mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Proligue : La montée par les nuls
Proligue : La montée par les nuls
26 Mai 2018 | France > ProLigue

Résumé des finales de Proligue.
 En alignant aux dépens de Sélestat un quatrième match nul consécutif en play-offs, Pontault a validé sportivement son accession à la Lidl Starligue. Place maintenant au plus dur en matière de montée, trouver plusieurs centaines de milliers d'euros pour faire l'appoint en LSL...

Monter sans gagner, c'est sur cet incroyable constat que les play-offs se sont achevé. Laissant fondre le pécule de six buts aux deux tiers du match en Alsace (16-22, 39ème), menés de trois buts à moins de cinq minutes de la fin (22-25, 56ème) et encore de deux à l'attaque de la dernière minute de la saison, les pontellois auraient pu s'avouer vaincus. Au lieu de ça, ils se sont accrochés, bien aidés par une mauvaise gestion des alsaciens d'un avantage a priori décisif à ce moment du match. Et pour y avoir cru jusqu'au bout, la troupe à Quintallet a logiquement inversé la tendance.

(Jésus) Marie Joseph, ce héros
En s'arrachant de l'enfer promis aux pontellois, une première fois en Bourgogne à la limite du couperet fatal et à deux poignées de secondes (exactement 20) du buzzer dans le dernier round des play-offs, Steve Marie-Joseph, natif des Abymes (!), s'est drapé de la cape du héros. Mais le dix neuvième but en quatre heures de l'ex ailier de Valence - avec qui il avait vécu l'enfer, le vrai, de la relégation - ne doit pas être le seul fait à être mis en exergue. Aux pires moments de cette finale retour, que ce soit Romero décisif (12 arrêts à 33 %) ou Tchitombi et Aman débordant d'activité, les pontellois n'ont jamais lâché.

Pontault, du terrain aux finances
En panne de constance sur un match, et malgré l'omniprésence de son duo de Belgique (Cauwenberghs 6/8 et De Beule 6/11) Sélestat a sans doute raté le coche, corroborant par là même l'avis de Christophe Viennet sur sa jeune équipe. Le manque d'expérience et les circonstances (2' pour Nyembo à 22-25, carton rouge "sévère" pour Cauwenberghs à 23-25, deux ballons trop vite perdus) ont fait le reste. Sélestat devra donc repiquer pour une nouvelle saison en Proligue. Côté Pontault, l'heure est aux grandes manoeuvres financières. Trouver 600 ou 700.000 euros pour valider - avec l'ex cherbourgeois Cherif Hamani aux commandes - le ticket en Lidl Starligue... Vraie gageure ou mission impossible ?

Le diaporama du match par Céline Dely


Finale aller
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Sélestat Pontault-Combault 31 31 22/05 >>
Finale retour
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Pontault-Combault Sélestat 25 25 25/05 >>


© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités