mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D2F : Mérignac rate son décollage à Saint-Amand-les-Eaux
D2F : Mérignac rate son décollage à Saint-Amand-les-Eaux
26 Février 2018 | France > Division 2F

Au match aller, Mérignac l'avait emporté d'un petit but. Cette fois-ci, les Amandinoises tenaient à marquer les esprits et à confirmer leur actuelle progression dans le championnat et en Coupe de France. Au final, les joueuses de la Porte du Hainaut s'imposaient 31 à 27 (14-11) après avoir donné quelques suées à leurs supporteurs.

Au coup d'envoi de la partie, les deux collectifs accéléraient pour tester leurs adversaires d'un soir. À ce petit jeu, les Jaune et Bleu s'en sortaient après près de deux minutes de jeu grâce à un premier but de Vautier qui en comptabilisera sept. Les Girondines tentaient de réagir mais Daniela Pinto (qui vient de renouveler pour une saison son contrat avec le club du Hainaut) veillait au grain et ce n'est qu'après près de quatre minutes de jeu que Bruneau inscrivait le premier de ses neuf réalisations de la soirée (4e ; 1-1). Après une première vague de tirs ratés, Kante redonnait l'avantage aux siennes (6e ; 2-1), avantage vite annulé par Olivar (2-2). Malgré les arrêts du Murielle Nganmogne (15 au total), Malina, Surmely et Kante approvisionnaient le panier amandinois (9e ; 5-4).

Filipovic, par deux fois, puis Malina réveillaient leurs supporteurs en apportant, de nouveau, de l'eau au moulin amandinois (18e ; 9-5) tandis que les Mérignaçaises connaissaient un passage à vide qui n'allait pas s'éterniser puisque Mérignac réagissait et revenait à deux buts grâce à Degoue (22e ; 10-8). Daniela Pinto (16 arrêts en cours de match) multipliait ses parades tandis que Surmely, Vautier et Filipovic permettaient à Saint-Amand-les-Eaux de regagner les vestiaires avec trois buts d'avance : 14-11.

Au retour de la pause, les choses semblaient prendre une autre tournure alors que Mérignac revenait à une longueur : Keita (33e ; 14-13). Mais Vautier, Moesta et Malina redonnaient de l'oxygène à leur groupe (36e ; 18-15) pour en revenir à ces trois buts d'écart qui ne sécurisaient pas un éventuel résultat positif. Kante répliquait au but de Bilbao (39e ; 20-16) et le public donnait de plus en plus de la voix poussant Malina, Kante et Surmely à sortir le grand jeu malgré l'opposition adverse (41e ; 21-16). C'était sans compter sur Olivar, Degoué, Keita et Bruneau qui tenaient à repartir des Hauts-de-France la tête haute (46e ; 23-21). Malina et Vautier répliquaient alors à Bruneau et à Olivar mais Nganmogne s'interposait souvent sur leurs tirs (54e ; 27-25). L'espoir faisait place à l'incompréhension dans les tribunes mais les supporteurs amandinois voulaient tant y croire ! Et ils ont bien fait puisque Filipovic, Surmely et Ngo Leyi permettaient de revenir aux trois longueurs d'avance malgré la réaction de Keita et de Bruneau (59e ; 30-27). Néanmoins, en bonne capitaine, Malina concluait les débats en réussissant un ultime tir aux 7 m sur le buzzer permettant à Saint-Amand-les-Eaux d'enregistrer une victoire tant espérée sur le second coleader de D2F : 31 à 27.

Pour Florence Sauval, l'entraîneur du HBCSA-PH, son équipe a su faire face à l'adversité : "On a eu droit à deux oppositions très intéressantes. On a su résister à la puissance adverse. Je pense que, physiquement, elles s'imposaient quand même. La victoire s'est construite petit à petit. On a su garder les distances et être efficaces quand il le fallait. On fait la passe de trois et, dans les têtes, c'est important. On reste sur une qualité de jeu mais il faut savoir, chaque jour, se remettre en question et travailler."

Quant à Raphaël Benedetto, l'entraîneur du Mérignac HB, il est loin d'être triste ou inquiet après cette défaite : "Je ne suis pas triste. Actuellement, on est dans une phase compliquée. On a eu beaucoup de blessées. C'est difficile. Là, ça s'est joué sur des détails. On n'a pas mal joué. On a fait un match convenable. Mais on a fait plein de petites erreurs individuelles sur le plan défensif et Saint-Amand a su bien les exploiter. Les Amandinoises sont dans une phase positive et ça s'en ressent mais je ne suis pas plus inquiet que ça car je vois que le groupe réagit. On est en train de remonter la pente. Ça prend toujours du temps. Je ne suis vraiment pas inquiet, le groupe va réagir prochainement."

St Amand les EauxSt Amand les Eaux
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
N.KANTE5/60/05/600000514
A.SURMELY4/50/04/501000413
C.VAUTIER7/90/07/900300713
M.MALINA5/101/16/1101200611
I.FILIPOVIC3/83/36/110030069
V.MOESTA1/10/01/10000013
R.NGO LEYI2/30/02/30011023
C.BELLONNET0/00/00/00000000
C.GANTOIS0/00/00/00000000
A.SANZ0/00/00/00000000
J.VIALATTE0/10/00/1000000-1
Total27/434/431/47029103165
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
D.PEREIRA12/381/213/400000003
L.SAIBOU0/00/00/00000000
Total12/381/213/40029103168
MérignacMérignac
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.BRUNEAU9/151/110/16001001022
N.KEITA7/80/07/800000720
T.OLIVAR5/90/15/100001056
M.DEGOUE2/30/02/30000025
L.BULUCUA1/10/01/10020011
F.DERRIEN0/00/00/00000000
P.DREYER0/00/00/00000000
V.NICOLAS1/20/01/2004001-4
M.BILBAO1/50/01/5003201-11
Total26/431/227/450010302739
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
C.MORIS0/00/00/00000000
A.NGANMOGNE10/370/410/41002000-10
Total10/370/410/410012302729




© Jean Pierre Malewicz
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités