mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Revoilà le démon du pari !
LNH: Revoilà le démon du pari !
25 Avril 2018 | France > LSL

Alors que les méandres de l’affaire des paris autour du match Cesson-Montpellier sont encore dans les mémoires, voilà que trois joueurs professionnels, deux de D1 et un autre de Proligue se sont livrés il y a quelques semaines à quelques paris en ligne. Ils ont été repérés par l’autorité de régulation et devront s’expliquer lundi prochain devant la commission de discipline de la LNH.

Par Yves MICHEL


Trois joueurs auxquels nous épargnerons un procès pour manque de discernement et d’intelligence ont ramené le handball vers de sombres épisodes. L’ailier droit de Montpellier Aymen Toumi, l’arrière droit de Chambéry Amine Bannour et le demi-centre de St Marcel Vernon futur cristolien Pablo Marrochi ont été récemment repérés par l’Arjel, l’autorité de régulation des jeux en ligne.

Que leur est-il reproché ?

Leurs coordonnées (au moins leur nom, prénom, téléphone, date de naissance) apparaissent sur des sites et dans des opérations de pari en ligne, ce qui est contraire avec la charte d’éthique et surtout pour les deux premiers cités, avec le contrat qu’ils ont signé lorsqu’ils se sont engagés avec le club qui les accueille. D’ores et déjà et avant que les trois intéressés passent ce lundi 30 devant la commission de discipline de la Ligue Nationale, Chambéry et Montpellier ont réagi et prononcé une mise à pied à titre conservatoire de leur joueur. En début de semaine prochaine, ces derniers auront tout le loisir de se défendre mais ils devront se montrer très convaincants pour ressortir totalement blanchis du siège de la LNH.



Du côté de Vernon, le président Denis Thauvin n’a pas emboité le pas de ses collègues savoyard et héraultais. Pablo Marrochi (notre photo) n'a pas été écarté de l'équipe. « J’ai rencontré Pablo qui m’a expliqué ce qui s’était passé. Le jour de son anniversaire, il était avec des amis, il a parié 20 euros et en plus, il les a perdus. Il aurait gagné plein d’argent avec ça… On en est loin. On n’a pas envie d’en rajouter.» Et le dirigeant normand qui garde sa confiance à un joueur qu’il côtoie depuis 2015, attend avec sérénité la décision de la commission de discipline. « Il a reconnu son erreur et j’espère que cela n’ira pas trop loin. Il y a des choses au niveau du sport et du handball bien plus importantes à s’occuper que cela. Qu’on lui envoie un recommandé et qu’on le rappelle à l’ordre, je peux comprendre mais qu’on en arrive à la commission de discipline, je trouve que c’est excessif. »

Selon nos informations, c’est suite à des croisements réguliers (entre tous les paris effectués en France et un fichier transmis par la Ligue et sur lequel figurent les noms et coordonnées des personnes qui ont l’interdiction de parier) que des anomalies ont été constatées. Les opérations incriminées concernent de petites sommes et il nous a été précisé que les joueurs n’auraient pas parié sur des matches impliquant leur club respectif. Ceci ne constituant pas une circonstance atténuante. Sans préjuger des sanctions qui pourraient émaner de la LNH, les joueurs concernés risquent gros. Si les faits sont avérés et selon les attendus de la commission, les clubs - du moins ceux de D1 - pourraient engager une procédure de licenciement à leur encontre. Amine Bannour et Aymen Toumi sont liés à Chambéry et Montpellier jusqu’en juin 2019. Pablo Marrochi lui, ne sera pas sanctionné en interne mais quittera Vernon en juin puisque la saison prochaine, il évoluera à Créteil où il a signé jusqu'en juin 2020. 

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La Coupe de France en Live
avec Handvision