mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Saint-Amand-les-Eaux parmi l'élite féminine
LFH : Saint-Amand-les-Eaux parmi l'élite féminine
23 Mai 2018 | France > Division 2F

À l'image d'une région qui ouvre sa porte aux équipes féminines, les Hauts-de-France vont connaître une saison de haut niveau dès la rentrée prochaine. En effet, on y comptera un maintien (SAHB) et une montée (Lille-Lomme-Métropole) en D2F mais aussi une autre en N1F avec les féminines hazebrouckoises du HBH 71. Reste le Handball-club Saint-Amand-les-Eaux - Porte-du-Hainaut qui vient d'accéder à l'élite nationale.

Depuis 1999 et la chute de Béthune, aucune équipe féminine n'avait réussi à revenir à ce niveau de la compétition. C'est à force de patience et de passion que les Amandinoises, fortement épaulées par la municipalité conduite par Alain Bocquet, rejointe ensuite par les collectivités territoriales et les forces économiques locales et régionales y sont parvenues.

Lorsqu'en 1984, le HBCSA-PH a été fondé, une suite de conflits internes l'avait mis en veilleuse jusqu'en 2000. Ensuite, trois présidents se sont succédé avant l'élection de Sophie Palisse à la présidence du club en 2014. Même si l'objectif initial était l'espoir de monter en LFH, la réalité des choses a obligé l'équipe de bénévoles à rebâtir une structure solide avec des personnes efficaces à chaque niveau de compétence, ce qui a amené l'équipe alors entraînée par Stéphane Pellan à atteindre la D2F, marchepied de la LFH où le groupe se retrouve après une saison dirigée par Florence Sauval. Après la large victoire à Vaulx-en-Velin ce week-end, les Amandinoises peuvent enfin savourer les fruits du travail bien mené avant la reprise collective fixée le 11 juillet. D'ici là, le travail entamé doit se poursuivre en direction de plusieurs axes.

Tout d'abord concernant l'effectif. Quatre joueuses quittent le groupe : Kuridza, Sanz, Gantois et Moesta. Quatre autres les remplacent (en nombre) : Manon Le Bihan, ailière droite (Fleury) ; Éloïse Dewez, pivot (Dijon) ; Hadja Cissé, arrière-gauche (Sola HK - Dk) et Jessica Dias, demi-centre (Le Havre). Les autres joueuses du groupe poursuivent l'aventure. Il s'agit de : Surmély, Vautier, Filipovic, Pereira, Saïbou, Ngo Leyi, Vialatte, Malina, Kanté et Bellonnet.

Du côté de la réserve. Les filles évolueront en N2 renforcée avec un centre de formation concernant des jeunes pouvant évoluer en élite. Un avis favorable devrait parvenir du ministère courant juin. Cet avis tiendra compte, bien entendu des moyens financiers du club qui ne sera pas le plus conséquent de la division, loin s'en faut ! Néanmoins, la présidente Sophie Palisse précise que le budget, 950 000 €, en augmentation de 50 % a été validé par la CNCG. Il faut souligner que plusieurs nouveaux partenaires économiques ont proposé leur soutien dès la saison à venir.

À noter enfin que les aventures des Amandinoises ont débuté dans la salle Verdaveine (350 places) avant de rejoindre la salle Maurice-Hugot (aux tribunes modulables). Actuellement, une nouvelle salle, de type Arena d'une contenance de près de 3 000 places, est à l'étude. Il s'agira d'un ensemble multifonction qui devrait être mis à disposition du club d'ici deux ans.

Précision importante : la ville de Saint-Amand-les-Eaux (17 000 habitants) compte neuf équipes évoluant en niveau national lorsqu'on prend en compte également le football, et qu'au niveau féminin, les filles du Basket-club jouent en ligue depuis plusieurs années. Désormais, les handballeuses compteront également se maintenir en ligue féminine de handball. C'est tout le mal qu'on peut leur souhaiter !


© Jean Pierre Malewicz
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités