mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Dijon attend les beaux jours
LFH : Dijon attend les beaux jours
18 Mars 2018 | France > LBE
Retour sur la vingtième journée.
Surclassées par Metz (36-19), les Dijonnaises termineront la saison régulière à la douzième et dernière place. Le CDB de Kimberley Bouchard (photo de tête) et Joanna Lathoud reporte tous ses espoirs sur le play-down, planche de salut d’une saison agitée sur le terrain et en coulisses. Ailleurs, Brest et Issy/Paris se sont neutralisés (24-24), ce qui profite à Nice, toujours en lice pour terminer premier dauphin. En bas de classement, Le Havre est hors course pour le Top 8. Contrairement à Bourg-de-Péage, qui a signé une victoire fondamentale contre Chambray (28-24).



A Metz, par les temps qui courent, une victoire sans trop tirer sur la corde n’est pas du luxe. Laura Flippes, aux responsabilités étendues côté droit suite à la mise au repos d’Ailly Luciano (douleurs à la cheville droite), s’est empressée de couper le cordon avec Dijon (6-1, 8’). Au plus bas défensivement dans ce championnat, indolentes en attaque (à peine 40 % d’efficacité au shoot), les Bourguignonnes n’ont opposé aucune résistance aux championnes de la phase classique (14-6, 19’ ; 20-10, 30’ ; 26-14, 45’ ; 36-19, 60’). « Ca va plus vite, plus fort, il y a beaucoup plus d’engagement. Ca nous change de l’entraînement. A chaque fois, on a du mal à s’adapter », réagit Joanna Lathoud, la pivot et capitaine du CDB.

« C’est du travail très bien fait », apprécie Emmanuel Mayonnade, chef d’un ensemble lorrain insatiable, à l’image de Flippes (7/10, 2 interceptions) ou de Rajcic (50 % d’arrêts en première période). « Alors que tout laissait à penser que ça pouvait être complexe, l’écart au score, le classement, l’horaire (14 heures, samedi), on arrive malgré tout à sortir une prestation cohérente, avec une implication totale de toutes. » « Je suis très heureuse de notre prestation, respire Béatrice Edwige. On n’a pas eu de trou, comme on est capables d’en avoir. C’était très intéressant. »

Aux deux extrémités de la hiérarchie, les positions sont figées. Metz sera tête de série numéro 1 en play-off, Dijon fermera la marche. Son devenir dans l’élite se décidera en avril-mai, lors des six matches de la poule de maintien. « On ne se concentre que sur ça, confie Joanna Lathoud. Abandonner ? C’est hors de question ! En fin de saison, si on n’a plus les jambes, ce sera tout dans la tête. On se prépare à la guerre (rires). » Son équipe en a vu d’autres, entre retrait de points, blessures en cascade (Deroin, Paulsen, Houlet et Le Borgne n’étaient pas du déplacement en Moselle), changement de président et départ annoncé de son meilleur élément, la Slovaque Martina Skolkova, Niçoise pour les deux prochaines saisons. « Ce sera notre pire et notre meilleure saison. Si on arrive à combattre tout ce qu’on a eu cette année, on sera limite championnes de France ! » De la résilience, du courage.

Derrière, Nice grignote et Fleury s'enfonce

https://www.handzone.net/upload/actus/d1f/2017-2018/j20/marjan_kolev.jpg

Dans la perspective de la demi-finale de Coupe, dans moins de trois semaines, Nice a pris un ascendant moral sur Toulon. Porté par Jannéla Blonbou, appliquée au tir (7/11) et dans un rôle inédit de défenseure en poste 3, l’OGCN a dominé une deuxième fois son voisin méditerranéen. Et de bout en bout (25-17, 13-7 à la mi-temps). « C’est un résultat d’équipe, souligne Marjan Kolev, l’entraîneur azuréen. Le sept de départ a appliqué les tactiques mises en place. Les rotations ont pris le relais avec la même implication, la même intensité. »

Bien que déforcées (Lachaud a rejoint Martin et Torstensson à l’infirmerie), les Niçoises ne lâchent rien. Elles reviennent à deux longueurs de Brest, dont Issy/Paris a fragilisé la deuxième place. Sans jamais avoir mené au score, les Finistériennes ont réchappé à une nouvelle contre-performance à domicile (24-24). Elles ont épongé un déficit maximal de sept buts (7-14, 28’ puis 10-17, 34’), s’en sont remises à Cléopâtre Darleux (19 parades) pour renvoyer le club de la capitale à son gros point faible. Son incapacité récurrente à gagner les affiches censées ne pas devoir lui échapper (Metz en championnat, les trois derniers matches de poule en Coupe d'Europe...)

L’IPH (ci-dessous, Crina Pintea) s’est fait doubler par Nantes, seul quatrième du général, qui a enquillé une sixième victoire consécutive face au Havre (25-21). Si elle n’est pas directement impliquée dans le 3-0 décisif (19-19, 53' puis 22-19, 56'), Anette Hansen (7/9) a été le principal bourreau des Normandes, dont l'entraîneur s'appellera Roch Bedos jusqu'en 2020.

https://www.handzone.net/upload/actus/d1f/2017-2018/j20/pintea_celine.jpg

Besançon est allé accabler un peu plus Fleury-les-Aubrais (23-29). Les Loirétaines, qui menaient 11-10 au repos, n’ont plus gagné en championnat depuis le 30 décembre, soit huit journées. Elles rétrogradent en septième position. « Le début de deuxième mi-temps nous a fait mal, commente Bruna de Paula, l’arrière internationale brésilienne du FLHB. On sait que dans des matches comme cela, on ne peut pas relâcher nos efforts avant la fin. » En l’espèce, sept minutes de décompression ont été payées au prix fort (13-12, 34’ puis 13-18, 41’).

Et si… et si Bourg-de-Péage s’octroyait le huitième et dernier ticket pour la phase finale ? Les promues drômoises sont les autres grandes gagnantes de cette antépénultième journée. Dominatrices face à Chambray-les-Tours (28-24), adversaire direct pour le Top 8, Marija Janjic (6/9) et les siennes se sont emparées de la neuvième place. Leur meilleur classement de la saison. Surtout, elles ne sont plus qu’à un point de Toulon, leur adversaire mercredi en huit. Un vrai huitième de finale se profile, par-delà la trêve internationale...


Les résultats

METZ - DIJON : 36-19 (20-10)

Statistiques du match

*****************************

FLEURY-LES-AUBRAIS - BESANCON : 23-29 (11-10)

Statistiques du match

*****************************

BREST - ISSY/PARIS : 24-24 (9-14)

Statistiques du match

*****************************

BOURG-DE-PEAGE - CHAMBRAY-LES-TOURS : 28-24 (13-11)

Statistiques du match

*****************************

NANTES - LE HAVRE : 25-21 (12-10)

Statistiques du match

*****************************

NICE - TOULON/SAINT-CYR : 25-17 (13-7)

Statistiques du match
© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités