mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Metz frappe le premier
LFH : Metz frappe le premier
31 Mai 2017 | France > LFH

Résumé de la finale aller de LFH.
Une excellente Rajcic et quelques coups d’éclat offensif ont permis aux Messines de remporter la finale aller, mercredi à Brest (22-21). Mais la résistance des Brestoises prouve que rien n’est joué avant le retour, samedi.

C’est un combat de boxe en deux rounds qui s’annonce, durant lequel chaque équipe va donner et encaisser des coups. La première manche a tourné à l’avantage de Metz, champion de France en titre, un peu plus en réussite que Brest, poussé par 4 000 spectateurs et courageux pendant une heure (22-21). « Mais un but, c’est rien, prévenait aussitôt Grâce Zaadi sur beIN Sports. On repart à 0-0, on va travailler comme si c’était un nouveau match et on va essayer de mieux faire. » Mieux faire en attaque sans doute, car en défense, les Lorraines ont livré une prestation quasi impeccable, au niveau de leur adversaire, réputé lui aussi pour son arrière garde.

Le duel de défenses attendu a eu lieu, et c’est à chaque fois qu’une attaque a baissé que l’écart s’est fait en faveur d’une équipe ou l’autre. D’abord pour Brest, qui grattait deux ballons, courait et marquait derrière (2-0, 3e). Un écart aussitôt comblé quand Metz se mettait à son tour à récupérer des ballons et à monter les balles, avec une Camille Aoustin impeccable à la conclusion (4-4, 9e). Le début de match était plutôt brestois, avec une intensité folle autour du duo Ntsama Akoa – N’Gouan en défense centrale, et de la patience en attaque, mais Laura Glauser était énorme pour éviter aux locales de s’enflammer.

En face, Cléopatre Darleux l’était tout autant, et ses 9 arrêts (sur 19) étaient déterminants. Dans son sillage, Brest enfilait un 5-0, avec une doublette Ntsama Akoa – Pineau déterminante en attaque. A la pause, les Brestoises avaient fait un premier écart (13-10). La pause permettait aux Messines de réagir, toujours basées sur une défense impeccable et, cette fois, une Marina Rajcic parfaite dans les cages (6 arrêts à 43%). A l’inverse, les bras adverses ne trouvaient plus autant de positions et, malgré les efforts de Marta Mangue (2/10), Brest ne pouvait que fléchir, ce dont profitaient les Lorraines (16-16, 43e). Ces dernières prenaient même deux unités d’avance (17-19, 52e) et restaient devant jusqu’au terme.

Sur la sirène, une belle combinaison permettait à Aoustin de provoquer un ultime pénalty, qui pouvait permettre aux visiteuses de prendre deux buts d’avance. Mais l’ailière gauche butait sur Darleux, qui limite donc à un but le retard des Brestoises avant le match retour (22-21). « Le but, c’était que le match d’aujourd’hui soit serré pour nous donner des chances pour le match retour », expliquait la gardienne. La mission est bien réussie. Reste le deuxième round.

Brest - Metz : 21-22
MT : 13-10

Statistiques du match

Album photos à venir...

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités