mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Montpellier devra vite se changer les idées
LSL: Montpellier devra vite se changer les idées
23 Mai 2018 | France > LNH

En s’inclinant à St Raphaël (26-25), Montpellier a offert à Paris l’occasion de décrocher dans une semaine, son 4ème titre de champion national d’affilée. Les Héraultais ne sont plus maîtres de leur destin, ils devront compter sur un succès face à Dunkerque et surtout un improbable faux pas de leur rival face à Chambéry pour retrouver le sourire. Plus tôt dans la soirée, Nantes a assuré sa 3ème place en s’imposant à Chambéry (25-29)

par Yves MICHEL

C’est donc Montpellier qui paie les pots cassés de la 25ème journée du championnat de Division 1 en laissant deux précieux points sur le terrain de St Raphaël. Paris qui avait viré en tête dès samedi à la faveur de son succès à Tremblay, restera dans le fauteuil de leader avec le même capital (43) mais une meilleure différence particulière de 4 buts. Tout se jouera donc sur la dernière journée, la semaine prochaine, le jeudi 31 mai.

Mais les données sont désormais inversées. Le MHB n’a plus son destin entre les mains. Même s’il bat Dunkerque dans sa salle, il lui faudra compter sur une performance de Chambéry (nul ou victoire) à Coubertin face aux Parisiens. Dunkerque qui pourrait être encore à la lutte avec Pays d’Aix pour l’Europe, ne se déplacera pas dans l’Hérault en victime résignée. On voit mal comment une équipe aussi expérimentée que le PSG galvaude l’occasion de valider son 4ème titre national d’affilée, le 5ème depuis l’arrivée des qataris il y a 6 ans.

Montpellier avait cinq points d’avance sur… Nîmes à la trêve et six sur… Paris. Depuis, le voisin nîmois dont l'entraîneur Franck Maurice est copieusement critiqué, a disparu des radars mais surtout depuis février, le PSG n’a pas perdu le moindre match de championnat alors que son rival a commencé à s’incliner de sept longueurs à Coubertin et surtout a trébuché à domicile face à Aix. Depuis fin mars donc, c’est à un mano a mano que se sont livrées les deux équipes. Pour arriver à cette 25ème et avant-dernière journée et pour Montpellier, ce déplacement à Saint Raphaël.

Qui aurait pu penser que l’avant-veille, les Varois avaient disputé une finale de coupe de l’EHF et deux rencontres de haut niveau dans un environnement hostile en 48 heures ? Car ce mardi soir, les Azuréens ont joué crânement leur chance et surtout n’ont rien volé. Ils ont d’ailleurs parfaitement débuté (3-0 à la 6ème), Montpellier n’inscrivant son 1er but de champ qu’au bout de 9 minutes  (3-2). Les joueurs de Patrice Canayer vont passer devant, être rattrapés, reprendre les commandes, ce scénario va durer jusqu’à la pause (12-13). A la reprise, les Héraultais se montraient plus précis et moins maladroits que leurs vis-à-vis. Pourtant, les Varois ne lâchaient rien. Diego Simonet était temporairement exclu pour la 2ème fois alors que quelques secondes plus tôt, Wissem Hmam avait découpé Valentin Porte sans être sanctionné par une paire arbitrale pour le moins apathique. Bref, plus les minutes s’égrenaient, plus l’atmosphère devenait irrespirable. Montpellier avait encore le contrôle du tableau d’affichage mais une perte de balle et quelques arrêts d’Alexandre Demaille vont faire basculer le scénario et conduire Aurélien Abily, le futur retraité à inscrire (sans le savoir) le but de la victoire (26-25). Il restait 30 secondes à jouer et un temps mort à poser du côté du MHB. La dernière possession montpelliéraine sera mal exploitée et l’ultime tir va buter sur le mur raphaélois.



Les dommages collatéraux de ce revers pourraient être importants. Il y a tout d’abord une belle opportunité de devenir champion de France qui semble s’être évanouie (même si rappelons-le, tout est possible), il y a également les conditions dans lesquelles cette même équipe va se présenter dans quatre jours à Cologne afin d’y disputer une demi-finale de Ligue des Champions face au Vardar Skopjé. Le coup de massue pris derrière la nuque peut être irréversible ! Saint Raphaël qui n’a pas oublié de fêter ceux qui arrêtent leur carrière ou quitteront le club (Karalek, Hmam, Abily, Krantz et peut-être l'entraîneur Joël Da Silva, annoncé par un journal local à... Nîmes) fait une excellente opération avant de se déplacer dans une semaine à Aix en Provence pour défendre sa 4ème place.

Prostrés, les yeux embués pour certains, la tête sous une serviette pour les autres, les joueurs du MHB vont certainement mettre quelques jours pour réaliser. Vincent Gérard lui, n’a pas attendu très longtemps pour crier sa colère au micro de beIN sports. Sans contester la victoire varoise, ce qui aurait été déplacé, le portier international a remis en cause sur toute la saison, certaines décisions d’arbitrage et a tout simplement demandé à Olivier Girault, le néo président de la Ligue d’agir en conséquence. « On ne sera jamais champions, comment veux-tu qu’on le soit ? St Raph’ à l’aller, ils font nul contre nous parce qu’ils ont droit à 7 passes au lieu de 6, Aix ils gagnent chez nous… Paris sera champion, bravo à eux ! Mais je demande un peu de sérieux. Il faut à un moment qu’on arrête de se foutre de la gueule du monde. Il faut qu’on arrête de croire que des mecs qui font 100 kilos, qui courent le 100 mètres en 11 secondes sont capables d’être arbitrés par des mecs de 50 ans qui ne sont pas professionnels. Il faut qu’on arrête de croire que la partie la plus importante dans le hand, celle qui juge, ne soit pas professionnelle. J’en appelle à toutes les instances… bougez-vous ! »  Cette saison qui pour les clubs français peut se terminer en apothéose sur le plan européen, ne restera certainement pas comme une référence en matière d’arbitrage. La semaine prochaine, lors des Trophées de la LNH, ce n’est pas la meilleure paire arbitrale qui sera désignée mais la plus... appréciée. Quel fabuleux critère ! Vincent Gérard va sans doute oublier de voter.

Si la 25ème journée est profitable à Paris, elle l’est aussi pour Nantes qui tranquillement et sans le moindre incident, est allé s’imposer à Chambéry qui n’a pas oublié d’honorer Benjamin Gille. Après 18 ans de bons et loyaux services au club, le plus jeune de la fratrie met un terme à sa carrière professionnelle. Le "H" a démarré de la meilleure des façons qui soit face à des Savoyards qui ont mis 5 minutes avant d’inscrire leur 1er but (1-4). Grâce à un Cyril Dumoulin omniprésent dans ses cages (13 arrêts à plus de 50% de réussite en 1ère période), Lazarov infaillible à 7 m et Espen très inspiré de loin, les joueurs de Thierry Anti ont creusé l’écart et atteint la pause avec une avance substantielle (10-17). « On a fait une bonne 1ère mi-temps, se félicite l’entraîneur nantais. Je leur ai dit d’enfoncer le clou en début de 2ème, ce qu’on n’a pas forcément bien fait.» Chambéry va surtout bénéficier des approximations et du manque de concentration adverses pour ramener le score à trois longueurs de retard à l’entrée du money-time. « J’ai été déçu et je l’ai dit aux joueurs. C’est important d’être appliqué dans les tirs, dans les passes et tenir compte des consignes. Certains étaient déjà tournés vers le Final Four. Bon, on a fait l’essentiel, on ramène une victoire, on est 3ème (et personne ne peut plus contester cette position) et je pense que c’est mérité. On va pouvoir se consacrer pleinement à ce grand évènement qui nous attend à Cologne » Et en demi-finale, Nantes sera opposé à Paris qui a confirmé ce mardi après-midi que Luka Karabatic (fracture à l'index droit à la mi avril) ne serait pas remis à temps pour disputer le Final Four. En revanche, Benoit Kounkoud et surtout Luc Abalo qui étaient blessés, doivent réintégrer l'effectif. 

La 25ème journée se poursuit ce mercredi soir avec un duel à distance entre Dunkerque et Pays d'Aix pour la 4 voire la 5ème place et pour le 2ème billet vers la Proligue où là aussi à distance, Cesson peut régler le sort de Saran.




CHAMBERY SMBHB - HBC NANTES          25 - 29  (MT: 10-17)
Arbitres: Thierry Dentz et Denis Reibel

Statistiques du match

ST RAPHAEL VHB - MONTPELLIER HB      26 - 25  (MT: 12-13)
Arbitres: J.François Bourgeois et J.Pierre Moreno

Statistiques du match

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités