mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Certains étaient attendus, d'autres non !
LFH : Certains étaient attendus, d'autres non !
23 Avril 2018 | France > LBE
Résumé des quarts de finale retour de LFH.
Brest et Metz en demi-finale, rien de bien neuf et d'inattendu. Par contre Besançon qui confirme et sort Issy Paris et Nantes qui résiste à la furia niçoise des dernières minutes. Cela fait 2 invités qui ont su bousculer la hiérarchie établie lors de la phase de championnat.

Play Off



Brest au petit trot
Faciles vainqueures de Fleury au match aller, les Brestoises ont déroulé un petit match dans lequel Fleury a montré qu'elles étaient à leur place dans ces Play Off mais sans jamais vraiment faire craindre quoi que ce soit à l'Arena. Le but du match nul sur le gong de Bruna Paula donne un sentiment de devoir accompli avec maintenant l'idée qu'il y a peut-être un bon coup à jouer dans la joute pour arracher la 5°place. Pour Brest, direction les demi-finale face à Besançon. Et là on se dit que ce genre de match ne sera pas une bonne idée, que ce soit à l'aller ou au retour.


Nantes résiste à tout
Vainqueur d'un tout petit but sur ses terres au match aller, le NLA a résisté à tout pendant 60 minutes dans le match retour face à Nice. Et c'est même lors de la dernière minute que s'est jouée la qualification. Mais si Nice est passé a rien d'arracher la décision, sur le déroulé du match, c'est quand même Nantes qui a su être le plus solide. Après un début de match où tout a failli être bien compliqué pour elles, les Nantaises sont revenues au score et même ont mené presque tranquillement lors de la seconde période de 4 unités. Mais les buts et la volonté de ne pas abdiquer de Caroline Valente et Noémie Lachaud vont ramener l'OGCN a hauteur pour vivre des derniers instants épiques mais qui finalement vont faire basculer la décision côté nantais.


Metz tranquille
La qualification des Messines étaient actées depuis le match de mercredi, le retour s'est joué à fleuret mouchetés et Metz peut maintenant souffler après 3 matches en moins d'une semaine et attendre sa demi-finale face à Nantes.

A moitié remplies ce samedi, les Arènes de Metz ont ressemblé à une simple chambre d'enregistrement. 72 heures après avoir détruit Chambray-les-Tours et le suspense en Indre-et-Loire (19-34), les championnes de la saison régulière ont remis dix buts dans la vue des partenaires de Vanessa Boutrouille (39-29). « En termes de lucidité, sur la fin, ça devenait compliqué, commente l'arrière gauche, meilleure buteuse de la partie (12/20). Mais dans l'ensemble, le match à Metz est plus abouti que celui chez nous. On s'est quand même bien reprises, bien défendues. On avait pas mal de joueuses absentes (dont Mauny, Bruni, Chebbah), pas énormément de rotations, pas du tout sur le côté gauche. Vis-à-vis de l'arbitrage, on est un peu frustrées de la tournure des choses. » En match de classement, « on a quelque chose à jouer. Nice n'est pas forcément au mieux. Si on peut faire mieux que huitièmes, au vu de notre saison un peu chaotique, ce serait sympa. »


Emmanuel Mayonnade, l'entraîneur messin privé de Zaadi et Flippes (blessées), a donné carte blanche à son banc. « On avait bien conscience que c'était notre troisième match en six jours. On voulait surtout éviter les blessures sur ce match-là, relancer tout le monde pour la dernière ligne droite. » De la sorte, personne n'a joué moins d'un quart d'heure. Csapo, les sœurs Kanor, Sajka et Gautschi ont assuré la liaison avec la demi-finale à venir, à Nantes. « Une belle équipe, qui mérite ce qui lui arrive. C'est la fin d'un petit cycle, elle va vouloir faire les choses proprement. On les a battues récemment, mais on a clairement le sentiment que Nantes n'avait pas joué cette dernière opposition en championnat à 200 %. On va remettre les compteurs à zéro. Les éliminations d'Issy/Paris et de Nice montrent que tout le monde a été chahuté. Charge à nous de ne pas faire partie de ces mauvaises surprises, en jouant le jeu à fond. »


Besançon impose son timing
Issy avait 5 buts à remonter après son match aller moyen. Mais en se faisant emmener dans un match très fermé par Besançon, les Parisiennes se sont tiré une balle dans le pied et leur toute petite victoire d'un but n'est que le synonyme d'une sortie de route dans les Play Off avant les demi-finales, tout sauf programmé pour l'IPH. A contrario, Besançon n'a pas volé sa qualification ! Tactiquement, techniquement, les Bisontines ont déroulé deux rencontres de très bonne facture et avancent maintenant vers Brest qu'elles avaient su faire déjouer à Besançon en championnat.

Les réactions après Issy Paris - Besançon
Océane Sercien-Ugolin, arrière d'Issy-Paris : "Il n'y a pas grand-chose à dire. Si on n'est pas en demi-finales, c'est à cause du match aller, de notre non-performance à Besançon où on a perdu trop de ballons et loupé trop de tirs. On avait les balles pour faire mieux, ne pas perdre de 5 buts, et on ne les met pas par précipitation... Ce soir (vendredi) aussi il y avait largement la place de faire mieux, mais on ne peut pas réparer notre match aller. Maintenant, ça va être dur d'aller chercher la 5e place mais il faut le faire, on a le collectif pour."

Catherine Gabriel, gardienne de Besançon : "Notre envie a fait la différence, cette envie d'aller chercher cette qualification qui change toute notre saison. Elles aussi étaient déterminées mais nous on avait vraiment la rage. On s'était dit dans tous les cas de ne pas paniquer. On a acquis de l'expérience cette année avec la Coupe d'Europe et ça nous a servi, on s'est reconcentré sur ce qu'on sait faire, même si j'ai douté un peu... Il me reste quatre matches avec Besançon, je vais me donner à fond. J'ai à cœur de bien finir et d'aller chercher cette finale, et si on peut ce titre. Brest est une grosse équipe, avec toutes les stars qu'on connaît, mais on va jouer libérées, maintenant ce n'est que du plus."

Le diaporama du match Issy Paris - Besançon par Céline Dely




Quart de finale aller
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
ChambrayMetz193418/04>>
Fleury les AubraisBrest243015/04>>
BesançonIssy Paris302514/04>>
NantesNice232214/04>>
Quart de finale retour
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
MetzChambray392921/04>>
BrestFleury les Aubrais282821/04>>
Issy ParisBesançon181720/04>>
NiceNantes191920/04>>


Play Down

Le Havre grand perdant de la journée.

Il reste encore 4 journées à jouer, donc 8 points à perdre ou à reprendre, mais on se dit que Le Havre a sans perdu plus qu'ne rencontre en s'inclinant sur ses terres face à Dijon. Cruel car cette défaite ne s'est faite que sur le fil, Deborah Kpodar inscrivant le 25° but, celui de la victoire qu'à la 59°. Mais Dijon avait fait le travail en amont en menant quasiment toute la rencontre et cette victoire qui semble salvatrice pour le CDB est tout sauf immérité. La prochaine journée verra Bourg de Page défier le Havre de nouveau chez lui. autant dire qu'un nouvel échec du HAC serait cette fois quais définitif. Pendant ce temps, Toulon leader de ce Play Down s'en est allé chuter à Bourg de Péage. Là aussi, la victoire ressemble à un nouveau bail pour les Drômoises sans que cela mette en péril Toulon Saint Cyr encore solidement accroché à la première place avec ses 4 points initiaux.

Dernière Journée | Journée 2
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Le HavreDijon242521/04>>
Bourg de PéageToulon St-Cyr342721/04>>
Prochaine Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
DijonToulon St-Cyr 26/04 
Le HavreBourg de Péage 27/04 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Toulon St-Cyr821105555-1-7
2Bourg de Péage72110565117
3Dijon6220049462 
4Le Havre420204553-2 





© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités