02/20000026
N.KARABATIC3/70/03/73151031
D.NARCISSE1/10/01/10010011
W.ACCAMBRAY0/00/00/00000000
X.BARACHET0/00/00/00000000
L.KARABATIC0/00/00/00000000
B.KOUNKOUD0/00/00/00000000
D.NAHI0/00/00/00000000
L.STEPANCIC0/00/00/0012000-2
M.HANSEN2/40/12/5003002-5
Total25/383/528/437316102851
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
G.SKOF11/360/111/370000002
T.OMEYER2/100/02/10000000-3
Total13/460/113/477316102850
MontpellierMontpellier
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
J.DOLENEC6/60/06/630100622
M.GUIGOU3/40/03/444100322
M.GREBILLE6/100/06/1000010612
A.BINGO3/30/03/302100311
A.TOUMI3/30/03/30000039
B.BONNEFOND4/80/04/80000048
L.FABREGAS2/30/02/30102023
D.SIMONET MOLDES1/10/01/10000013
M.ZVIZEJ1/10/01/10000013
V.PORTE4/100/04/100020042
T.CAUSSE0/00/00/00110000
J.FAUSTIN0/11/11/20001010
J.TRUCHANOVICIUS0/00/00/0003000-6
Total33/501/134/51789403489
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
N.PORTNER15/391/416/4300000014
V.GERARD0/01/21/20000002
S.BELLAHCENE0/00/00/00000000
Total15/392/617/457894034105


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités