mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDF : Sautron fait sauter la banque !
CDF : Sautron fait sauter la banque !
5 Mai 2018 | France > Coupe de France
Finale de la Coupe de France départementale Masculine.
Face à un Handball club Grabellois habitué aux finales de Coupe de France, Sautron a réalisé le hold-up parfait : menée durant la majeure partie du match, l'équipe de Loire-Atlantique a arraché la victoire lors de la séance des pénalties. Fin de match incroyable pour des Sautronnais opportunistes... mais surtout réalistes.

Face à l'expérience  Grabelloise (trois présences en finale et lauréat il y a quatre ans), le HBC Sautron est vierge de toute présence à ce stade de la compétition. Nouvellement promu en honneur régional Pays de Loire, le club Ligérien entend bien rivaliser jusqu'au bout face à un adversaire qui connaît les lumières de Paris-Bercy. C'est pourtant l'équipe du Languedoc qui prend les choses en main : bien aidé par la vivacité de son gardien Bertrand Reversat, le Handball club Grabellois frappe le premier (3-1, 4'). Une débauche d'énergie à la limite de l'agressivité, Abdel Ghouamla est prématurément exclu et les exclusions temporaires pleuvent côté Héraultais. Les Sautronnais profitent de ces décisions arbitrales pour prendre la main à la 9ème minute (3-4).

Et si les tirs hors cadres du HBC Sautron s'accumulent, il n'empêche en rien la légère domination au score de l'équipe de Thomas Hervé. Au quart d'heure de jeu, Pierre Maurieras décroche une superbe lucarne et remet les deux formations à égalité (6-6, 14'). De l'approximation de parts et d'autres... et surtout une précipitation constante qui empêche toute élévation du niveau de jeu. Dans les tribunes, les supporters rouges de Sautron sont les plus nombreux... mais à l'approche de la 20ème minute, c'est bien Grabels qui mène aux points (9-7, 21'). Le club Héraultais tente une stricte sur le gaucher Sautronnais et Bertrand Reversat multiplie les arrêts (17 au total sur les trente premières minutes). Avec un portier en état de grâce et un 4-0 déterminant au tableau d'affichage, Grabels domine les débats en fin de première période (12-8, 26').

Sautron parviendra t'il à inverser la tendance ? Pascal Palau ne l'entend pas de cette oreille en inscrivant le 14ème but Grabellois au retour des vestiaires... aussitôt imité par Laurent Latchoumanin. C'est sûr, Sautron doit prendre des risques : le but vide, Fabien Charron laisse sa place pour une supériorité numérique qui a tendance à marcher côté Sautronnais (16-14, 35'). L'espace de quelques minutes seulement car Grabels est toujours devant au tableau d'affichage, Bouali et consorts sont dans le bon tempo... le niveau de jeu est monté en gamme au fil des premières minutes de la seconde période. Deux buts d'avance au minimum pour l'équipe Héraultaise face à un adversaire... qui court désespérement après le score (19-17, 41').

En infériorité numérique, à -3, les rouges de Loire-Atlantique n'abdiquent pas pour autant. Pertes de balle dommageables et tirs précipités en défaveur de Sautronnais qui s'empêchent une hypothétique remontée au score avant le money-time. Le temps d'appliquer une stricte sur Franck Junillon à l'entame du money-time, Sautron s'en remet surtout à Stéphan Pellerin et Yohann Pascal pour y croire encore (26-24, 58'). Grabels pioche physiquement... et le suspense se fait de plus en plus haletant. Il reste sept secondes pour égaliser... et l'impensable se produit : Bruno Marzoni égalise pour emmener les deux formations aux penalties. Et lors de la séance fatidique, c'est Fabien Charron qui fait le spectacle en arrêtant trois pénalties. Le braquage est impensable, Sautron inscrit pour la première fois de son histoire son nom au palmarès des vainqueurs de la Coupe de France.

A noter une nouvelle règle entérinée pour la saison 2018/19 : la Fédération interdira aux clubs régionaux et départementaux de se présenter en Coupe de France en cas de refus d'accession au niveau supérieur.

Diaporama du match par Stéphane Lebègue :


Commentaires d'après-match :

Florent Bouali (Meilleur buteur de Grabels) : « 3 cartons rouge sur un match, ce n’est pas tous les jours quand même mais en face on avait quand même une équipe avec des joueurs de N2, donc on savait que question expérience, c’était aussi costaud voir plus que nous. On a perdu trop de balles, on n’a pas su gérer notre match, on ne sait le faire. C’est dur de perdre une deuxième finale de suite, ça fait mal ! Mais ça ne va pas nous empêcher de faire la fête quand même, on ne va pas se renier non plus ! »

Fabien Charron (Gardien de Sautron) : « On voulait courir pour épuiser un peu cette équipe, les gars ont parfaitement réussi à le faire tout en restant lucides jusqu’au bout. Après sur les penalties, je n’étais pas du tout satisfait de mon match. Donc j’étais tout indiqué pour y aller et faire le boulot, la pression n’était pas sur nous, on n’a absolument pas dominé le match. Cette formule de coupe de France est vraiment formidable, on vit un week-end un peu fou, on est dans des vestiaires individuels, on s’échauffe dans une salle à part et on entre dans cette arène gigantesque ! Juste magique. »

Thomas Hervé (Coach Sautron) : « On a réussi a rester dans le match, ne jamais céder quand le trou était un peu grand. Je voulais que les joueurs restent en permanence dans le match, car sur notre jeu rapide, on était capable de renverser la vapeur, c’est ce que l’on a réussi à faire. C’est vrai que j’ai essayé de rester le plus lucide possible pour pouvoir aider les joueurs, je suis calme de nature. On a bossé sur ce que pouvait nous proposer Grabels, avec Florent (Le Bris) on a su rester le plus possible lucide pour aider les joueurs qui eux se démenaient et faisaient tout ce qu’ils pouvaient pour rester dans le match. Après sur l’épreuve des 7 mètres, j’avais entièrement confiance en Fabien (Charon), je le connais depuis longtemps, à l’entrainement il est juste monstrueux dans cet exercice. »

A Paris, Accor Hôtels Arena
Le samedi 5 mai 2018 à 12h15
Handball Club Grabels - Handball Club Sautron : 28 - 29 (Mi-temps : 13-9)
après tirs aux buts
1.200 spectateurs
Arbitres :
MM. Maxime Gandon & Mathieu Ripert

GRABELLOIS

Nom PrénomButTir%PbPdA2'RTps
1VERNHET X   1    23mn
5AUTERIVES A1520%2   121mn
6LATCHOUMANIN L4944%6    34mn
8BASSALADE S 2 1    08mn
9ORTH C33100%31   24mn
12BOYE W        13sc
14TEYSSIER L3475%     06mn
16REVERSAT B        36mn
30QUIN H2367%4  1 23mn
32GHOUAMLA A11100%1   105mn
34BOUALI F61060%3    32mn
51JUNILLON F44100%2111145mn
77ZOZOR L     12 46mn
79PALAU P4944%2 11 51mn
Nom PrénomArrêtTir%A7mB7m   Tps
1VERNHET71839%00   23mn
12BOYE2450%22   13sc
16REVERSAT173352%02   36mn

SAUTRON

Nom PrénomButTir%PbPdA2'RTps
1LOIZEAU J         
2BERTRET M5956%7    1 h
3PELLERIN S111573% 2 1 57mn
6BLIN G 8      25mn
7BLIN C 1      06mn
8MAURIERAS P2729%5 1  32mn
9POIRIER B 2      02mn
10PASCAL Y3650%   1 37mn
11CARTRON J4580%2 1  52mn
19MARZONI L1250%     22mn
20BOUCARD M 1      14mn
22MARZONI B3743%41   50mn
34CHARRON F        1 h
35DENNIEL F        10mn
Nom PrénomArrêtTir%A7mB7m   Tps
1LOIZEAU   00    
34CHARRON164238%35   1 h
35DENNIEL1333%00   10mn


© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités