mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EURO M: Pour l'Aixois Goni Leoz, ça s'en va et ça revient !
EURO M: Pour l'Aixois Goni Leoz, ça s'en va et ça revient !
24 Janvier 2018 | International > Euro

Une sortie, deux entrées, l'arrière espagnol de Pays d'Aix est l'homme à tout faire du sélectionneur de la "Roja" qui depuis le début de l'Euro lui a fait changer trois fois de statut entre les tribunes et le banc. Ce soir, le Basque de Pampelune sera sur la feuille du match décisif face à l'Allemagne.

Iosu Goni Leoz est en train d'établir bien malgré lui, un record. Celui du joueur qui a fait le plus de va-et-vients entre les tribunes comme 17ème homme de la "Roja" et la feuille de match.

Lorsqu'avant de partir pour la Croatie, Jordi Ribera, l'entraîneur de la sélection ibère donne sa liste, l'arrière-demi centre de Pays d'Aix n'entre pas dans les 16. Il fait le voyage jusqu'à Varazdin où l'Espagne va disputer son tour préliminaire mais reste en réserve de la république, ou plutôt de la monarchie.

L'équipe passe aisément son 1er obstacle (+17) face à la République Tchèque, plus difficilement face à la Hongrie (+2). Seulement voilà sur ce match contre les Magyars, Julen Aguinagalde n'a pas pu être utilisé longtemps (à peine 2'), il souffre d'une lombalgie aigué. Ribera décide donc de le remplacer et de solliciter Iosu Goni Leoz en vue du match contre le Danemark.

L'Aixois passe un quart d'heure sur le terrain, ne se montre pas à son avantage et la sélection perd contre Mikkel Hansen et les siens.

A l'entame du tour principal, Aguinagalde semble aller mieux. Ribera le réintègre au détriment de Iosu qui revient dans les tribunes. L'Espagne gagne sans l'ombre d'une contestation face à la Macédoine (31-20), le pivot de Kielce n'a été utilisé que 8 minutes. Il fait un retour progressif mais à 35 ans, son dos est toujours douloureux. Contre la Slovénie, la "Roja" se prend les pieds dans le tapis, la base arrière est en échec au tir et l'équipe s'incline 31-26. Dani Dujshebaev, le fils cadet de Talant et le petit frère d'Alex fait les frais d'un nouveau changement de Ribera, à quelques heures (ce mercredi à 20h30) d'un match décisif contre l'Allemagne (rencontre arbitrée par la paire française Pichon-Reveret).

Et qui croyez-vous que le sélectionneur appelle ce mercredi ? Iosu Goni Leoz pardi !

Quand on sait qu'en cas de qualification pour les finalités (demi-finales ou au pire le match pour la 5-6), l'entraîneur espagnol peut encore changer deux joueurs, l'arrière originaire de Pampelune s'est déjà préparé à l'éventualité. Heureusement qu'il connaît un peu plus de stabilité lorsqu'il est à Aix !

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités